Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Duel au sommet

Week 6 : Cowboys (4-1) @ Packers (3-1)


Pour la sixième semaine de NFL, nous avons droit à une affiche de rêve. Dallas se déplace dans un des monuments de la ligue américaine, le Lambeau Field pour y jouer les Packers de Green Bay. C'est vrai qu'il y a des rencontres, des endroits même qui nous enchantent plus que d'autres et Green Bay en fait partie. Nous sommes donc vraiment impatients d'assister à ce duel entre deux équipes qui n'ont perdu qu'une seule fois cette saison et qui présentent des atouts majeurs permettant d'élever cette affiche au titre de sommet.



Attaque numéro une contre défense numéro une


Effectivement ces deux équipes ont des arguments pour gagner les matchs. Dallas c'est d'abord un jeu au sol, mené par une ligne offensive au top et un running back hyper doué. Résultat c'est la meilleure attaque au sol avec 155 yards de moyenne par match. De l'autre côté Green Bay est tout simplement la meilleure défense de la course de la ligue avec seul 42,8 petits yards laissés à leur adversaire en moyenne. C'est donc le top de ce qu'il se fait des deux côté de la balle et on a hâte de voir qui fera chavirer l'autre.

Néanmoins Dallas ne doit pas craindre de devoir changer son plan de jeu, malgré le respect qu'impose de telles statistiques. En effet si on regarde plus en détail, cette défense au sol de Green Bay n'est peut-être pas si exceptionnelle. En fait elle a affronté sur ces quatre premiers match, les pires attaques à la course ou presque possible. D'abord Jacksonville qui aujourd'hui est la 30ème attaque au sol avec 75,2 yards par match. Ensuite Minnesota qui est bonne dernière, avec 70,6 yards par match. Puis vint Detroit, la meilleur attaque au sol affronté à ce jour par Green Bay, mais seulement 23ème avec 89,8 yards par match. Enfin les Giants la semaine dernière, 27ème attaque au sol avec 83,6 yards par match.

Alors ces chiffres doivent permettre de relativiser la défense au sol de Green Bay, même si on n'est pas premier pour rien en NFL. Mais Dallas se doit de passer par le sol, même dans l'adversité pour gagner la bataille de la montre. Pour y arriver il faudra certainement orienter les courses vers les côtés et non tracer directement dans l'axe, la où les Packers auront placer une foule. On risque de voir les linemen passer derrière la ligne pour aller bloquer vers l'extérieur dans l'espace. Il faudra avoir un oeil sur Blake Martinez, le rookie linebacker. S'il n'est pas bloqué, il est capable de réaliser tous les tackles !

Plan de jeu agressif obligé


Imaginons qu'effectivement la défense au sol prenne le dessus, comment Dallas pourrait s'en sortir ? Honnêtement c'est très difficile de répondre. Puisque le seul match de la saison où l'attaque au sol n'a pas réussi à dominer son adversaire Dallas a perdu. Il s'agissait du premier match de la saison. Dak Prescott serait-il capable de prendre le match en main et lancer 40 passes pour une victoire comme pourrait le faire un Romo ? Difficile d'y répondre puisque hormis sur le premier match une telle situation ne s'est encore jamais présentée à lui. On préfèrerait d'ailleurs ne pas avoir la réponse...

Une chose est sûre face au Packers il faut gagner le temps de possession pour laisser un maximum Aaron Rodgers hors du terrain. Alors course ou pas il faudra convertir les 3ème downs. Ça tombe bien Dallas est la meilleure équipe dans cette exercice avec 50% de réussite. Mais cette réussite vient du jeu à la course justement, lui permettant d'avoir un maximum de 3ème et 1, 3ème et 2 voire 3ème et 3. On peut s'attendre à ce qu'il y ai plus de longues 3ème tentatives ce soir. La pression sera donc certainement plus forte sur les épaules de Prescott. Mais nous pouvons faire confiance à Linehan pour trouver un moyen de gagner des yards sur les deux premiers downs, même si la course est moins performante. On pense à des "screens" pour le running back, des "bubles screens" pour Beasley ou a des "end around" pour Whitehead entre autre.

De toute façon il faudra être agressif et Prescott ne pourra pas se contenter "d'assurer". La différence entre les deux équipes se fera sur le ratio Field Goal versus Touchdown. Il faudra finir les drives ! Enfin tout ce qui permettra de laisser Rodgers hors du terrain sera salutaire. C'est pourquoi il est des matchs ou le trunover est interdit, celui de ce soir en fait partie.

Contenir Rodgers dans la poche


Alors on le sait la ligne défensive de Dallas n'est pas un point fort. Avec un 5,3/10 elle est le secteur de jeu le plus faible cette saison pour DCF. Et encore la dernière performance face aux Bengals lui permet d'obtenir la moyenne. Mais la ligne offensive des Packers n'est pas non plus un mur infranchissable. D'ailleurs Rodgers lui même le sait est a appris au cours des années, à acheter du temps grâce à ses jambes et sa vision en sortant de la poche. Souvent ses petites virées hors du centre lui ont permis de créer des gros gains. Les équipes adverses le savent et essayent de le contenir maintenant bien au creux de sa cage.

Dallas devra faire de même. Si elle ne parvient pas à atteindre le stratège, il faudra sceller les côtés pour ne pas qu'il s'échappe. Mais Rodgers est malin et a très bien compris que les défenses adverses veulent le maintenir à l'intérieur quitte à abandonner la possibilité d'un sack en se livrant de trop. Résultat, on voit maintenant de plus en plus Rodgers faire mine de vouloir s'extirper mais avec un jeu de jambe exceptionnel rester en fait bien à l'intérieur de la poche tout en figeant les défenseurs sur leurs jambes. Il profitent donc de plus de temps, et de la possibilité de lancer sur tout le terrain. Bref, intelligent et athlétique Rodgers peut toujours trouver une réponse à la pression adverse.

Mais nous pouvons compter sur une secondaire qui n'a jamais joué à un tel niveau depuis qu'elle est composée de ces joueurs. Avec une moyenne de 6,25 pour les cornerbacks et 7,8 pour les safeties c'est le secteur de la défense la plus sûre. Néanmoins couvrir Jordy Nelson ou Randell Cobb n'est jamais facile, mais aujourd'hui plus que jamais Dallas en a certainement les moyens, notamment grâce à un Morris Claibrone excellent.

Malgré des statistiques très défavorables à Dallas lors de ces déplacement à Green Bay, 9 défaites et une seule victoire (obtenue avec Romo en 2008) il semble que cette saison les forces en présence soient bien réparties, et même peut-être plus en faveur des Cowboys. Mais le Lambeau reste un lieu à part où 78 400 personnes qu'il pleuvent, qu'il vente, qu'il mouille, ou qu'il glace viennent à leur place qu'il ne céderait pour rien au monde. Et le gazon le leur rend bien car souvent ils repartent heureux et réchauffés d'une victoire des leurs. Ce soir il en sera peut-être différemment. Peut-être.

Coup d'envoi : 22h25 (heure française)

1 commentaire:

  1. Non seulement ont va passer au niveau du sol, mais si Dak est poussé à le faire on risque de voir deux ou trois missiles à la passe.
    Il savait les lancer à Mississippi alors pourquoi pas à Dallas. Ne pas faire ne veut pas dire qu'il ne le sait pas.
    Notre défense n'est sûrement pas là meilleur mais elle est vaillante et ca les Packers vont je l'espère se rendre compte que le passé est le passé et que maintenant Dallas a les dents longues
    Go Boys Go

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.