Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

America's team

America's team : la grande histoire des cowboys

L'équipe de l'Amérique. Ce surnom vient d'un film des meilleurs moments de la saison 1978 des cowboys dans lequel le narrateur introduisait avec la phrase suivante : "They appear on television so often that their faces are as familiar to the public as presidents and movie stars. They are the Dallas Cowboys. America's team."
Ils apparaissent si souvent à la télévision que leur visages sont aussi connus auprès des spectateurs que les présidents et les stars du cinéma. Ce sont les Cowboys de Dallas. « L'équipe de l'Amérique »

Nous allons ici en quelques phrases essayer de montrer à travers son histoire et ses particularités en quoi cette équipe constitue une entité si particulière.


La franchise fut créée en 1960. Depuis elle déchaine les passions à l'instar des patriots, des steelers ou des packers. Équipe probablement la plus aimée, la plus regardée, et par conséquent la plus détestée aussi de par ses principaux concurrents. En effet les cowboys ont une série impressionnante de 160 matchs joués a guichets fermés. Cette série a débuté en 1990 et inclut 79 matchs consécutifs à domicile, et 81 matchs consécutifs à l'extérieur qui affichaient complet. Quand les cowboys jouent l'amérique les regarde, on veut qu'ils gagnent, on veut qu'ils perdent mais on les suit. Des supporters sont présents un peu partout en amérique, et encore aujourd'hui lors des matchs l'extérieur, on trouve de nombreux fans des cowboys dans les travées.


Ce statut de l'équipe que toute l'amérique regarde, s'est avant tout établie sur le terrain. C'est l'équipe NFL qui possède le record du plus grand nombre de saisons gagnantes consécutives, avec 20 saisons d'affilé où ils enregistrent plus de victoires que de défaites. Ce record risque de durée pour de bon ! Ensuite elle possède le record de match en playoffs (58) et le plus grand nombre de superbowl joués avec 8 apparences (record partagé avec les steelers). Elle en a remportée 5, elle est donc seconde dans cette catégorie derrière les steelers (6 superbowls gagnés). Ces chiffres nous montrent pourquoi les cowboys étaient si souvent dans le petit écran.
Actuellement elle possède le meilleur ratio victoire/défaite de toutes les franchises.

Tom Landry, pendant 28 ans le visage des Cowboys

Dans les années 60 et 70 les cowboys étaient avant tout représenté par un coach, légendaire s'il en est. Tom Landry. L'homme au chapeau. Il fut le premier head coach des cowboys, en 1960 et le restera jusqu'en 1988. Durant ces années il sera très créatif inventant notamment la 4-3 défense (4 joueurs de ligne défensive et 3 linebackers) aujourd'hui très populaire en NFL. Il créa également la flex defense unique à Dallas.
Tom Landry
Durant ces longues années à la tête de l'america's team il remporte 2 superbowls (1971, 1977), 5 titres NFC, il enregistre un impressionnant 270 victoires, 178 défaites et 6 match nuls. Soit le 3ème plus grand nombre de victoires pour un coach. Mais plus impressionnant encore, il mena les cowboys à 20 saisons consécutives avec plus de victoires que de défaites ! De plus il gagne 20 matchs en playoffs avec son équipe. Véritablement le coach qui restera à jamais dans l'image des cowboys.
Roger Staubach
A cette époque dorée une deuxième figure constitue la face des cowboys, c'est le quarterback Roger Staubach. Tous les hommes des états-unis auraient aimé que leur fille se marie avec ce monsieur. Il est notamment célèbre pour avoir lancé une balle désespérée en fin de match, contre les steelers, qui fut réceptionnée et qui donna naissance ensuite à l'expression du «hail mary».

Au delà des statistiques une équipe rayonne par ce qu'elle gagne sur le terrain et tout ce qui la symbolise en dehors.

Dallas Cowboys c'est aussi un uniforme. Immédiatement reconnaissable car inchangé depuis 1964. Avec en son sommet un casque argenté portant haut l'étoile bleue, emblème incontournable du club, du football américain en général. Cette célèbre tenue possède la particularité étrange d'avoir un casque et un pantalon dépareillés (photo ci-dessous). Ceci rend l'uniforme d'autant plus unique. L'arrivée des télévisions aux rendus de plus en plus fidèles a accentué ce trait particulier. Mais l'uniforme est sacré, il n'évolue pas.

Uniforme des cowboys. Inchangé depuis plus de 40 ans.

