Header Ads

Répétition générale

Cowboys 17 @ Seahawks 27

Dak Prescott devra-t-il prendre la relève dès cette saison ?
Comme à l'accoutumée pour un troisième match de pré saison les titulaires étaient de sortie pendant près de la moitié de la rencontre. S'il ne fallait en choisir qu'un seul sur les quatre qui se déroulent en août, c'est ce match qu'il fallait regarder. Nous avons donc pu voir à quoi devrait ressembler l'équipe qui débutera face aux Giants le 11 septembre prochain. Malgré la défaite, c'est une copie plutôt satisfaisante qui a été rendue.

Dernier avertissement ?


A l'exception notable d'un Dez Bryant préservé, l'ensemble de l'équipe première était sur le terrain pour débuter ce match. Ca signifie donc que c'est notre Tony Romo qui se tenait derrière le centre, prêt à montrer qu'il allait tout conquérir cette saison.

Malheureusement, il n'aura fallut que trois jeux pour que toute la True Blue Nation arrête de respirer. Cliff Avril se débarrasse de Doug Free pour contourner la protection et sacker Romo par derrière alors qu'il tentait de quitter la poche. Mauvais slide combiné à un angle de tackle sévère (mais légal) conduisent le #9 à s'effondrer sur le ventre, les mains sur le bas du dos affichant une douleur évidente. Combien sommes-nous à avoir revécu instantanément le naufrage de la saison passée ? Combien sommes-nous à nous être dit "ok, saison et carrière terminées pour Romo, cette fois, c'est la blessure de trop" ? Je ne sais pas vous, mais j'étais de ceux-ci.

On le sait. Une blessure finale peut intervenir à n'importe quel moment pour Tony. S'il doit subir une nouvelle opération du dos, il ne rejouera plus. Heureusement, ça n'est pas le cas aujourd'hui. Sorti debout, essayant de plaider sa cause auprès des coachs pour revenir en jeu, Tony ne semble pas affecté plus que cela. Il n'empêche qu'on ne peut qu'y voir un signe de plus que la fin de carrière est proche pour lui. Si lors du premier choc d'un match, quelle que soit les circonstances, Romo doit quitter le terrain, on se demande comment il pourra tenir 16 matchs et plus si affinités. Je ne veux pas jouer les oiseaux de mauvais augure, mais j'ai la désagréable sensation que les chances de le voir traverser la saison entière sont si minces qu'elles sembles totalement irréalistes.

Dak Prescott, l'avenir de la franchise ?


Le rookie de Mississippi State est le sujet principal de bien des conversations sur les Cowboys. Et après ce match, il a prouvé pour la troisième fois consécutive pourquoi. 17 passes sur 23 complétées pour 116 yards et 1 TD. Dak continue sur sa lancée et offre à nouveau un match très propre. Son bras tremble toujours aussi peu et sa lecture du jeu s'est encore affutée. En effet, si lors du match face aux Rams il avait, selon moi, fait quelques erreurs de jugement qui aurait pu entrainer de bien vilaines interceptions, il a cette fois-ci adopté une approche bien plus conservatrice et protectrice du ballon alors que la poche s'effondrait autour de lui sans qu'il puisse s'échapper ou trouver une solution de passe viable. Chapeau pour le sang froid qui était précisément un point à améliorer pour lui.

Dans un contexte où chaque match pourrait être le dernier pour Romo, il n'est pas insensé de croire que la défaite ne sera plus inévitable et que les Cowboys réussiront enfin à gagner sans Tony. Lors de mon article sur les rookies 2016 j'étais raisonnablement confiant dans la justesse du choix de drafter Prescott. Je voyais en lui un QB à développer avec un gros potentiel mais n'était pas certain de sa capacité à prendre les rênes de l'attaque dès sa première année. Si je continue de penser que c'est bien Romo notre meilleure chance, je suis obligé de balayer mes doutes d'un revers de la main. Prescott a prouvé son talent et si le destin décidait de frapper Romo, n'abandonnez pas tout espoir pour cette saison.

Ezekiel Elliott sera-t-il le gamechanger annoncé ?


Celui que certains considèrent comme encore plus talentueux que DeMarco Murray a enfin fait ses débuts sous l'uniforme de l'America's Team. Seulement 7 courses pour Zeke mais il n'en fallait pas plus pour affirmer à quel point les Cowboys ne se sont pas trompés lors de cette draft.

