Header Ads

Cowboys Media numéro douze

C'est un Cowboys Media un peu allégé pour ce douzième numéro. En période de fête, les joueurs sont souvent sollicités. On a droit à des cadeaux, des sourires d'enfants et un quarterback remplaçant qui gagne des matchs contre les Redskins. Oui, c'était dans les années 90.

On parle souvent de la NFL pour de mauvaises raisons. Et cette année les Cowboys ont souvent été sous les feux des projecteurs pour de mauvaises raisons. Mais il est bon de rappeler que les joueurs de la NFL se bougent également pour la communauté. Les Cowboys ont visité un hôpital pour enfants. Une visite qui permet de changer les idées à des enfants malades. Sean Lee a participé à une journée spéciale pour certains enfants qui ont pu acquérir des vêtements gratuitement. 

En parlant de bonnes actions, Brandon Carr sera le représentant des Cowboys pour le prix "Walter Payton Man of the Year". Ce prix récompense un joueur de la ligue pour son implication dans des œuvres caritatives.  Brandon Carr a créée une fondation encouragent les jeunes à suivre style de vie saint avec une activité sportive et une bonne nutrition, The Carr Cares Foundation.Roger Staubach (1978), Troy Aikman (1997) et Jason Witten (2012) l'ont gagné comme joueur des Cowboys. 

Brandon Carr signant des autographes avant le match face aux Dolphins. 
Durant la nuit de lundi à mardi, les Cowboys et les Redskins s'affronteront dans un nouveau chapitre dans cette rivalité historique de la NFL. En 1991, les Cowboys perdaient Troy Aikman sur blessure. Steve Beuerlein a remplacé notre futur Hall Of Fame pour permettre aux Cowboys de gagner. Espérons que notre équipe de 2015 soit autant inspirée. 

Avant de vous donnez rendez-vous pour le Cowboys@Redskins à 2h30 dans la nuit de lundi à mardi, je me devais vous laisser avec une vidéo hilarante. La vidéo a bien sûr était tournée avant le match de Thanksgiving. C'est le présentateur James Corden qui s'invite chez Tony Romo pour une pyjama partie. Allez on y croit. Je ne sais pas à quoi, mais on y croit. 


Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.