Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Duel aux sommets

Week 2 : Cowboys (1-0) @ Broncos (1-0)


Après s'être sorti du piège Giants la semaine dernière, la route des Cowboys vers une deuxième victoire de rang passe par le perché "Mile High Stadium" de Denver. Altitude qu'ils n'ont pas gravi depuis 2009, et surtout à laquelle ils n'ont plus gagner depuis 1992. De plus Denver attaque depuis 5 saisons avec deux victoires, et ont donc l'habitude de bien commencer. Comme ce fut le cas la semaine dernière avec un succès contre les Chargers. Néanmoins Dallas a rassuré en défense la et présente les armes pour enfin ramener une victoire des sommets du Colorado.



Un défense pour de vrai 


La satisfaction de la semaine dernière fut clairement la prestation défensive de Dallas. De quoi lever quelques incertitudes d'avant-saison. Mais s'agissait-t-il d'une performance d'une soirée ou de toute une vie ? Du moins d'une saison. Effectivement on peut s'interroger quant à la qualité de l'attaque des Giants et notamment de leur ligne offensive. Néanmoins soyons déjà satisfaits d'une telle prestation : tenir une équipe à 3 points en NFL, quelle qu'elle soit est déjà un exploit.

D'autant que l'attaque des Broncos 2015 n'est pas non plus de haute volée. C'est une attaque assez équilibrée mais plutôt orientée sur la course. Lors de leur premier match contre les Chargers, 36 courses ont été appelées contre 28 passes. C.J Anderson et Jamaal Charles ont tous deux porté le ballon mais le premier deux fois plus. Les running backs ont des profils explosifs et fuyants et Denver voudra fonder son attaque sur eux. C'est donc là où la défense de Dallas devra confirmer son énorme prestation dans le blocage du jeu au sol. La semaine dernière seul 35 yards avaient été concédés aux Giants dans ce secteur.

Si Dallas réitère une telle performance elle se rendra le match plus simple. En effet l'attaque aérienne de Denver semble plus faiblarde. Emmenée par un Trevor Sieman sérieux mais pas surdoué qui convertit 17 passes sur 28 pour 2 TDs et une interception dans son premier match. Les cibles sont intéressantes avec toujours demarylus Thomas ou encore Emmanuel Sanders, mais la ligne offensive peut pêcher. Le QB orange ayant subi 4 sacks la semaine dernière. Un match ou l'on espère voir donc à nouveau notre ligne défensive et Demarcus Lawrence en tête dominer, d'autant plus qu'il faudra faire sans Scandrick forfait dans la secondaire.

Plus de jeu en attaque


Si l'attaque de Dallas a mené de bons drives sérieux la semaine dernière il aura manqué quelques actions de classe qui auraient pu permettre à Dallas de s'assurer la victoire plus tôt. Et même si la bataille de la montre a bien été remportée et les turnovers évités, on a vu des ballons mourrir au sol sur des passes imprécises et les drives se terminer trop souvent en field goal. L'essentiel était là me direz-vous. Mais à Dallas si le résultat compte évidemment, la tradition du jeu et du spectacle demeure importante. Quand on a la chance d'avoir autant de talent en attaque on doit tout mettre en oeuvre pour qu'il s'exprime au mieux. Car si Elliott a tenu son rang, on attend plus de Bryant et Prescott. Surtout qu'à l'extérieur un seul jeu peut parfois tout changer.

Mais Denver on le sait est une défense solide et hargneuse. Elle frappe dur sur l'homme, et LaEl Collins aura un nouveau gros test en voyons devant lui débouler Von Miller. Et même si un seul sacks fut assener sur Philip Rivers, 6 coups au total lui auront été portés. Libérer la balle vite des mains de Prescott peut être une option, mais si la course fonctionne alors des plays-actions permettraient de garder les défenseurs de Denver sur leur talons.

Trouver Dez Bryant plus souvent et avec des ballons mieux ciblés constitue indéniablement un des objectifs de Prescott, néanmoins inutile de forcer la relation surtout face à un Aqib Talib qui a l'habitude de jouer des mains. Il fera tout pour sortir Bryant du match, et on peut compter sur lui pour y aller de petites provocations. Un test physique et mental donc pour le receveur star de Dallas qui a la frustration facile surtout lorsqu'il ne voit pas beaucoup le ballon. On regarda ce duel attentivement. Si Bryant est muselé, les Cowboys ont de quoi varier avec Butler et Williams dans la profondeur ou Beasley et Witten au centre. Avec autant d'atout Dallas doit proposer plus en attaque que la semaine dernière et surtout finir ses drives avec plus de touchdowns.

A l'aise à l'extérieur 


L'équipe des Cowboys à l'habitude de bien voyager, avec la deuxième meilleure fiche à l'extérieur depuis 2014 derrière les Patriots, de 17 victoires contre 7 défaites. La clé de ce succès ? Les matchs serrés ont souvent fini par être gagnés avec un ratio de turnover positif. De l'autre côté Denver est tout simplement la meilleure équipe à domicile depuis 1984, avec 193 victoires pour 72 défaites, et ce rapport est encore meilleur pour le mois de septembre avec un joli 54-12. On peut dire que l'altitude leur réussit.

Tous les chiffres convergent et nous permettent d'anticiper déjà une belle bataille. La plus importante sera certainement celle de la montre, chère aux deux équipes qui aiment développer de longs drives et épuiser la ligne défensive adverse. Mais une équipe semble plus encline à l'emporter même en perdant cette bataille et il s'agit de Dallas de part ses diverses armes offensives. Tout porte à croire que les hauteurs du Colorado nous offriront un duel riche en action et on serait pas déçu de voir un match échangeant beaucoup de son rationnel contre un peu de folie.

Les inactifs : QB Cooper Rush, RB Darren McFadden, CB Bene Benwikere, CB Orlando Scandrick, LB Anthony Hitchens, OG Jonathan Cooper, WR Noah Brown.


Coup d'envoi : 22h25


Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.