La beauté démesurée du Cowboys Stadium

Dallas Cowboys c'est aussi un stade, puis un autre. Le premier, le texas stadium est celui qu'on voit dans le générique de la série Dallas. Tout un symbole. Après 38 ans de bons et loyaux services, il fut démolit en avril 2010.
Aujourd'hui Dallas joue dans un stade nouveau depuis 2 saisons. Le stade de la démesure. Tout simplement nommé le «cowboys stadium». Le fait qu'il n'ait pas le nom d'un célèbre entrepreneur pétrolier, ou fabricant de ketchup -personne n'est visé, hein?- montre la volonté de la franchise et de son propriétaire à conserver une identité totale.
D'une grande capacité, lors du premier match à domicile de la saison 2009, le satde a battu le record d'affluence de la NFL avec 105 121 spectateurs.
Le cowboys stadium et son écran géant
Il possède en outre le plus grand écran Haute définition connu sur Terre avec 49 mètres de long et 22 mètres de haut. Bref, la démesure de son propriétaire Jerry Jones, et son amour pour son club, se transcrit dans ce monument majestueux. Le club possède donc un theatre de rêve. Mais comment justifier une telle dépense, si les résultats ne suivent pas ? La franchise en elle-même devait cependant inévitablement entrer dans la modernité, qui s'exprime ici en beauté.

L'extérieur du cowboys stadium

Jerry Jones, l'omnipotent

Jerry Jones, Big Big Boss
Autre singularité, c'est la seule franchise où le propriétaire, le président et le manager général sont un seul et même homme : Jerry Jones. Autant dire que toute la pression et les critiques se tournent vers ses épaules. Dès son arrivé en 1989 il décide de se séparer du seul coach que les cowboys avaient connu jusqu'à présent, la légende Tom Landry. Il engage alors Jimmy Johnson et l'équipe ne tardera pas à remporter des victoires importantes. Trois superbowls seront gagnés en 4 ans en 1992, 1993 et 1995. Si ses premières années sont donc des francs succés, son règne s'est quelque peu effrité depuis. L'équipe remporte d'ailleurs en 2009 sa première victoire en playoffs (34-14 contre philadelphie) depuis 1996, mettant fin à une période de malédiction de plus de 12 ans. Cependant même si les titres ne sont plus là depuis 1995, les cowboys participent toujours très régulièrement aux playoffs, mais s'écroulent à ce niveau. Espérons que cette victoire décroché face à un des plus grand rival soit le départ d'une nouvelle série en playoffs.


Durant l'âge d'or des années 90 les Cowboys possèdent dans leur rangs des joueurs de légende comme le coureur Emmit smith, le receveur Micheal Irvin ou encore le quarterback Troy Aikman. Tous ces joueurs sont aujourd'hui hall of famer. Notamment Emmith Smith est considéré par les spécialistes comme le meilleur running back de l'histoire de la NFL. Il est le recordman de yards gagnés à la course dans toute l'histoire de la NFL avec plus de 18 000 yards ! Il portait le numéro 22. Mais comme tout est un peu différent à Dallas son numéro n'est pas retiré et pourrait donc être porté par un autre joueur dans le futur. En revanche son nom figure comme tous les joueurs ayant marqué l'histoire de la franchise dans le « ring of honor » (le cercle de l'honneur) dans l'enceinte du cowboys stadium.

Liste des noms de la "Ring of Honor"
1975Bob Lilly • 1976Don Meredith • 1976Don Perkins • 1977Chuck Howley 
 1981Mel Renfro • 1983Roger Staubach •1989Lee Roy Jordan • 1993Tom Landry 
 1994Tony Dorsett • 1994Randy White •2001Bob Hayes • 2003Tex Schramm •2004Cliff Harris 
 2004Rayfield Wright • 2005Troy Aikman • 2005Emmitt Smith • 2005Michael Irvin

 Des rivalités éternelles

Ce qui forge l'histoire extarordianire des cowboys ce sont aussi des rivalités sportives farouches. Dallas évolue dans une division des plus relevées de la NFL et surtout chargée d'histoire. Ainsi les grands rivaux sont les Giants, les Eagles et les Redskins. La rivalité avec cette dernière franchise représente une des rivalité la plus vieille et la plus suivi de l'histoire du sport. Regarder une de ces équipes s'affronter en supportant l'une ou l'autre est toujours un moment intense, et unique dans ce sport, rien n'est comparable.
D'autres rivalités se sont établies notamment avec les 49ers durant les années 80 où les équipes luttaient pour la suprématie dans la ligue. Ou encore avec les Steelers pour le nombre de superbowl remportés. Aujourd'hui les steelers sont devant depuis deux ans. La rivalité vaut toujours au sein des supporters.
Redskins-Cowboys un must NFL

Malgré une histoire riche et un rayonnement immense aux états-unis les dallas cowboys semblent paradoxalement faiblement suivis, et relativement peu supportés en Europe. Pourtant aucun doute que pour que le foot US se développe réellement sur le vieux continent, il a besoin de développer ici-même les grandes rivalités qui existent outre-atlantique. Elles ne pourront s'établir que s'il existe réellement en Europe aussi, des pôles de supporters représentant les équipes phares de ce sport. Dont les Cowboys font évidemment parti, au même titres que les Steelers, Packers, Patriots, Redksins...  

Hugues Manetti 
Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.