Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Voyage à Dallas

Un lecteur, Matthieu, est parti assisté au match contre les Seahawks le 1er novembre dernier. Il partage avec nous son expérience et nous donne des indications sur le déroulement de son voyage. Nous profitions de ces lignes pour le remercier d'avoir pris le temps de rédiger cet article et de nous laisser la possibilité de publier ses précieuses informations pour concrétiser le rêve que nous partageons tous, aller voir un match au AT&T Stadium. 

Aller voir un match à Dallas: expérience et mode d'emploi

Hello la French Cowboys Nation, comme pas mal d'entre vous le savent, j'ai récemment assisté au match Seahawks@Cowboys. Je fais donc ce petit post afin de vous raconter mon expérience à l'At&T Stadium et parce que plusieurs personnes me l'ont demandé, j'en profiterai pour en faire une sorte de guide pour mes successeurs.

Avant de commencer, je veux insister sur un point: si vous êtes fan des Boys, vous devez un jour aller voir un match. J'avais le projet d'y aller depuis un moment, mais il y a toujours un tas de raisons de s'en dissuader: c'est loin, c'est cher et puis lorsqu'on est en couple avec quelqu'un qui se contrefiche du foot US et des Cowboys, pas facile de la convaincre.

Redevenu récemment célibataire, je me suis dit que c'était l'année où jamais pour sauter le pas et si je regrette quelque chose, c'est bien de ne pas l'avoir fait plus tôt.

Préparer le voyage

Bon première chose, Dallas, c'est loin. Il existe des vols direct depuis Paris, mais ils sont relativement chers (900€ l'aller-retour). La durée de vol est de 11h à l'aller et 9h au retour. Personnellement je ne voulais pas aller là bas uniquement pour voir le match et Dallas, j'ai donc fait un voyage de 10 jours sous cette forme: 3 jours à NY, 3 jours à Dallas puis encore 4 jours à NY. Au total l'avion m'aura couté 550€ environ (470 pour l'aller retour Luxembourg-NY et 80 pour l'aller retour NY-Dallas) Pour ceux qui voudrait faire comme moi, je suis passé par la compagnie Low Cost Spirit pour mon vol NY-Dallas depuis Laguardia (l'aéroport le plus proche de Manhattan). C'est vraiment pas cher à condition de voyager sans bagage (même les bagages à main sont payant. Seuls sont gratuits les malettes ou sacs à PC portables) Je me suis donc contenter pour mes 3 jours à Dallas du nécessaire de toilettes, de 3 tee shirts, 3 calecons et 3 paires de chaussettes et évidemment de mon maillot des Boys.

Tous ceux qui ont déjà voyager aux Etats-Unis le savent, mais pour les autres, n'oubliez pas de remplir l'ESTA avant de partir histoire de ne pas être bloqué à la douane.

Dallas Fort Worth Area

Bon on a booké son vol et on va atterrir à l'aéroport de DFW. Maintenant on fait quoi?

Dejà première chose: Au texas, les transport publics on ne connait pas, donc il vous faudra louer une voiture à l'aéroport.
C'est bien fait, il y a une navette qui passe toutes les 3 minutes et qui vous emmene 3 Km plus loin dans un immense centre de location de voiture. Je n'avais pas fait de réservation préalable, ce n'est pas nécessaire. J'ai demandé le plus petite modèle disponible et on m'a donné l'équivalent toyota d'une Laguna. Oaip, everything is bigger in Texas. De mémoire çà m'a couté autour de 200$ pour 3 jours. Le kilométrage est illimité, vous devrez juste refaire le plein, mais à 50 cents le litre vous ne vous ruinerez pas.

Ensuite la question est de savoir où se loger.

En gros l'aéroport est à 20km au Nord ouest de Dallas et à 20km au Nord Est de Fort Worth. Le stade quant à lui se situe à Arlington, pile entre Dallas et Fort Worth. J'ai décidé, après m'être renseigné un peu et vu qu'il ne se passait rien à Dallas, et que les hotels étaient super chers là bas de prendre un hotel un peu à l'extérieur de Fort Worth, c'était un Courtyard Mariott. 3 étoiles nickel dans une zone commerciale totalement morte le WE. J'ai payé environ 300$ pour les 3 nuits (j'aurais payé le double à Dallas). A une dizaine de Kms en voiture se trouve le quartier de Stockyard: Le pays des Cowboys. J'y ai passé une soirée sympa pleins de restos et de bars sympas et une enceinte de Rodéo. Expérience à faire.

