Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Plus haut encore

Week 16 : Lions @ Cowboys 


Après deux matchs très moyens contre les Vikings et les Giants, les Cowboys se sont remis sur la bonne voie avec un succès la semaine dernière contre les Buccaneers. Plus laborieux qu'étincelants, l'essentiel était de réagir et de se rassurer. On attend donc ce soir dans le monday night que les Cowboys continuent leur progression face à un rival de NFC, à savoir les Lions de Detroit. Alors malgré la mise en poche de la division et de l'avantage du terrain en playoffs, les Cowboys sortent de prestations trop fragiles pour pouvoir se relâcher. Au contraire ils devront rester concentrés, soudés et marquer les esprits d'adversaires qu'ils pourraient retrouver en playoffs.


Lions air force 


La dynamique positive du moment à Dallas se trouve clairement en défense, avec 3 dernières prestations au delà des 7,5/10 pour DCF. Et notamment lors du dernier match une assez bonne défense face à la passe avec des turnovers créées et une solidité proche de son en-but. Cette défense avait notamment pris le dessus à la fin du dernier match par sa ligne défensive. Qui l'eut cru ? 

Face aux Lions il s'agira un peu du même type d'attaque que celle des Buccaneers, et la clé du succès devrait être la même. Certes concéder des yards, mais devenir solide près de son en-but et forcer les erreurs adverses. En effet les Lions possèdent l'antépénultième attaque au sol avec 81,7 yards gagnés par match. Dallas étant la meilleur défense à la course, on peut penser que les Lions ne vont pas essayer de développer un jeu à la course imaginaire. Néanmoins les forces sont ailleurs, et notamment aux niveau des airs. Les Lions possèdent l'escouade de receveurs probablement la plus belle de la ligue. Avec 3 wide receveurs aux talents variés mais dévastateurs que sont Golden Tate, Marvin Jones et Aquan Boldin qui totalisent à eux trois 14 touchdowns. Tate étant la cible favorite, Marvin Jones l'arme en profondeur et enfin Boldin le repère en end-zone.

Mais en plus de ça Stattford bénéficie de la présence de Eric Ebron, un tight-end fiable sans compter Théo Riddick un running back très abiles de ses mains. Bref, les Cowboys auront un test majeur d'une attaque qui déploie ses ailes et attaque les airs. Mais malgré les apparences Dallas est capable de défendre la passe intelligemment. En laissant quelques passes se faire, pour éviter la concession de gros gains à l'adversaire puis le forcer à commettre une erreur ou à taper un field goal. Cela est d'autant plus faisable s'il y a pression sur le QB adverse. L'absence de DeMarcus Lawrence sera d'ailleurs compensée par la présence de Randy Gregory qui risque de voir pas mal de snap. On attend de voir sa prestation avec impatience. Enfin une dernière difficulté pour Dallas est que Les Lions sont les meilleurs de la ligue pour convertir les 3ème downs longs de plus de 6 yards avec 35%.

Oser prendre des risques 


C'est justement là où l'attaque de Dallas peine, convertir de longs troisième downs. L'escouade offensive de Dallas est basée sur un jeu au sol solide qui demande la conversion de 3ème downs relativement courts pour lesquels cela fonctionne plutôt bien. Mais dès lors qu'une erreur est commise, on pense notamment à des pénalités comme la semaine dernière, on voit la machine se gripper. Cette attaque semble avoir du mal à surmonter de tels adversités hormis peut-être lorsque la défense adverse est en un-contre-un ce qui peut permettre à Prescott de courir. Mais dans la difficulté et l'incertitude de match en playoffs sera-t-il suffisant de se contenter de ne pas perdre la balle ? Dallas étant déjà qualifiée et assurée d'avoir une semaine de repos ce serait le moment de prendre d'avantage de risque lorsque la difficulté se présente, même si gagner le temps de possession et la bataille des trunovers sera la première nécessité en janvier.