Physiquement, Elliott s'est avéré très compliqué à stopper pour la défense des Seahawks. Grâce à une ligne offensive toujours aussi performante, il a trouvé son chemin entre les tackles adverses avec intelligence et technicité. Il a également fait parler sa vitesse impressionnante lors des courses extérieures en laissant sur place les linebackers adverses.

Recruté pour être le fer de lance de l'attaque, nous devrions voir beaucoup de Zeke cette saison. Ce match semble montrer qu'il sera à la hauteur de nos espoirs et permettra d'assoir un jeu au sol qui donnera beaucoup de possibilités à Tony Romo.

Derrière, si Alfred Morris a assuré le minimum c'est surtout Darius Jackson qui a largement plaidé son cas. 6 yards de moyenne sur 5 courses et surtout, une vision de jeu très précise, le rookie d'Eastern Michigan aura probablement toute sa place dans le roster des 53. Pour le coup, j'avoue ne pas l'avoir vu venir il y a 3 mois. Je le trouvais limité techniquement pour le poste et il m'a totalement contredit.

Une défense trop fragile


On arrive aux sujets qui fâchent avec une défense encore trop fébrile. Pour commencer, le front-4 n'a pas réussi à imposer assez de pression sur Wilson. On le sait, contre lui, il ne faut pas compter sur des défenses de zone trop attentistes. La seule façon de le piéger c'est de le prendre à la gorge. Actuellement, le pass rush reste un sujet compliqué pour notre groupe de titulaires qui n'y arrive que trop rarement. S'ils ne se font pas bouger si facilement, ils restent néanmoins dans le contrôle et pas assez dans l'agression. Et je ne vous parle même pas des remplaçants qui laissaient le QB adverse avec 10 secondes de paix avant de lancer son ballon ou qui lui permettait de courir le 100 mètres dans le backfield sans jamais réussir à le sacker.

Le retour de Sean Lee a en revanche raffermi la bonne tenue de nos linebackers. Il a certes manqué un tackle important mais dans l'ensemble il a bien serré les boulons et a parfois su trouver son chemin dans le backfield.

En revanche, j'ai toujours les mêmes préoccupations concernant les defensives backs. Les corners en particuliers. Mo Claiborne, auteur d'un bon match face à Miami est retombé dans ses travers et s'est montré trop lâche dans ses tackles, pas assez incisif. Carr de son côté est toujours aussi lent. Efficace et physique sur les tracés courts il est trop vite dépassé par les receveurs rapide. Idem pour Anthony Brown, aligné dans le slot puis à gauche avec la seconde équipe. Le jeune joueur montre des talents prometteurs et sa bonne lecture lui a permis d'être impliqué dans l'essentiels des bons coup, mais ne me semble pas encore prêt physiquement à tenir tête à des receveurs de haut niveau. Toute cela donne une faiblesse dans les jeux profonds qui semble coller à la peau des Cowboys depuis des années sans jamais réussir à trouver la solution.

Concernant les safeties, Barry Church et Byron Jones forment tout de même une paire rassurante. Church a comme à son habitude été impliqué dans beaucoup de stops au sol et Jones a souvent suppléé un Brandon Carr dépassé. Prions pour qu'aucun ne se blesse car J.J. Wilcox et Jeff Heath n'ont en revanche pas du tout semblés capables d'assurer les arrières.

Objectif New-York


S'il reste un dernier match de préparation face aux Texans il ne devrait plus nous apprendre grand chose. Les titulaires seront mis au repos et les doublures prendront les rênnes. Certains joueurs de fin de classement tenteront de gagner leur place dans l'effectif mais dans l'ensemble, on peut déjà se projeter en septembre pour le réception des rivaux New-yorkais.

Offensivement, je pense que nous pouvons être confiants. Les choses semblent bien en place et la fluidité de notre attaque est très encourageante. En revanche, défensivement, Odell Beckham Jr et Victor Cruz risquent de poser pas mal de problèmes à nos cornerbacks. Les matchs face aux Giants sont souvent des festivals offensifs, celui-ci ne devrait pas déroger à la règle.

1 commentaire:

  1. Ce Dak est bluffant . Et toute la perspective que cela donne . Eviter des deals genre redskins pour RG3 ou Eagles pour Wentz . La possibilité de vraiment se concentrer sur la defense lors du prochain exercice . ET LE PLUS IMPORTANT , comme tu disais , pouvoir garder espoir si Tony se blesse .

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.