Header Ads

Relâche

Week 17 : Cowboys 13 @ Eagles 27

Tony Romo Dallas Cowboys
Un splendide TD qui sera peut-être le dernier sous l'uniforme des Cowboys pour Tony Romo

Le déplacement à Philadelphie dimanche dernier avait clairement des allures de pré saison. Sans enjeu, avec la volonté de préserver certains joueurs, la prestation des Cowboys, à quelques exceptions près, n'a pas été éblouissante ni même franchement enthousiasmante soyons honnêtes. Sans s'étendre inutilement dans une analyse qui n'aura pas beaucoup de sens, nous pouvons tout de même revenir sur quelques points importants de ce match.

Rotation intelligente


Le premier impératif de cette rencontre était de préserver certains joueurs clefs des risques de blessures. Ainsi, Ezekiel Elliott aura regardé le match depuis le banc. Les autres starters essentiels comme Jason Witten ou Dez Bryant n'ont participé qu'à très peu de snaps en début de match. Côté défensif c'est par exemple Sean Lee qui aura été prié de s'économiser. Brandon Carr et Orlando Scandrick n'auront eux, pas vu grand chose de la seconde mi-temps.

C'est donc un parfum de match d'entrainement qui flottait dans l'air alors que notre équipe a basé son jeu sur les backups voir même les #2 ou #3 sur certains postes comme running back par exemple. Enfin, la ligne offensive était amputée de tout son côté gauche à cause des blessures et ça s'est clairement vu.

Romo impose le respect


Si Dak Prescott a effectivement débuté la rencontre, il a cédé sa place à son remplaçant, Tony Romo, au bout de deux séries. Un petit drive pour le #9 mais quel drive ! 3 passes sur 4 complétées, 29 yards et un touchdown pour le vétéran. Une série propre dans laquelle Romo a montré qu'il n'avait rien perdu de sa vision de jeu.

Dans un contexte où les Cowboys ont clairement pris le parti de jouer sur la réserve, j'ai trouvé que Romo avait su insuffler du dynamisme et du rythme dans le jeu. Une superbe passe vers Williams suivie d'un touchdown envoyé au millimètre sur le même receveur et voici que Tony affirme haut et fort qu'il n'est pas encore à la retraite. Comprenez moi bien, je ne dis pas cela par rapport aux Cowboys car nous sommes clairement entré dans l'air Prescott, mais bien par rapport à d'autres équipes qui pourrait être tentées de passer outre les importants risques de blessures et de proposer un gros contrat de fin de carrière à Romo.

Ces remplaçants qui se sont mis en valeur


Dans ce genre de match, le plus intéressant reste de voir quelques joueurs moins habitué à des temps de jeu importants qui en profite pour briller.

Chez les linebacker par exemple, l'absence de Sean Lee a plutôt bien été compensé par un Anthony Hitchens très dynamique dans un premier temps (mais lui, on a l'habitude), mais surtout par Damien Wilson que nous voyons habituellement moins. 8 tackles au total pour lui et une présence vraiment significative lors des blitz. Andrew Gachkar était également assez convainquant.

Randy Gregory confirme également son bon retour. Beaucoup de rushs grâce à lui et des tackles physiques et propres. En revanche, le voir ressortir en boitillant pour la deuxième rencontre d'affilée reste inquiétant.

Repos et préparation


Voilà, ce match n'aura pas beaucoup plus d'importance dans les semaines à venir que d'avoir permis à certain de se reposer et à d'autres de marquer quelques points pour une présence dans les sub packages. Au final, nous allons retrouver nos Cowboys le 15 janvier prochain. Une toute nouvelle affaire commence avec la pression des playoffs. Une élimination précoce serait désastreuse après une saison de cette qualité et, même si nous pouvons rester confiants, les cartes sont toujours différentes en post saison !


Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.