Header Ads

Draft 2017 : Analyse

Taco Charlton Dallas Cowboys Rookie Minicamp
DE Taco Charlton, 1er choix de draft dont nous attendons beaucoup
Cela fait maintenant presque 1 mois que la Draft NFL 2017 a eu lieu. Contrairement à l'an passé, je n'ai pas eu le nez très fin dans mon article sur les prospects. Encore que sans le trade in extremis des Falcons, je mettrais ma main à couper que nous aurions drafté Takkarist McKinley.

Mais l'heure n'est plus à la speculation sur qui sera drafté, mais plutôt sur qu'est-ce que les 9 gaillards peuvent apporter à l'effectif. Chacun ayant des chances plus ou moins variables d'avoir un casque étoilé en septembre, voici un petit tour d'horizon des forces et faiblesses des rookies 2017.

1er Tour : Taco Charlton, DE, Michigan


Premier élément d'une draft très orientée blitz : Taco Charlton, defensive end du Michigan. Nous ne devrions pas forcément le voir 100% du temps sur le terrain mais son apport en terme de pass rush devrait être immédiat. Lors de sa seule année universitaire comme starter Charlton a enregistré 9.5 sack. Carrément intéressant surtout dans une saison régulière universitaire à 12 matchs.

Dans l'optique d'une rotation à ce poste il va apporter sa taille et son physique taillé pour l'emploi. Ses longs bras finissent de parfaire son arsenal technique qui, combiné à une excellente explosivité, lui donne un avantage certain contre le tackle en face de lui. Il ne faudra pas non plus négliger son apport face à la course. Si ça n'est pas son domaine de prédilection, il sait utiliser ses qualités physiques et son encrage au sol pour contrôler les coureurs extérieurs.

En bref, un excellent choix, immédiatement impactant dans un secteur en difficulté et qui, en plus, sur le long terme, devrait s'avérer un cadre incontournable.

2ème Tour : Chidobe Awuzie, CB, Colorado


Encore un apport en vue de presser un peu plus l'attaque adverse. Rapide, athlétique et réactif, Awuzie est un excellent cornerback sackeur. 9 sacks en carrière en universitaire c'est déjà beaucoup pour un corner. Mais Awuzie est également un excellent défenseur en homme à homme, c'est ce qui nous a manqué depuis un moment. Dans un contexte de CB à reconstruire complétement, c'est un titulaire potentiel que nous avons trouvé ici. Certes, il va devoir se frotter à du lourd, rien que chez les Giants par exemple on se la joue all-star de WR, mais selon moi, il a les qualités pour.

3ème Tour: Jourdan, Lewis, CB, Michigan


Un second CB ne sera pas de trop pour reconstruire ce secteur de jeu. Comme Awuzie, Lewis a plutôt le profil du 1 contre 1. Bon presseur, c'est son côté pot de colle qui a du taper dans l'oeil des scouts. En cas de course rectiligne il sera difficile à semer. Attention quand même car il a les mains un peu trop baladeuses et lève trop souvent des drapeaux.

Mais sa rapidité, y compris latérale, lui permet d'être aligné dans le slot et de venir se fixer sur son receveur désigné. Malheureusement, sa taille est un peu juste pour la moyenne à ce poste. A voir donc ce qu'il se passe face à un tight-end trop costaud.

4ème Tour : Ryan Switzer, WR, North Carolina


Le bien nommé Switzer est un petit point d'interrogation. Pour commencer, c'est le slot receiver type avec une vitesse de pointe limitée mais une bonne capacité de séparation au départ du snap. Bien utilisé par l'excellent QB Trubisky à UNC pour les courses courtes, plutôt à option avec un bon rendement sur 3ème down, Switzer fait immédiatement penser à ces receveurs un peu courts sur pattes à la Wes Welker. Malheureusement, pour un Welker nous avons beaucoup d'échecs à un poste où les cornerback en face peuvent être très physiques, sans parler des linebackers parfois utilisés contre eux.

