Header Ads

Préparer la suite

Week 13 : Cowboys (10-1) @ Vikings (6-5)


Les Cowboys se déplacent dans le nord du pays pour y affronter des Minnesota Vikings en perte totale de vitesse. Alors que le déplacement n'est jamais facile en soi, cela place Dallas en grandissime favoris. Les playoffs étant bien entendu quasiment en poche, les Cowboys se doivent d'aller chercher l'avantage du terrain et s'offrir l'opportunité, le privilège même de disputer une finale de conférence à domicile. Il faut donc dès aujourd'hui préparer ses playoffs pour éviter de réitérer la douche froide de 2007.


La secondaire des Vikings à l'assaut des troisièmes downs


Si le début de saison des Vikings était très bon, l'équipe violette n'a gagné qu'un seul match sur les 6 derniers. En gros c'est la chute libre. De là à dire que c'est la victoire assurée pour Dallas, tout de même pas mais avec du sérieux c'est un déplacement à leur porté. Néanmoins les Vikings ont quelques atouts qui pourraient perturber la belle machine au casque étoilé.

La bataille des 3ème downs sera passionnante à regarder. En effet comme les Cowboys aiment courir sur les premiers down, l'attaque est souvent confrontée à des troisièmes downs. Or la défense des Vikings est performante dans l'exercice puisqu'elle permet seulement la conversion de 32% des troisièmes tentatives à son adversaire lorsqu'il a entre 4 et 6 yards à parcourir. Mais les Cowboys sont également très bon dans la conversion des troisièmes down notamment grâce à Prescott qui sait trouver Beasley ou Witten en général. Si Minnesota gagne cette bataille elle pourrait mettre un grain de sable dans l'engrenage si bien huilé de l'attaque des Cowboys.

Les Vikings sont bons dans l'exercice car ils ont une bonne défense à la passe sur toute la largeur du terrain. En effet leurs cornerbacks sont bons en couvertures un-contre-un (que ce soit Xavier Rhodes, Trae Waynes, Terence Newman ou Mackensie Alexander) ce qui permet à Mike Zimmer d'engager les safeties dans l'attaque de la ligne au lieu de les garder en couverture de sécurité. D'autant plus que les Vikings sont très moyens en défense à la course, on peut envisager que les deux safeties de Minnesota jouent très près de la ligne, pour bloquer la course et forcer Prescott à passer vers leur coernerbacks.

Garder la tête froide devrait suffire


Certainement les Vikings ont admis l'idée que pour gagner le match il devront créer des turnovers. La défense de Dallas néanmoins n'en a pas eu besoin lors de ses 4 derniers matchs. Sans turnovers emportés par la défense, Dallas a quand même gagné. Il suffira à nouveau  que la défense fasse le minimum nécessaire; c'est à dire forcer des field goals. Car même si la défense chute considérablement dans ses performances ces derniers matchs, et les notes DCF sont là pour le montrer, elle a su faire face une fois dans ses derniers retranchements et souvent forcer l'adversaire aux 3 points au lieu du double. Or les Vikings ont des difficultés justement à convertir ses excursions profonde en camp adverse par des touchdowns. Ils sont 28ème dans l'exercice.

Il est clair que contrairement aux Redskins les Vikings seront dans l'incapacité de tenir tête à un enchainement de touchdowns des Cowboys. Ils ne sont absolument pas armés offensivement pour le faire. Ils vont devoir se relayer à leur défense et à sa capacité à créer des turnovers. Si Prescott reste solide dans a tête comme cela a été le cas ces derniers matchs cela devrait être suffisant. Mais attention la défense des Vikings aime Blitzer et elle est performante la dessus puisque face au blitz les QB adverse enregistrent un rating de 50 seulement. Pour gagner Prescott devra garder la tête froide ce qu'il a toujours su faire, en évitant toute passe hasardeuse, ou inutilement risquée.

C'est le moment de voir Romo 


Bon maintenant il faut que les Cowboys commencent préparer leur playoffs. Et combien de temps encore faudra-t-il attendre pour que les Cowboys aient dans leurs rangs deux QB aussi talentueux et performants? Ce "luxe", on ne doit pas le gâcher. Alors imaginons-nous un moment en plein mois de janvier. Alors que les Cowboys jouent un match à élimination direct, malheureusement Prescott qui vient de subir un choc à la tête doit quitter le terrain pour le protocole des commotions cérébrales. Le match en est fini pour lui. Vous me direz ça pourrait être aussi une "simple" blessure à la suite d'un choc, ce sport en est tellement fourni.

Et bien pourrions nous dire que Romo est apte à assurer une fin de match sans aucune minute de compétition depuis presque deux saisons ? Ne serait-ce pas courir le risque de gâcher la "cartouche" Romo que de ne pas lui faire prendre des snaps en match officiel avant que cela compte vraiment et sans retour en arrière possible ? Les Cowboys n'ont jamais autant été fourni en attaque, même si on compare à la monstrueuse équipe des années 90. C'est maintenant au staff de gérer ce "luxe" et de ne pas faire des erreurs qui pourraient leur couter un avancement dans le tournoi final. Évidemment en imaginant donc que les Cowboys soient tranquillement devant, aux alentours de la fin du troisième quart-temps il serait alors temps de donner du temps de jeu à Romo. Si le déroulement du match ne le permet pas il faudra y penser dans les prochains.

Après ces dix victoires d'affilée les Cowboys doivent aller chercher l'avantage du terrain comme objectif sportif justifiant aux joueurs de prendre encore les matchs "les uns après les autres". En revanche pour le staff cette position leur octroie une responsabilité fondamentale, celle de voir un peu plus loin que le match qui vient et préparer déjà la réussite d'une campagne en playoffs. Dans lesquels les Cowboys ont empilé seulement deux victoires en plus de 16 ans.

 coup d'envoi : 2h30 (heure française)



1 commentaire:

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.