Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Ça coince encore un peu

Dak Prescott Dallas Cowboys
Dak Prescott l'avait annoncé, il semble prêt pour cette saison 2017
Troisième match de pré saison (4ème si on compte le Hall of Fame Game) pour les Dallas Cowboys. Celui de la répétition générale, celui où les titulaires jouent habituellement 30 minutes de jeu effectif. La réception des Oakland Raiders n'aura pas échappé à la règle et nous avons pu avoir un aperçu de nos futurs starters pendant une période assez significative. S'il y a pas mal de choses positives, il reste des points à régler si on ne veut pas qu'une succession de grains de sables viennent nous gâcher la saison.

S'il est vrai que le match se finit sur une victoire après une défense réussie en red zone qui aurait pu offrir le match à Oakland, on peut toutefois découper la rencontre en deux matchs distincts. Si nos remplaçants ont remporté le leur, les titulaires se sont inclinés en rendant les clefs du match à la mi-temps sur un score de 13 à 10 en faveur des Raiders.

Une bonne impression globale


La semaine passée face aux Colts, la prestation des titulaires était plutôt positive. Mais il ne s'agissait que d'un seul drive. Ici, sur une mi-temps, on s'aperçoit que l'escouade des starters a encore du pain sur la planche avant d'être vraiment prête.

Mais pour commencer, j'ai envie de souligner la prestation solide de Zeke Elliott pour ses premiers snaps de la saison. Rien d'extraordinaire, mais un drive qui a reposé quasi exclusivement sur lui dans lequel il fait un travail physique de fond.

Dak Prescott m'a également semblé près à l'action. La ligne offensive ayant encore quelques ratés par moment (alors qu'à d'autres elle semblait impénétrable) notre quarterback a été pas mal menacé par les défenseurs adverses. Pourtant, à une ou deux exceptions près, il a souvent trouvé la solution pour, au pire, revenir à la ligne de scrimmage. Il a également lancé deux splendides bombes plantées au millimètre (dont une rappelée pour une faute offensive), c'est toujours inspirant à voir.

Il a également montré une bien belle entente avec Jason Witten qui est toujours aussi fidèle au poste. Son touchdown a beau être le résultat d'une grosse erreur défensive, il n'en reste pas moins le receveur le plus prolifique de la partie avec 6 réceptions pour 74 yards.

Côté défensif, j'ai aimé la prestations des cornerbacks dans leur ensemble. Je suis tellement habitué à transpirer devant ce secteur de jeu que ça me fait tout bizarre d'écrire ça. Orlando Scandrick est vraiment au top de sa forme, que ce soit sur le côté ou dans le slot dans les formations Nickel, et Anthony Brown tient plutôt bien son poste la plupart du temps. J'ai toutefois bien l'impression que ce dernier s'est bien troué sur le TD d'Amari Cooper en étant totalement laissé sur place, pendant que Byron Jones loupait son angle d'attaque, la faute à une lecture du jeu également en retard.

La ligne défensive m'a paru plus sérieuse, pas incroyable, mais plus solide. Seulement, la quasi absence de blitz appelé m'a carrément frustré. Impossible de se rendre compte de la pression effective du front 7 dans ces conditions même si Maliek Collins était mordant et que j'ai été surpris par la bonne prestation du numéro 55, Stephen Paea. J'espère que ce choix défensif n'est pas un cache misère pour un pass rush qui nous ferait encore défaut cette année.

Je finirai ce tour d'horizon par une montée en puissance de Jaylon Smith qui a l'air de vouloir confirmer tout le bien que l'on peut penser de lui au poste de middle linebacker. Incisif, dur au tackle, il s'affirme un peu plus dans ce match comme une recrue de qualité. Anthony Hitchens a lui aussi proposé un match très intéressant, avant de sortir sur blessure. Malheureusement, il semble que nous l'ayons perdu pour la saison. C'est raide, mais à côté de l'année dernière nous nous en sortons plutôt pas mal. Le secteur des linebackers devrait pouvoir tourner surtout avec Jaylon Smith en forme et Justin Durant qui a resigné.

