Header Ads

En finir avec 2015


Week 17 Redksins @ Cowboys





En ce début de nouvelle année les Cowboys disputeront ce soir leur dernier match pour dire au revoir à une saison désolante. Face au Rival de Washington, couronné la semaine dernière nouveau Roi de cette division déchue. Il sera rapidement temps de poser les bonnes questions, et d'essayer d'y répondre mais avant cela il reste néanmoins des choses intéressantes à regarder lors de ce dernier rendez-vous à domicile.



Kellen Moore joue son avenir en bleu et blanc




Tout d'abord on va regarder attentivement la deuxième prestation de Kellen Moore en titulaire. Personnellement le joueur joue probablement son avenir au club lors de ce match, que ce soit pour devenir le joueur d'avenir à former ou bien un remplaçant crédible. 


Lors de son premier match et demi il a montré des capacités intéressantes. Comme sa facilité à trouver des Wide receveurs (on pense à Bryant lors du premier match) ou encore Terrence Williams et Brice Butler lors de son premier match intégral. On aime aussi sa mécanique de lancer permettant de libérer la balle rapidement. En revanche son manque de précision la semaine dernière à pénaliser fortement la performance de l'attaque, une nouvelle fois incapable d'inscrire un seul touchdown. 
 


De plus les stats sont contre lui avec 4 interceptions pour un seul touchdown en un match et demi. Mais lorsqu'on envisage de former un jeune QB on doit s'attendre à ce type de stats. Il s'agit donc plus de scanner sa capacité à trouver des receveurs ouverts et donc la précision des passes. Également sa capacité à prendre de bonnes décisions (lancer hors du terrain, plutôt que de concéder un sack dans certaines situations) et d'être capable d'ajuster sa propre protection avant les snaps. 
 


Toujours est-il que sans prestation plus solide de sa part on peut douter que les Cowboys envisagent de considérer Moore comme une solution d'avenir pour l'équipe.



Darren McFadden doit conclure en beauté



S'il y a une satisfaction en attaque cette année elle est certainement du côté du RB McFadden. Il avait pourtant commencé la saison au poste de numéro 3 et après la 3ème semaine des rumeurs de cut se propagaient déjà. 3 mois plus tard il est le numéro 1 incontesté et en passe de dépasser les 1000 yards en une saison. Après cinq premiers matchs ou il ne vit pas plus de 10 ballons par match, la révélation vint lors du sixième match face aux Giants, dans lequel il porta 29 ballons pour 152 yards et un touchdown. 
 


Aujourd'hui et de façon totalement silencieuse il est le cinquième (oui, oui) running back de la ligue avec 997 yards et un satisfaisant 4,4 yards par porté. Par comparaison le numéro 1 Peterson est à 4,6. Le seul point négatif est son manque de touchdowns inscrits avec seulement 3. Il est donc quasi certain qu'il attendra les 1000 yards aujourd'hui, mais on lui souhaite également de pouvoir inscrire un ou deux touchdowns au sol qui viendraient récompenser un joueur qui malgré un début très difficile à fait preuve de persévérance et d'un état d'esprit irréprochable.



La dernière de Hardy ?



Si la saison de McFadden à fait probablement injustement trop peu de bruit, celle de Hardy a fait trembler les murs. Au delà de « l'affaire » certains de ces mots n'ont pas toujours été judicieux et le staff des Cowboys se trouvait bien à la peine pour corriger le tir ou calmer le jeu. Mais après un entretien formel à ce sujet avec Jerry Jones en novembre le joueur disait avoir compris. Et en effet depuis on l'a moins entendu. 


Sur le terrain ses performances sont passées de très bonnes à parfois presque inexistantes. Cela suffira-t-il pour lui permettre de réitérer l'aventure avec les Cowboys l'année prochaine ? Nous verrons bien.


Son impact est néanmoins incontestable cette saison avec 6 sacks, ce qui le place derrière Demarcus Lawrence qui en a 8 mais rappelons que Hardy n'a pas joué les 4 premiers matchs. Ajoutons également un fumble forcé et une jolie interception. Mais les sacks ne disent pas tout et sa pression sur le QB adverse s'est souvent faite sentir sans aboutir à une croix cochée dans la case stats. Il est néanmoins à deux sacks d'un bonus personnel et le left tackle Williams de Washington ayant souffert notamment à cause des blessures toute la saison, Hardy devrait avoir fortement envie de le faire souffrir. On sera également attentif au travail de son compère de l'autre côté Lawrence qui aura été la véritable confirmation de cette saison en défense. 
 


La saison 2015 s'achève donc. Enfin, aurait-on envie de souffler. Une saison frustrante, agaçante et même navrante. C'est toujours un petit pincement au cœur lorsqu'un tel moment arrive et malheureusement cette année on sait que c'est aujourd'hui. Mais heureusement la présence de performances de jeunes joueurs et de Kellen Moore en tête nous donne un peu de baume au cœur, d'envie tout simplement. L'envie de se tourner vers l'avenir, l'envie de dire au revoir à cette foutue saison !

Coup d'envoi : 19 h (heure française)

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.