Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Piège Californien

Week 4 : Cowboys @ 49ers


Les Cowboys restent sur deux petits évènements, une victoire sans Romo ce qui demeurait extrêmement rare depuis 10 ans, enchainée avec enfin une victoire à domicile depuis plus d'un an. Ils ont l'occasion ce soir contre les 49ers de créer à nouveau un petit évènement en empilant 3 victoires de suite, ce qui n'est plus arrivé depuis la saison 2014. Mais pour y parvenir il faudra faire sans certains joueurs clés dont Tyron Smith et Dez Bryant, et faire face à une défense bien armée devant.



De(z) absences clés en attaque 


Déjà pardonnez ce vilain jeu de mots mais le temps est tellement maussade ce week end qu'il faut s'amuser avec ce qu'on a. Et si l'absence de Dez est certainement celle qui fera le plus parler, on peut penser que les Cowboys ont assez d'armes sur les extérieurs et dans le jeu à la passe pour parvenir à nous faire oublier son absence. On pense bien sûr à Beasley très en vue ces derniers temps et qui présente un duel favorable. En effet le nickel corner de San Francisco Chris Davis n'a pas l'accélération de Beasley ce qui devrait permettre à Beasley de se créer des ouvertures.

Ensuite sur les côtés et dans la profondeur les Cowboys ont de quoi faire valoir leurs arguments avec Brice Butler et surtout Terrence Williams, la véritable cible dans la profondeur des Cowboys depuis 4 ans. En revanche il y a réellement deux absences qui peuvent inquiéter, celle à nouveau de Tyron Smith et celle de LaEl Collins véritable nettoyeur de plancher pour la course. Ron Leary son remplaçant, dont les discussions autour d'un échange possible ont courues cet été à une belle opportunité de se montrer. Si Ron Leary est au niveau de Collins dans la protection à la passe, qu'en sera-t-il dans la création d'ouverture pour Zeke et compagnie ? A regarder très attentivement.

Un front 7 adverse imposant


Ce devrait être le plus gros test pour Dak Prescott jusqu'ici. Les 49ers ont ajouté des jeunes joueurs devant à la dernière draft avec DeForest Buckner et Ronald Blair, sas oublier les vétérans Ahmad brooks et NaVorro Bowman pour les encadrer. Prescott a montré dans les premiers matchs qu'il était très difficile de l'embrouiller sur les couvertures adverses, ce qui est impressionnant pour un rookie. Néanmoins Jim O'neil voudra essayer de créer la confusion au niveau des lectures de Prescott. On peut s'attendre à des Blitz impliquant des linebackers ou des cornerbacks. Il s'agira donc aussi d'un défi pour la ligne offensive de ne pas rater son joueurs venant presser Prescott.

Certain joueurs ont d'ailleurs mentionné leur crainte sur le fait que 49ers sont bons pour déguiser leurs couvertures en défense. Pour ses raisons le test sera grandeur nature pour le jeune Dak. Mais malgré tout cette défense plutôt bonne dans la défense à la passe, encaisse beaucoup de yards au sol (123 yards/match), et de points (27,7). Rien qui fait vraiment trembler.

Les points forts adverses


Outre le front 7 qui semble être plutôt bon, le jeu au sol des 49ers est certainement leur meilleur atout. Rod Marinelli voudra probablement placer un joueur de plus dans la boite surtout que sa secondaire a plutôt été correcte ces derniers matchs. d'autant plus qu'il devrait récupérer Scandrick pour le poste de corner dans l'axe.

Outre les courses du running back Carlos Hyde il faudra se méfier de Blaine Gabbert le QB qui aime sortir de la poche et courir. Il faudra prévoir éventuellement un "spy" pour observer ses déplacement sans se livrer et aux défensive ends de contenir les côtés. Il faudra le garder dans la poche là il est de loin le moins performant.

Quand on regarde les statistiques Dallas domine son adversaire dans pratiquement tous les secteurs de jeu.Il s'agit donc d'un match à nouveau à leur porté malgré les absences. mais se déplacer en Californie n'est jamais facile.Surtout chez une équipe mener par Chip Kelly qui adore mettre à mal les plan de jeu adverse et avec une défense de San Francisco qui voudra faire gagner son équipe, ce match à tout d'un piège.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.