Header Ads

Prime à l'attaque



Pré-saison Week 2 : DOLPHINS 14 – COWBOYS 41


Le deuxième match de pré-saison aura vu le retour de Tony Romo sur un terrain, ce qui n'était plus arrivé depuis thanskgiving de la saison passée. Néanmoins c'est le rookie Dak Prescott qui retint un maximum d'attention, en permettant à l'attaque des cowboys de faire ce qui est le plus dur dans ce sport : marquer des points. Au final les Cowboys sortent vainqueurs de leur duel en brillant offensivement. Que demander de plus ? Mais voyons surtout quels enseignements peuvent être tirés de ce chantier que constitue la pré-saison.


Des certitudes


Si les Cowboys veulent atteindre leur objectifs, il va falloir retrouver très vite en saison régulière les certitudes développées ces dernières saisons. Comment ne pas commencer par la ligne offensive. Privée de Tyron Smith elle fut confrontée à une des plus belle ligne défensive que représente celle de Miami. Emmenée notamment par Mario Williams et Suh (inutile de citer son prénom n'est-ce pas ?).

Et pourtant elle a parfaitement relevé le défi, notamment à la course en permettant à Alfred Morris de signer une excellente prestation (85 yards en 13 courses et un touchdown). De bonne augure dans le but d'établir l'identité de jeu qui avait fonctionné l'avant dernière saison, à savoir maitriser le temps de possession. On peut noter le joli block de Chaz Green sur le linebacker Andre Branch qui permit à Morris d'inscrire le touchdown de 15 yards.

Évidemment la ligne a également su gérer le pass-rush adverse en permettant à Romo d'abord et Prescott ensuite d'avoir une poche bien propre devant eux pour distiller les passes.

Mais s'il y a bien une certitude c'est que Dez Bryant est un joueur exceptionnel. Il inscrit un nouveau touchdown dans ce match sur une route parfaitement exécuté, ou il fit mine de s'arrêter après 10 yards pour en fait partir en profondeur (ce qui peut être appelé une « slutter-go »). Prescott qui ne regardait que le 88 depuis le snap, ne se fit pas prier et délivrait une passe parfaite. La réception se dispense de commentaire tant elle respire la facilité. Quelques minutes plus tôt Romo trouvait le receveur sur une play-action histoire de renouer avec le tendem qui pourrait bien faire des dégâts à nouveau cette saison. On a hâte !

Enfin on notons que Cole Beasley est toujours aussi chahuteur (et précieux) à l'intérieur du terrain.

Prescott au top


Les matchs de pré-saisons sont surtout intéressants pour le lot d'informations qu'ils renferment. Entre les draftés qu'on espère voir se révéler et les belles histoires autour de joueurs sortis de nul part, la pré-saison peut se montrer riche en rebondissements.

Et ce qui ressort de ce match est bien entendu la prestation remarquable de Dak Prescott. S'il avait été placé dans les meilleures conditions par le staff offensif lors du premier match, on l'a vu jeudi plus longtemps, dans des formations différentes. Il s'est montré calme, restant le plus possible dans la poche pour sortir ses passes, sans vouloir abuser de ses jambes. Ce qu'il a d'ailleurs parfaitement fait lorsque ce fut nécessaire pour inscrire un joli touchdown de 20 Yards. Bref, cette capacité à se servir de son physique est un atout évident mais qui serait moins utile s'il était utilisé sans parcimonie. C'est pourquoi le voir d'abord s'approprier la poche est prometteur.

On a pu également admirer sa mécanique dotée d'une sortie de balle rapide qui constitue un élément indispensable pour réussir en NFL. Ce rookie semble armé (sans jeu de mot avec l'anglais) pour réussir, surtout dans le sillage d'un Romo. Il a même eu un peu de chance de voir son interception annulée pour une faute adverse.

Outre le beau match de Prescott, on a noté que Byron Jones (le premier choix de la saison passée) était converti définitivement en safety. On l'a vu notamment au poste de free safety à côté de Church, et il devrait avoir tous les atouts pour prendre plus de snaps que Wilcox. Sa polyvalence et notamment ses couvertures à la passe constitue un énorme avantage sur son concurrent direct. En terme de safety on a également remarqué le bon match du rookie Frazier en sauvant un touchdown en couvrant une passe en un-contre-un lors d'une quatrième tentative. Affaire à suivre.

Des questions en supens


Malgré ces très bonnes choses des interrogations subsistent, notamment en défense. La ligne défensive notamment sera-t-elle capable de délivrer assez de pression sur la QB adverse pour lui permettre de sortir du terrain ? Personne d'autre n'a autant oeuvré pour cela dans ce match que Tyron Crawford. Et ses efforts ont été récompensés après avoir battu en un contre un le block adverse (Jermon Bushrod) pour un sack sur Ryan Tannehill. On peut noter également le bon travail de Jack Crawford et de DeMarcus Lawrence. Mais on en attend plus, bien plus pour être rassuré de ce côté-ci.

La raison du succès de la défense des Cowboys d'il y a deux saisons était les turnovers crées. Or c'est le deuxième match que les Cowboys parviennent à récupérer la balle à l'issu d'une pression supplémentaire apportée par les linebackers. Cette fois ce fut Kyle Wilber qui profitait d'un bon travail de Thornton (DL), pour susciter le fumble de Doughty, Quarterback de Miami. On peut penser que Marinelli ayant plus de confiance en sa secondaire (avec un Scandrick à nouveau sur pied et un nouveau Claiborne), risque d'utiliser de temps en temps un linebackers ou un cornerback sur des blitz pour accentuer la pression sur la passe adverse.

Concluons en se félicitant le retour réussi du football au AT&T Stadium avec des Cowboys en réussite offensive quelque soit l'effectif sur le terrain. Le talent est toujours présent notamment en attaque, et le poste de QB remplaçant semble désormais moins préoccupant. Il est temps de prendre encore en confiance, en confirmant les certitudes et les forces tout en soignant ce qui doit être amélioré. On pense évidemment à la défense et en premier lieu la ligne de devant. Au travail ! 

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.