Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Alfred Morris signe pour deux ans à Dallas

Alfred Morris Dallas Cowboys
Alfred Morris signent chez les Dallas Cowboys pour 2 saisons
Parmi les nombreux postes à renforcer, celui de running back était une priorité. Il semblerait que les Cowboys aient choisi d'y remédier non pas par la Draft mais en signant un second vétéran à ce poste : Alfred Morris.

Sans préjuger totalement de la suite, les supporters du prospect prodige issu d'Ohio State Ezekiel Elliott peuvent probablement ranger les bannières. Même si Morris n'est pas le franchise tailback du futur, il a surement été signé pour stabiliser le poste pour un ou deux ans.


Quel impact peut-il avoir ?


Drafté en 2012 au 6ème tour par les Redskins en provenance de Florida Atlantic, Morris a eu une saison de rookie étincelante avec plus de 1,600 yards parcourus. Tout simplement énorme. Historiquement, il a même été souvent une source d'inquiétude pour un front-7 des Cowboys pas toujours capable de calmer ses ardeurs.

Morris est un coureur expérimenté c'est indéniable et à 27 ans on peut se dire qu'il a encore quelques saisons devant lui. Cette signature semble donc indiquer une approche autour d'un comité entre lui et McFadden. Même si nous avions déjà eu cette réflexion l'année dernière et qu'au final, c'est McFadden qui a supplanté tout le monde. Après tout, les Cowboys ont toujours préféré un seul et unique back pour bâtir leur attaque au sol.

Maintenant, j'avoue avoir pas mal d'inquiétudes sur ce choix. Pour commencer, les chiffres sont assez accablants. 1,613 yards en 2012, 1,275 yards en 2013, 1,074 en 2014 et enfin un très juste 751 yards en 2015. Vous la voyez la tendance ? Clairement, Morris est sur un pente descendante plus que chronique. Si nous n'avions pas déjà McFadden, j'aurais compris la signature d'un vétéran, même diminué, mais là, j'ai un peu de mal à voir où le front office veut en venir.

Deuxièmement, Morris n'a pas grand talent de receveur. Mais vraiment pas. A peine 55 yards en 2015 comparé aux 328 yards de McFadden. Aujourd'hui, on mobilise de plus en plus les running backs dans des situations de passes, ne serait-ce que lors des play actions qu'affectionnent beaucoup Romo. Alors si on parlait d'un coureur à 1,200 yards ce serait différent, mais un vétéran de 27 ans à moins de 800 yards, j'avoue que j'aurais préféré quelqu'un de plus complet.

On va cependant nous dire que la ligne offensive lui permettra de performer. Peut-être. Mais la dynamique de regression est belle et bien là et même si je ne vais pas juger avant d'avoir vu jouer Morris sous ses nouvelles couleurs, j'avoue être assez déçu de cette signature qui me semble fermer plus de portes qu'elle n'en ouvre.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.