Le lendemain du match je suis allé visiter Downtown Dallas. Pas grand grand chose à faire. Je suis entre autre aller faire un tour au 6th floor museum qui se trouve dans le batiment et à l'étage depuis lequel Lee Harvey Oswald a, supposément, tiré sur JFK. Je vous épargne les photos de mon sightseeing de Dallas, je pense que personne n'est là pour çà.

Acheter son billet

Bon passons aux choses sérieuses.
Clairement après 15 heures de vol, je ne voulais pas prendre le risque de me retrouver comme un idiot à l'entrée avec un billet frauduleux. Je suis donc logiquement passé par le partenaire officiel de la NFL, à savoir Ticketmaster. J'ai longtemps hésité sur le choix du billet. Dejà si comme moi vous vous lancez dans ce trip, hors de question de choisir une place au 4ème niveau. Oui c'est pas trop cher, mais on est franchement loin et on a pas fait tout ce chemin pour regarder le match sur l'écran geant de Jerry.

Au final, j'ai hésité sur deux aspects: 1er ou 2ème niveau et derriere la EZ ou sur le côté au niveau d'une Goal Line.
J'ai choisi une place de 3/4 derriere la EZ, au 2ème niveau car j'avais peur en étant au 1er de ne pas être assez haut pour bien voir les actions. Si c'était à refaire j'aurais pris au 1er niveau.
Néanmoins je n'avais pas trop à me plaindre. 


La vue depuis mon siège (no zoom):
Concernant les tarifs, c'est sensiblement équivalents entre le 1er et le 2ème level, peu importe la section.
Pour les match des Seahawks les prix étaient à peu près les suivants:
Derrière la EZ: 250-350$
Aux alentours d'une GL: 350-450$
30 yards line: 500$
50 yard line: 600$+
Dans la section des founders (avec open bar + open food): 900$+
A celà il faut évidemment rajouter 20% de com pour TicketMasters. Pas folle la bête.

Elément intéressant à noter, il semble que les tickets contre les équipes de la division reviennent moins chers que les autres. En fait vu que le stade en lui même est une attraction, il y a beaucoup de fan des équipes qui jouent rarement à l'AT&T qui font le déplacement ce qui fait monter les prix. (Je dirais qu'il y avait à vu de nez environ 20 000 fans des Seahawks au match)

Et enfin la tactique ultra ballsy de la mort:
Acheter un party pass à 40$ pour regarder le match debout derriere le 2ème niveau (si t'es pas tout devant tu regardes le match sur l'écran géant... par contre si t'es devant tu vois le match, debout, mais avec quasiment la même vue que moi), puis repérer un seat libre à la fin du 1er QT et aller s'y assoir. 3 fans des Seahawks ont fait çà juste devant moi. High risk high reward.

Le jour du match

Bon on y est, excité comme une puce, avec le décalage horaire encore dans les pattes = réveil à 6h30 du mat pour un match à 15h30.
Les parkings officiels ouvrent 5h avant le coup d'envoi. Mais il faut un parking pass pour s'y garer et çà coute une blinde donc on oublie. En revanche le stade des Rangers, l'équipe de Baseball est juste à côté et leurs parkings sont également ouverts le jour du match. Je me suis donc garé à environ 1km du stade et j'ai payé 20$ (vous ne trouverez pas moins cher). De toutes façons le temps passé à marcher vers la voiture pour repartir sera passé à attendre dans les bouchons si vous êtes garé plus près du stade.

Stade des Rangers
N'hésitez pas à venir tôt. Il y a un tas de chose à faire à Jerry World vous ne verrez pas le temps passer. J'avais peur du trafic je suis donc parti super en avance. Au final il n'y avait personne sur la route et je suis arrivé vers 11h (soit 4h30 avant le kickoff)

10 min de marche plus tard j'avais celà en vue:
Jerry's World
Autant dire que la bête est impressionnante. Je suis allé au Camp Nou, ou encore à l'Allianz Arena de Munich. Aucun stade ne m'a donné à ce point cette sensation de gigantisme.

