Header Ads

Duel vintage

Week 3 : Bears @ Cowboys 

 

Les Cowboys affrontent ce soir à domicile les Bears de Chicago, équipe qui a subi deux revers pour débuter sa saison. Alors c'est sûr les Cowboys apparaissent plutôt favoris et voudront confirmer la dynamique enclenchée la semaine dernière, surtout que Chicago devra jouer sans son QB titulaire Jay Cutler blessé à la main. Mais obtenir des victoires au AT&T Stadium n'a jamais été chose facile pour Dallas, déjà battue lors du premier match sur son gazon. Alors comment réussir à battre une équipe semble-t-il prenable ?


Stopper la course


Avec la blessure de Jay Cutler la logique du match devient assez simple. Les Bears à l'extérieur viendront avec un plan de jeu old-school, basé sur la course. Face à une défense qui encaisse 97 yards en moyenne par match on ne va pas les blâmer. Ils auront la volonté de faciliter les troisième-downs pour Brian Hoyer le remplaçant de Cutler. Il s'agira pour la défense de Dallas d'être donc solide sur le front 7, éventuellement placer 8 défenseurs dans la boite et forcer Brian Hoyer à faire les jeux en l'air. En gros nous auront droit à une défense totalement différente de celle vue contre Washington qui devait à tout prix défendre la passe.

Evidemment cela laissera les défensive backs en un-contre-un mais tant qu'ils ne seront pas battu dans la profondeur la défense de la course sera privilégiée. Ainsi Terrell McCLain et Maliek Collins les deux tackles intérieurs devront réaliser une bonne prestation. Bien sûr les Bears ont des receveurs explosifs et rapides qui peuvent prendre le dessus de nos cornerbacks, on pense à Ahshlon Jeffrey et Eddie Royal, mais encore faudra-t-il que Hoyer les trouve. De plus Carr et surtout Claiborne, ont les capacités (supposées au moins) de les tenir en un-contre-un. En résume, défendre la course d'abord et forcer Hoyer à gagner le match dans les airs.

Un Adversaire à sa portée 


Surtout que l'attaque des Bears n'a pas vraiment de quoi faire peur à la défense de Dallas. 29ème en terme de points inscrits, 31ème en terme de yards gagnés, 29ème à la passe et 26ème à la course. Rappelons que la ligue est composée de 32 équipes. Bon c'est sûr que l'excès de confiance ne sera pas une solution non plus, mais y'a pas de quoi avoir peur. Même si le front-7 de Dallas se cherche toujours...

Nous devrions voir Tyrone Crawford au poste de defensive end à gauche, et un peu de Benson Mayowa et de Jack Crawford à droite. Au niveau des linebackers avec Sean Lee, on devrait voir davantage de Justin Durant qui a pris le dessus sur son concurrent direct Anthony Hitchens.

De l'autre côté de la balle, la défense des Bears est loin d'être infranchissable. Même si elle fait mieux que l'escouade offensive (notamment sur la défense à la passe où elle se situe en 6ème position), elle encaisse beaucoup de yards au sol (115 en moyenne) et de points (26). Au vue de ces chiffres, la philosophie de Dallas devrait être simple : Dominer la ligne d'avantage. Avec la ligne offensive des Cowboys, cela doit être faisable.

Gagner devant


Le plan de jeu des Cowboys en attaque sera donc également assez vintage. Développer un jeu au sol crédible, à partir d'une ligne offensive solide pour faciliter les 3ème downs et ouvrir la possibilité des play-actions. On a vue Dak Prescott être à l'aise dans ces situations de jeu. Avec la ligne qui semble avoir retrouvé son niveau, il faut s'appuyer dessus pour gagner un match qui se jouera devant.

Il s'agit donc d'un match pour les running backs qui devraient avoir un nombre de portés important. Le test pour le rookie Elliott sera énorme, car si il a nettement mieux géré ses courses lors du dernier match ses deux fumbles pourraient le faire gamberger. On attend donc de voir comment ces erreurs auront été digérées mentalement, pour en savoir plus sur la solidité du joueur.

À la passe certains observateurs déplorent un manque de prise de risque de Dak Prescott. Il est vrai qu'il a plutôt assuré ses lancers et bien lui en a pris dans le dernier match puisqu'il est finalement reparti avec la victoire. Si des espaces s'ouvriront probablement pour les receveurs lors de play-actions, difficile d'imaginer que le match se joue sur des lancers sur le fil du rasoir. Et dans la red-zone, attention car la défense de Chicago est capable de récupérer la balle quand l'espace se réduit. Alors, non ce n'est pas pour ce soir que Dak devra s'aventurer à son premier match à 300 yards, sauf en cas de gros pépins bien sûr.

Non le match ne sera probablement pas funky, pas flamboyant. Il se jouera à l'ancienne et se gagnera dans les tranchées. Ce match appartient aux gros, aux puissants ceux qui jouent du corps et baissent les épaules au moindre contact. Dallas devra s'imposer devant, avec sa ligne offensive tellement plébiscitée, et avec son front 7 en défense, tellement imparfait. C'est l'histoire d'un match qui opposent deux équipes privées de leur Quarterback titulaires, qui reviennent aux fondamentaux. Une histoire assez rétro.

Coup d'envoi : Nuit de dimanche à lundi 2h30 (heure française)

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.