Header Ads

Cowboys Redskins Victoire le jour de grâce

Chaque match entre les équipes de la NFC East est un match à part. Alors quand on parle d'un Redskins@Cowboys pour Thanksgiving, c'est très simple, "malheur aux vaincus". Surtout quand les quatre équipes de la division peuvent encore prétendre aux play-off. Les Cowboys ont fourni un match solide en attaque, un peu plus vacillant en défense, pour une dixième victoire en 2016.

L'autre rivalité

L’appétit pour détruire

Dès le premier drive les Cowboys ont commencé par le classique de 2016, "Je donne le ballon à Zeke et il court." Ezekiel Elliott a eu besoin de quarante-sept yards et de quatre portés et une reception pour mettre six points sur la table. Dak Prescott s'est même donné le luxe d'échapper à un sack presque certains de  Kerrigan ce qui donna une belle passe pour Cole Beasley. Cette séquence allait être la meilleur production collective des Cowboys sur ce match.
On appelle cela une portée...

Les Redskins ont réussi a remonté le terrain sur le drive d'après. La défense les oblige à tenter le Field Goal. Après une mésentente avec Morgan Moses, les Redskins sont obligé d'appeler un temps-mort pour éviter une pénalité. Le Field-Goal est raté ensuite. Dès le retour Ezekiel Elliott se fait stopper dernière la ligne de scrimmage. Les Cowboys n'arrivent pas à avancer et punt. Les Redskins arrivent à réduire la différence de score en marquant leurs premiers trois points du match. 

L'invité surprise de ce match

Les pointes de Williams 

Les Cowboys marquent trois points sur le drive suivant. Et là le soleil s'invite pour empêcher Washington de marquer des points. Les Redskins ratent leurs Field Goal, les Cowboys reprennent le ballon.  Les Cowboys arrivent au Touchdown avec une belle passe de Dak Prescott et une reception de Terrance Williams qui du bout des pieds fait le nécessaire pour rester dans la Endzone. L'une des plus belles images de cette saison. Les Redskins arrivent à marquer, encore un Field Goal. Les équipent se quittent à la pause avec un 17-6 à l'avantage de l'équipe texane.
au centimètre prês

Le calme avant la tempête. 

Le troisième quart-temps était très calme. Aucune des deux équipes n'a réussi à marquer. Les Redskins ont tout gardé pour le quatrième quart temps. Jordan Reed marque son Touchdown dès la première passe du quatrième quart-temps. Washington n'est plus qu'à cinq points des Cowboys. Elle a raté sa conversion des deux points. 

L'attaque se devait de réagir et Elliott était de retour pour gagner des yards. C'est Dak Prescott qui nous montre sa capacité de coureur pour amener les Cowboys à 24-12. C'est au tour de la défense de tenir. Et elle a eu beaucoup de mal. Kirk Cousin qui a fait un match énorme, trouve DeSean Jackson pour un passe de 67 yards et bien sûr Touchdown. L'attaque n'a même pas le temps d'enlever son casque. 


 L'attaque des Cowboys ne tremble pas. Ezekiel Elliott marque un nouveau Touchdown pour mettre les Cowboys à l'abri. Les Redskins auront six minutes pour remonter un score défavorable pour eux de 31-19. Washington arrive à marquer mais le score restera à 31-26 pour l'équipe à domicile. Les Cowboys n'ont plus qu'à gérer le temps après avoir récupérer un onside kick.  

L'identité 2016

Nous arrivons à décembre avec dix victoires de suite. C'est très encourageant pour la suite. Mais ce match nous a montrer les points forts et les points faibles de notre équipe. Le manque de pass rush a permit à Kirk Cousin d’aligner 449 yards à  la passe avec trois Touchdown. Nos Defensive backs ne peuvent pas tenir le rythme quand le quarterback adverse arrive à trouver ses cibles. Même avec un match solide de Byron Jones,  de Anthony Brown ou de Orlando Scandrick, il est difficile de tenir les receveurs quand le quarterback peut rester dans sa poche à sa guise.  

Notre véritable point fort est notre capacité offensive de tenir le ballon et de marquer presque à chaque possession du ballon. Il est très compliqué pour les adversaires de tenir l'attaque des Cowboys tant leurs armes offensives sont performantes au sol comme dans les airs et même quand les pass interference ne sont pas sifflées. Il est à souligner que nous avons trouver l'utilité de Jeff Heath, tapper sur l'adversaire. 

Comme il est habituel cette saison, les Cowboys ne sont pas l'équipe la plus impressionnante à voir jouer, les points faibles sont visibles par tous mais le boulot est fait. Et le boulot donne un 10-1 avec dix victoires de suite et c'est une première pour l'America's Team


Dak Prescott a tenu à fêter Thanksgiving même après le match. 


Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.