Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Juste une

Week 10 : Cowboys @ Buccaneers



Les Cowboys ont encore vécu une semaine difficile, après une nouvelle défaite navrante en prolongation contre un rival direct. Cette dernière venait presque anéantir toutes chances d'atteindre les playoffs. Et malgré la colère de Dez Bryant contre un journaliste, le mot officiel déployé par Garrett et Witten en tête fut l'existence du maintien d'une cohésion au sein du groupe. Pourtant, Jerry Jones l'ayant confirmé il s'agit du dernier match sans Romo et donc l'ultime chance de voir cette équipe gagner une victoire sans son leader en déplacement à Tampa Bay.

Qui sont les Buccaneers ? 


Souvent dans ces dernières années un match contre les Bucaneers devait être une victoire avec un match sérieux. Mais est-ce toujours le cas aujourd'hui ? Même si l'équipe est maintenant mené par Lovie Smith, un coach très expérimenté l'équipe est jeune et commet toujours des erreurs parfois coûteuses, et enregistrent ainsi 3 victoires pour cinq défaites. Il est clair que le match se jouera au niveau du nombre de ballons perdus sur turnovers.

Les stats évoquent deux équipes proches
Globalement les deux équipes se ressemblent beaucoup statistiquement en nombre de yards gagnés en attaque, en nombre de yards concédés en défense. L'attaque des Buccanners semble être le point fort. Menée par un Jameis Wintson capable de pratiquement toutes les passes mais qui comme dit plus haut peut aussi en forcer certaine, et son receveur expérimenté Vincent Jackson. Sans oublier le running back Doug Martin puissant qui gagne 4,5 yards par course. Cette attaque peut donc menacer la défense de Dallas à tous les niveau.

Mais cette attaque possède une faiblesse, le centre Joe Hawley. Celui-ci manque de vitesse et pourrait donc être fortement ciblé par Greg Hardy dans le but de toucher le quarterback. Hardy devrait donc attaquer l'intérieur de la ligne de Tampa Bay comme il l'avait fait contre les Giants, et viser la main snappant la balle du centre floridien.

Enfin leur défense menée par le dangereux défensif lineman McCoy, souffre surtout à pousser l'attaque adverse hors du terrain sur troisième down. Avec 44,4 % de troisième down réussit par les attaques adverse c'est le tableau de bord qui s'en ressent avec 28,9 points concédés par match. Les Cowboys auront donc une opportunité d'étendre leur drives et donc gagner le temps de possession ce qui est toujours dans leur plan de jeu.

Sans Beasley point de salut


La meilleure façon d'obtenir des premier-downs sera de trouver Beasley dans l'axe. On l'a vu la semaine dernière ses changements rapides de direction lui permettent de se démarquer et d'offrir une possibilité de passe rapide à Cassell pour convertir un troisième down. Le retour en forme de Dez la semaine dernière et la bonne performance de Beasley n'est pas une coïncidence. Beasley profite en fait dans l'axe de la double couverture d'un safety et d'un corner sur Dez. Et si l'idée des Bucaneers venait à renforcer l'axe alors la sentence pourrait être immédiate sur l'aile. Bref, si ce n'est pas l'un ce sera l'autre, mais on peut penser que les Bucanneers préfèreront concéder d'abord quelques yards à Beasley.

Enfin Beasley auteur de deux touchdowns la semaine dernière à montrer que ses atouts étaient décuplé en red-zone. En effet alors que l'espace en profondeur se réduit nécessairement dans cette zone, les joueurs capables d'utiliser la largeur du terrain sont avantagés. De plus Beasley à une excellente accélération ce qui en fait un joueur difficile à tackler.

Vous allez penser que les Buccaneers le savent bien et auront un plan. Probable. Mais c'est alors Witten qui pourrait tirer son épingle du jeu s'il est laissé en contre un. Avec une ligne offensive en plus capable d'impacter sa puissance pour McFadden la diversité des cibles constitue un avantage dans la zone fatidique qui correspond en plus à une faiblesse de l'adversaire.

La défense sans Lee


Le point d'interrogation du match sera le comportement de la défense sans son leader Sean Lee forfait pour une commotion subi la semaine dernière. Alors que la défense jouait un bon match, dès la sortie de son capitaine elle a paru en difficulté. Malheureusement McClain se bat contre plusieurs petites blessures qui à l'évidence l'empêche d'être au niveau de la saison dernière. Si jamais il venait à nouveau à éprouver des difficultés il sera remplacer par le versatile Ganchkar. Néanmoins on devrait avoir au départ McClain dans l'axe avec Kyle Wilber sur sa droite et Anthony Hitchens sur sa gauche.

Espérons que la ligne défensive apporte un maximum de pression sur le Quarterback et les coureurs adverse, pour appartient son soutien à un corps de linebacker en délicatesse. Et pour ça on aura envie de revoir David Irving auteur d'une excellente prestation la semaine dernière. Il sera aligné dans la rotation avec Tyron Crawford aux côtés de Nick Hayden.


Les Cowboys entament demain donc leur dernier match sans Romo dans une intérim qui restera un énorme fiasco. Une équipe prétendant au succès ultime doit être capable de gagner sans son quarterback. Elle doit être capable de gagner de différentes façons, par différentes qualités et compétences. Dallas aura été compétitive, en capacité de gagner mais perdit toujours. Ce qui tend à penser qu'il n'y a malheureusement qu'un seul leader dans cette équipe, qu'un seul moteur de la gagne, ce qui serait navrant. Alors il reste une chance, une opportunité pour cette équipe de se regarder dans la glace et de se dire qu'elle peut s'en sortir sans son chef, que comme l'a dit Crawford cette semaine : Romo n'est pas Superman. Et bien montrez-le !  


Coup d'envoi :  19h (heure française)

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.