Comme vous pouvez le voir il y a déjà des tailgate party en route, et plus on se rapproche du stade plus il y'en a. Les mecs sont hyper équipés: BBQ, mini frigo pour les bieres, TV 50" pour suivre les matchs de midi. J'ai passé 20 minutes avec un groupe. Pour me faire inviter, j'ai simplement demandé si je pouvais prendre leur Tailgate en photo et naturellement mon accent français a attisé leur curiosité. Une fois que je leur avais dit que j'étais venu d'Europe spécialement pour le match le mec m'a tout de suite tendu une bière et proposer une saussice. En général j'ai d'ailleurs trouvé tout le monde super cool et pas du tout agressif par rapport à mon statut de français.

Je me suis ensuite rapproché du stade. Et en allant vers l'entrée de ma section j'ai vu des gens attendant près de barrières. Il s'agissait du passage qu'empruntait les joueurs pour entrer dans le stade. Et c'est là que j'ai réalisé que j'avais fait une grosse erreur: je n'avais pris ni stylo, ni tee-shirt/casquette/poster. Au hasard je me suis retrouver dans le carré où quasiment tous les joueurs s'arrêtaient pour signer des autographes et j'aurais facilement pu avoir ceux de la moitié de l'équipe.

Sean Lee signant un autographe
J'ai ainsi vu passé la majorité de l'effectif, mais tout le monde n'attendait qu'une personne: Dez! Puis il s'est mis à pleuvoir et les gens ont commencé à s'abriter sous les arbres quand tout à coup quelqu'un a déposé Dez devant les barrières et c'est là qu'arrive le highlight de ma journée. Je retourne aux barrières et bien qu'il ne se soit pas arrêté pour signer d'autographes, il a "low-five" mon côté..... et donc moi BOOM!
1/4 de seconde avec de taper dans la main de Dez

Bref, il y a 4 blocs où se mettre pour voir l'arrivée des joueurs. vous devez choisir le premier à droite en regardant le stade. Cf la video de l'arrivée de Dez: Je suis dans le bloc au fond à gauche sur la vidéo. Je ne sais pas pourquoi, mais tous les joueurs qui se sont arrêté, l'on fait de ce côté.

Après l'arrivée des joueurs je me suis dirigé vers ma porte. 

Première chose à faire: passer la sécurité. Et je peux vous dire que les stades de ligue 1 peuvent en prendre de la graine. Franchement on est quasiment au niveau d'un aéroport. Dejà sachez que toute forme de sac est interdit à part les sacs de congélation transparants et les tous petits sacs à main de la taille d'une main environ (8.5 inches max je crois). Vous devez vider toutes vos poches afin de rentrer. J'avais oublié les clefs de voiture dans la poche supérieure de ma veste et le mec de la sécurité me les a fait sortir pour voir ce que c'était au moment de la fouille au corps.

Il y a 2 grandes fan zone de chaque côté du stade avec des bars extérieurs, stands pour manger, des écrans partout pour regarder les autres matchs, une scène avec un DJ pour mettre l'ambiance et faire monter des anciens Cowboys qui "pump" les fans. J'ai passé environ 45 minutes et 2 cocktails à 17$ la bas.

Ensuite on rentre dans le stade et la sensation de gigantisme qu'on a depuis l'extérieur est la même une fois rentré. L'écran est juste énorme et on voit que Jerry a bien pensé la chose. Il y a des boutiques, des bars et des resto absolument partout, sans oublié les vendeurs ambulants.

J'ai fait un petit tour, quelques photos, mais malheureusement ma batterie était quasi dead donc pas autant que je l'aurais voulu. Je suis ensuite allé m'asseoir gentillement afin de regarder l'échauffement et rapidement l'heure du match est arrivée. La qualité offensive n'était malheureusement pas au rendez-vous, mais ce n'est pas le plus important. Le match était serré jusqu'au bout et le public a, je trouve, bien répondu présent pour supporter l'équipe dans les moments chauds.

Après le match la fan zone extérieure reste ouverte encore 2 heures, j'en ai profité pour boire une petite bière à 10$ et discuter avec quelques fans histoire d'éviter le trafic pour rentrer à l'hôtel. Ha et j'étais aussi passé par la boutique juste avant. La décence m'interdisant de donner la température de ma carte de crédit en sortant de là. 


Cheers! How 'bout them Cowboys!
Encore merci à Matthieu pour son article. 

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.