Header Ads

Un choc

Week 5 : Bengals (2-2) @ Cowboys (3-1)


Chaque année lorsque la NFL reprend nos vies, on se dit la même chose : Que le temps passe vite ! Surtout lorsque les Cowboys gagnent... C'est en effet déjà le 5ème match, et on entament ce soir face aux Bengals un deuxième quart de leur saison qui a démarré de façon prometteuse. Alors que penser de Cincinnati l'adversaire du jour, qui reste sur un début de saison en demi-teinte ? Doit-on considérer qu'il s'agit d'une équipe qui joue les playoffs depuis cinq saisons d'affilée ou l'équipe moyenne qu'on entrevoit parfois durant les matchs ? Les Bengals peuvent-ils faire tomber des Cowboys en pleine forme ? Certainement, mais le choc s'annonce rude.



Maitriser l'assaut de devant


Dans ce duel qui s'annonce sévère sur le papier, l'attaque de Dallas aura notamment un défi de taille à affronter pour contrôler les gros de la ligne défensive de Cincinnati. C'est sur le milieu de la ligne offensive de Dallas que la clé du match de l'attaque des Cowboys repose. Travis Frederick, Zach Martin et Ronald Leary devront confronter et contrôler les assauts des Geno Atkins, Domato Peko, Ray Maualuga. Du lourd à contrôler et un sacré défi physique.

Il faudra que l'attaque se montre patiente et se contente parfois de gains minimes. Elliott en particulier devra prendre sur lui, persévérer et garder la tête froide si les gains ne viennent pas tout de suite. L'attaque des Cowboys se doit quoiqu'il en soit de conserver un équilibre entre la course et la passe. Les Bengals voudront stopper net en premier down, mais Dallas possède les armes pour convertir des troisième-downs même longs avec Witten et Beasley par exemple. Néanmoins pour la ligne offensive et pour Prescott il s'agit certainement de la défense la plus difficile qu'ils auront eu à affronter jusqu'ici. Le retour de Tyron Smith au poste de Left Tackle nous rassure.

Une opportunité pour le pass rush 


La défense de Dallas est loin d'être performante pour mettre la pression sur le quarterback adverse. Pourtant lorsque Andy Dalton est pressé son efficacité chute brutalement. C'est simple son ratio passe de 105.1 à 33,4 lorsqu'il est sous la pression. Or la protection à la passe reste justement le point le plus faible de l'attaque des Bengals. Pour limiter les performances de AJ Green, (qui pourrait bien être suivi sur le terrain par Morris Claiborne) une pression sur Dalton semble indispensable. L'opportunité est donc belle pour la D-line de Dallas surtout qu'elle coïncide avec le retour de Demarcus Lawrence. Même si ce dernier risque d'avoir un nombre de snap assez faible il pourrait apporter le danger lors de moments stratégiques.

Le jeu au sol des Bengals n'étant qu'une illusion (80 yards par match), il serait vraiment dommageable que les Cowboys soient dominés par le sol. Surtout que si Dalton se retrouve à devoir passer sur chaque snap la pression venant des Cowboys sera d'autant plus forte. Il faut forcer les félins tigrés à rester sur la seule dimension de la passe. Bref,c'est le moment pour le D-line de se montrer, d'en faire son match.

Linehan précieux stratège


Qui ne s'est pas demandé la semaine dernière si Scott Linehan n'avait pas Beasley dans sa fantasy team ? En effet pour appeler une passe en fin de match alors que les Cowboys avaient tout pour terminer le match au sol. Néanmoins sans obtenir le premier-down ils donnaient une dernière chance au 49ers. Au final la passe donnait le first-down, plus de 50 yards et le gain du match. En fait c'était juste l'avatar d'un play-calling parfait tout au long du match. Parfois les entraineurs sont dans une période faste et trouve leur "zone". Il semble que Linehan maitrise parfaitement son sujet à l'heure actuel.

Il a su parfaitement protéger Prescott tout en lui laissant des armes à cibler. Avec à nouveau un gros front-7 adverse il devrait utiliser toujours une protection supplémentaire, pour protéger son côté le plus faible : celui de Doug Free (le droit). Comme il l'a fait dans les matchs précédents en plaçant Witten ou Swain du même côté. D'un côté il protège son quarterback et aide son tackle d'un autre. Une pierre, deux coups. À nouveau ses formations, ses appels seront primordiaux pour troubler et garder la bonne défense de Bengals sur les talons. Et à la vue des derniers matchs on ne peut que lui faire confiance.

Les Cowboys sont en pleine possession de leurs moyens et reçoivent une équipe qui cherche son rythme. Le match devrait être long et fatiguant pour les nerfs de chacun. Il s'agit surement du plus gros choc physique de la jeune saison des Cowboys. Mais le défi sera également mental, et l'équipe qui gagnera aura forcément su outrepasser erreurs, et yards ardemment gagnés. Cette rencontre est un choc qui ne demande qu'une seule chose, faire exploser l'équipe qui n'y répondra qu'à moitié.

Coup d'envoi : Ce soir à 22h25 (heure française)

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.