Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Un classique

Week 5 : Packers (3-1) @ Cowboys (2-2)


Après avoir déçus notamment en fin de match la semaine dernière, les Cowboys jouent un deuxième match d'affilée à domicile dans l'espoir de relancer leur saison. L'adversaire du jour n'est autre que les Packers, et les matchs récents qui ont opposé les deux équipes furent tout simplement épiques. Alors que Dallas était allé battre Green Bay sur leur terrain la saison passé, ils avaient dû s'incliner en playoffs sur une dernière action magistrale de Rodgers et un coup de pied victorieux laissant les Cowboys au bord de la route menant vers le superbowl. Aujourd'hui c'est un nouveau duel disputé et compliqué pour Dallas qui s'annonce.



Le sol pour salut 


Au coup d'envoi les Cowboys seront loin d'être favoris même à domicile. Ils ont montré des difficultés cette saison dans tous les secteurs de jeu, et ils ont fait preuve d'inconstance. De l'autre côté les Packers arrivent avec 3 victoires et bien plus de certitudes. Notamment celles de son quarterback Aaron Rodgers. Si les Cowboys veulent gagner il faudra garder le QB adverse le plus longtemps hors du terrain.

L'année dernière les Cowboys s'étaient travestis en tentant d'attaquer les Packers par les airs, alors qu'une des faiblesses des Packers étaient la défense au sol. Probablement les Cowboys avaient voulu surprendre quand il suffisait simplement d'imposer sa force. Aujourd'hui les choses n'ont pas changé. Le jeu au sol des Cowboys reste leur point fort malgré une ligne offensive qui souffre, un petit 4,31/10 pour cette unité (note DCF). Néanmoins c'est plus de 114 yards de gagnés au sol par match.

De l'autre côté, la défense des Packers laissent en moyenne 111 yards aux coureurs adverses, le duel est donc plutôt favorable. Surtout que la défense des Packers encaisse en moyenne 4,98 yards sur premier down au sol. Une aubaine pour Dallas qui peine à convertir les 3ème downs. C'est simple les Packers savent que les Cowboys voudront courir en premier down, et les Cowboys devront courir quand même en imposant leur puissance plus que leur inventivité.

Gagner la bataille de la montre


L'attaque aura la rude responsabilité de rester sur le terrain le plus longtemps possible, et pour ça il faudra convertir les 3ème downs. Et c'est bien là ou ça coince. Avec un petit 38,5% de conversion en 3ème down (comparé au 49% des Packers) les Cowboys ont du mal à dérouler les drives. Mais face à Aaron Rodgers ils ne pourront pas se permettre de rentrer sur le terrain et sortir aussitôt sur un 3 and out. Les yards gagnés en premiers downs seront précieux donc pour optimiser les conversions en 3ème down.

Si jamais la course ne fonctionne vraiment pas en premier down alors il faudra chercher Witten et Beasley qui sont deux excellents coureur de routes, et qui peuvent facilement faire gagner 5 ou 7 yards sur un premier down. Les Cowboys pourraient éventuellement se permettre un turnover mais certainement pas l'enchainement de 3 and out. Surtout que la défense de Dallas sans Sean Lee, sera beaucoup plus performante si elle peut reprendre son souffle avant deux séries.

La ligne défensive de Dallas et DeMarcus Lawrence en tête étant le meilleur secteur de la défense avec un joli 6,5/10 ne pourra influer sur le match que si elle reste en forme tout au long du match. Les Cowboys devront en somme essayer de faciliter la conversion en 3ème down en évitant les jeux nuls en premiers downs forçant Prescott à convertir des 3ème et long sur lesquels il est en difficulté notamment avec une ligne plus tout à fait inamovible.

Se mettre Rodgers dans la poche


Le point fort de la défense de Dallas est sa ligne défensive. Néanmoins il faudra faire attention notamment pour les défensive tackles des côtés de ne pas trop se jeter directement vers Rodgers. Ce denier possède une excellente capacité de lecture et si la poche se délite il saura se déplacer pour mieux lancer comme il l'avait si bien démontré au dépens des Cowboys sur cette dernière action lors des playoffs. Plutôt que jouer le sack à tout prix au risque de se faire piéger, les linemen devront penser d'abord à le contenir, et faire confiance à la secondaire pour couvrir leur vis-à-vis.

Surtout que les jeunes cornerbacks de Dallas ont montré de belles choses en ce début de saison. On pourrait donc bien espérer un ou deux "coverage sack". Enfin on peut envisager que Marinelli prévoit un "spy" au niveau des linebackers au cas où Rodgers voudraient s'extirper. En tout cas il y a de grandes chances qu'on voit souvent la formation Dime qui avait bien fonctionné face aux Cardinals avec 3 linemen, 2 linebackers, et 6 défensive back, histoire de rendre la lecture difficile à un Rodgers plutôt bon face au blitz.

En tout cas l'affiche est excitante, et c'est de loin la plus belle rivalité pour Dallas ces dernières années qui a malheureusement tourné à son désavantage. On se souvient du "catch" de Dez Bryant en fin de match il y a 3 ans et du jeu extraordinaire de Rodgers la saison passée. Cette année les Cowboys font plutôt office d'outsider dans ce duel qui devient un classique. Mais n'oublions pas que les Cowboys l'avaient néanmoins emporté en saison régulière l'année dernière lors d'un des plus beaux matchs de la jeune carrière de Prescott. Rien n'est donc impossible, mais la fenêtre sera mince et l'attaque aura le match entre ses mains, dans sa capacité ou non à tenir le ballon.

Le inactifs probables : QB Cooper Rush, RB Darren McFadden, CB Nolan Carroll, LB Sean Lee, DT Stephen Paea, OT Chaz Green, WR Noah Brown.







Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.