Néanmoins Dallas se positionne à une bien mauvaise 28ème place en ce qui concerne les passes de plus de 20 yards avec 38 sur la saison, certes légèrement compensé par les 15 courses de plus de 20 yards. Ceci se traduit par un déficit de points comme on l'a vu la semaine dernière  et les Cowboys sont 6ème en nombre de points inscrits par match avec 26,1. Avec quatre équipes devant eux qui seront aux playoffs, les Packers, les Raiders, les Patriots et les Falcons. Mais ce qui est le plus flagrant est le déficit de touchdwons. Évidemment Dallas tenant le ballon en général bien plus que son adversaire elle a aussi parfois moins besoin de marquer. Mais il serait bon de savoir qu'on est capable de frapper vite et fort, si la défense avait une quelconque défaillance ou un passage à vide dans un match.

Revenons aux touchdowns. Dallas est la 12ème équipe avec 42 touchdowns sur l'année, le déficit venant de ceux venus des airs puisqu'on tombe au 18ème rang. Rien d'extrêmement alarmant au vue de l'identité de jeu basée sur le temps de possession mais, de quoi motiver l'envie d'une prise de risque plus grande pour chercher davantage la profondeur. Les Cowboys doivent pouvoir inquiéter leur adversaires sur plus d'un tableau et ils en ont les moyens notamment sur des plays-actions. D'autant que la défense à la passe de Detroit est moyenne (17ème), et qu'ils permettent à leurs adversaires de convertir presque 45% de leur 3ème downs.

Un air de playoffs 


On devrait voir donc une opposition de style, avec d'un côté les Cowboys voulant contrôler la montre avec un jeu basé au sol, et une équipe de Detroit cherchant davantage les big plays. Les Lions cherchant toujours une qualification en playoffs et une éventuelle semaine de repos, les deux équipes seront composées de tous leurs titulaires. On a cependant une inquiétude côté Cowboys puisque Tyron Smith le LT n'a pas pu réaliser tous les entrainements de la semaine. Et son remplaçant Chaz Green étant blessé depuis plusieurs semaines déjà, on ne pourra guère s'en passer. En espérant ne pas accentuer un mal qui pourrait devenir problématique. Mais ne pas le faire jouer et mettre Emmet Cleary au blocage de Ziggy Ansah pourrait être un risque cette fois pour Prescott. On surveillera donc Smith les doigts croisés.


Aux AT&T Stadium cette affiche de NFC aura une allure de playoffs et tous le monde a encore en souvenir le duel épique qui s'était tenu il y a deux ans, dans lequel des Cowboys menés tous le match avaient réussi à l'emporter sur un dernier drive gagnant les menant au Lambeau field la semaine suivante. Mais le match avait été tendu et l'attaque avait eu toutes les difficultés du monde à imposer son rythme et notamment son jeu au sol. De l'autre côté on retrouve Matthew Stattford, probablement le meilleur quarterback de la ligue en talent intrinsèque. Natif de Dallas il s'est apparemment promis d'être au sommet de son art à chaque fois qu'il vient en visite dans son pays. Cela risque d'être à nouveau le cas dans une année ou il domine la ligue en nombre de drive gagnants !

Le stade est prévenu. La promesse est faite. La route du prochain superbowl passera par Dallas en NFC. On attend que la foule soit au rendez-vous et s'échauffe aussi pour une équipe qui reste invaincue en playoffs dans son stade. Prendre cette affiche comme un avant-goût de l'intensité du suspens probable qui règnera dans quelques semaines. Prendre cette affiche comme un nouveau tremplin vers des desseins plus hauts encore.


coup d'envoi : 2h30 (heure française)

Absents probables : QB Mark Sanchez, CB Morris Claiborne, RB Alfred Morris, LB Justin Durant , DE DeMarcus Lawrence, DT Cedric Thornton, DE Tyrone Crawford.  

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.