Mais pas mal de détails à régler


Alors s'il y a tant de bonnes choses à souligner, comment diable nos titulaires ont-ils pu perdre leur match vous allez me demander ? Tout simplement parce qu'au milieu de tout cela, il y a une myriade d'imprécisions et d'erreurs que nos Cowboys ont commis.

Les fautes par exemple. Si la défense est restée très propre, l'attaque ne peut pas en dire autant. Rien que pour La'el Collins nous parlons déjà de trois utilisations illégales des mains dont deux qui ont tué totalement un drive. Même si la première est très discutable, rien que les deux autres c'est déjà trop.

Les tackles manqués sont également pour moi un vrai problème. Même Sean Lee s'est fait enrhumer sur terrain ouvert mais il n'est pas le seul. C'est toujours frustrant de voir tant de jeux qui auraient du être arrêtés très tôt, parfois même dans le backfield, mais qui finissent par accrocher le first down ou plus.

Enfin, il va falloir se caler un peu plus sur le qui-fait-quoi dans les couvertures parce que c'était régulièrement assez brouillon. Le touchdown concédé par... on ne sait pas trop qui entre Nolan Carroll (plutôt bon par ailleurs) et Jeff Heath est un bon exemple d'incompréhension. Entre Heath qui n'avait pas l'air de se dire qu'il devait couvrir cette zone et Carroll qui n'a pas saisi non plus s'il devait coller aux basques de Cordarrelle Patterson, on voyait bien que les automatismes n'étaient pas en place.

Je finirai d'ailleurs sur les safeties parce que non, désolé, Jeff Heath ça n'est vraiment pas possible. Byron Jones fait le job dans son coin mais il est tellement habitué à jouer cornerback qu'il descend souvent très bas dès le début des plays. Les Cover 2 ressemblent à des Cover 1 et dans ce cas là, tu n'as pas envie de filer les clefs de la end zone à un joueur comme Jeff Heath. Je n'ai pas vraiment de remplaçant qui m'a sauté aux yeux à ce poste, et c'est bien ce qui m'inquiète. J'ai peur que le milieu de terrain, dans la profondeur, soit la cible préférée de tous les coordinateurs offensifs ou quarterbacks adverses.

Ces remplaçants qui ont brillé


En revanche, si le match fini par être une victoire c'est parce que les seconde et troisième escouades ont fait le travail.

Cooper Rush a mené la danse pendant un quart temps et demi et son 143.1 de rating me semble exprimer encore une fois tout le bien qu'il faut penser de ce QB#2. 12 passes réussies sur 13 pour 115 yards et 2 TD, vous avez ici un backup bien plus rassurant que Kellen Moore (avec une courte mais assez laide prestation).

Le wide receiver Brice Butler et le tight-end James Hannah se sont posés en patrons de la seconde attaque avec une belle sensation de feeling entre eux et Rush. Pour le remplaçant de Witten, nous avons également vu une bonne efficacité aux blocks, ce qui est une nouveauté pour ce joueur considéré plutôt comme un receveur.

Enfin, Alfred Morris continue de vendre chèrement sa peau pour la coupe des 53 joueurs en étant encore une fois un outil de construction au sol très efficace tant pour son côté bulldozer que pour sa technique pure.

La semaine prochaine, dernier match de pré saison chez les autres footballers Texans à Houston. Aucun temps de jeu à prévoir pour les titulaires, peu de temps de jeu pour les seconds, beaucoup pour les troisièmes. Autant vous dire que l'intérêt est souvent assez limité, je ne suis d'ailleurs pas certain qu'il y aura un article sur ce match. Surveillez quand même les réseaux sociaux, David n'est jamais bien loin.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.