La technique est très bonne mais il faudra voir si les qualités athlétiques autres que le force ou la puissance pourront compenser. Les Cowboys ont peut-être trouvé le nouveau Welker... ou gaspillé un 4ème tour.


6ème Tour : Xavier Woods, S, Louisiana Tech


Enfin un safety j'ai envie de dire. Un profil plutôt strong avec un physique puissant pour contrer les coureur lancés face à lui. Plus physique que technique sur les tackles il met surtout l'accent sur le contact il va falloir surveiller cela même si ça n'est pas non plus catastrophique. En situation de passe il fait preuve d'une belle lecture de jeu et garde bien ses yeux sur le ballon.


6ème Tour : Marquez White, CB, Florida State


Pas franchement emballé par White. Il semble avoir une bonne capacité à suivre le ballon des yeux mais sa technique et sa vitesse sont assez moyennes. Il a du mal à suivre les tracés intérieurs et n'a pas semblé très bon dans la transition entre pression initiale et couverture homme à homme. Au mieux il sera dans l'équipe spéciale.

7ème Tour : Joey Ivie, DT, Florida


Potentiel joueur de profondeur à ce poste mais il va falloir cravacher un peu. S'il passe le contact initial il s'avère un joueur plutôt agressif et saura porter la menace dans le backfield. Mais c'est un gros "si". Ivie n'apparait pas suffisamment solide pour l'instant à tenir ses appuis et n'a pas la masse musculaire habituelle du haut du corps que l'on attend à ce poste. Je dirais même que jouer Nose Tackle n'est pas fait pour lui en NFL et il y gagnerait sans doute à être aligné dans un 4-3 plus classique où la pression est moins forte.

7ème Tour : Noah Brown, WR, Ohio State


Brown attire pas mal d'attention pour un 7ème tour. Receveur très physique, plutôt grand, il est rapidement comparé à Dez Bryant. On va tout de même modérer nos ardeurs car les blessures ne l'ont pas épargné et ont finalement limité son expérience en jeu. Mais c'est vrai que Brown est peut-être celui qui pourrait le plus nous surprendre et constituer le beau steal de la draft à ce niveau.

Rien qu'à le voir encaisser les chocs pendant ses receptions on se dit que, si la production suit, il va vite devenir un aimant à linebacker. Les cornerbacks habituels étant vite dépassés physiquement par Brown. Il ne sera pas le plus rapide en pointe, mais il sera difficile à stopper.

7ème Tour : Jordan Carrell, DT, Colorado


Encore un DT qui ne me parait pas avoir le physique de l'emploi. Pas franchement explosif il ne compense pas son manque de puissance par son temps de réaction. Bref, y'a du boulot de muscu avant de pouvoir prétendre à quelque chose.

Que penser de cette cuvée 2017


Je suis plutôt content des choix de cette année. Alors nous n'égalerons probablement pas la hype générée par Elliott et Prescott mais je pense sincèrement que nous n'avons pas gaspillé notre premier choix en sélectionnant Taco Charlton. J'attends beaucoup de ce joueur qui peut nous faire passer un cap dans un secteur bien trop mou.

Les deux choix suivant étaient à la fois une nécessité d'effectif et un renforcement d'une philosophie défensive qui s'annonce aggressive. Ils sont tout deux d'excellents corner, chacun dans une spécialité différente et tout cela fleure bon la cohérence.

Et que serait une draft sans un peu de paris. Si l'attaque n'était pas la priorité, c'est là que nous trouvons les deux joueurs qui peuvent à mon sens constitué une vrai surprise. Ryan Switzer et surtout Noah Brown sont deux garçons très intéressant à suivre.

En somme, une draft peut-être moins glamour mais bien construite pour une escouade défensive qui va clairement chercher de nouvelles bases après le départ de ses cadres. Seul petit regret, les safeties arrivent tard alors que c'est un secteur clef cette année, mais Xavier Woods pourrait être intéressant.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.