Header Ads

Enfin un peu de football

Présaison week 3 : Vikings 28 - 14 Cowboys 


Les Cowboys se sont inclinés dans le troisième match de pré-saison, dans lequel nous avons vu les titulaires évoluer longuement sur le terrain. Ceux-ci ont su dynamiser une pré-saison jusqu'à présent bien terne, en reprenant là où ils nous avaient laissé la saison dernière. La défaite reste anecdotique puisqu'infligée par les remplaçants des Vikings en deuxième mi-temps.


Romo et compagnie assurent


Ce qu'on voulait plus que tout dans ce match était enfin voir les titulaires jouer plus d'une série. Et surtout l'attaque ! La satisfaction arrivait en voyant Romo, Witten, Smith et compagnie fouler le turf. Pourtant l'enthousiasme retombait très vite puisque les deux premières séries furent très décevantes en se terminant par deux punts. Largement handicapée par des pénalités, l'attaque des titulaires n'arrive pas à se mettre en jambe.

Tout s'anime lors du troisième drive, dans lequel Romo prend les choses en main. Après un premier first down obtenu, il trouve sur une play-action Terrence Williams démarqué au centre, laissant cinq défenseurs sur place pour un touchdown de 60 yards. Romo particulièrement lucide, a préféré attendre quelques fractions de secondes que Williams se démarque au lieu de passer sur l'aile à un Witten laissé libre. Résultat un gros gain et un touchdown de 60 yards grâce à un Williams inatteignable après réception. Difficile de rester tranquillement sur son siège après une telle action, tant les similitudes sont fortes avec ce que l'on voyait l'année dernière. En un moment d'égarement on se serait cru en saison régulière... De quoi donner du baume au cœur dans cette pré-saison maussade.

Plus tard on se réjouit encore davantage, après que Romo dans la red zone continue le show. Il achète du temps dans la poche avec une danse dont il a le secret lui permettant ensuite de regarder les possibilités au sein de ses receveurs. Il trouva ainsi en end zone un Lucky Whitehead démarqué. Étrange ressemblance à nouveau avec le touchdown victorieux dans les dernières secondes en playoff contre les Lions. C'est bien un Romo en forme et à l'aise avec ses lancers que l'on retrouve, conforme avec ses prestations de la saison passée.

Surtout que ce drive s'est d'abord construit au sol. Cette fois la ligne offensive était presqu'au complet, puisque seul Zach Martin regardait le match du banc. Et c'est Darren McFadden qui s'est montré le plus productif. Avec son gain de 15 yards au sol, il avait amené les Cowboys en position de touchdown. Comme sur le drive précédent il fit totalement confiance en sa ligne, a respecté les tracés et attendit les blocks devant lui, sans s'échapper vers l'extérieur trop vite. Résultat il finit son match avec 37 yards en 4 courses. Globalement d'ailleurs la course a été plus efficace dans ce match avec 64 yards établis par les titulaires en première mi-temps.

Incontestablement les titulaires de l'attaque ont montré leurs certitudes en inscrivant 2 touchdowns sur cinq séries.

La défense n'est pas en reste


Lors de la première série défensive c'est avec de la joie qu'on put observer le retour de Sean Lee sur un terrain. Avec la blessure d'Orlando Scandrick les Cowboys ont d'un autre leader technique et émotionnel sur la pelouse. Entouré de kyle Wilber et de Gachkar au poste de linebakckers c'est une défense au complet que l'on retrouve. Si celle-ci a jusqu'ici fait un bon travail contre la passe, elle a montré des difficultés contre la course.

Cette fois dès la première course Wilber et Mincey stoppent McKinnon pour une perte de cinq yards. À l'image de cette action la défense à la course fut bien meilleure. Avec Lawrence, Gregory et Hardy les assauts vers le QB adverse sont bien plus dangereux que la saison passée. Pourtant on a vu Marinelli, le coordinateur défensif appeler des blitz. Bridgewater le QB des Vikings ne s'affola pas sur le premier en voyant Church venir sur lui et lança une balle parfaite pour Mike Wallace pourtant bien couvert par Carr. Les 39 yards de gagnés auront de quoi faire réfléchir Marinnelli à Blitzer à l'avenir. Mais une fois en red-zone la défense a serré les boulons comme elle le fit régulièrement la saison passée. Et sur une troisième et 7 à 9 yards de la terre promise, c'est Randy Gregory qui mit au sol le QB adverse. Troisième sacks en autant de match de pré-saison pour le rookie.

Globalement la défense numéro un a réalisé une bonne prestation avec ce qu'elle sait faire. Bloquer en troisième down. Elle s'est rendue ce travail facilité avec seulement 18 yards de concédés au sol en première mi-temps. Cette bonne prestation des titulaires sera même clôturée par une interception de Brandon Carr sur le deuxième QB de Minnesota Shaun Hill. Premier turnover obtenu en pré-saison par un cowboy. Seulement deux field goal furent concédés, dont le deuxième avec une défense mixte. Satisfaisant donc.

Le chantier de l'équipe spéciale


Malgré cette analyse positive du match des titulaires il reste un point qui fait tâche. L'équipe spéciale. Tout simplement catastrophique la semaine dernière elle devait se rattraper.

Ainsi plus de Whitehead en retour des coups de pied. On a vu Dunbar reprendre les coups d'envoi et Beasley les punts. De quoi apporter plus de certitudes, notamment dans la rattrapé. Mais on ne remplace pas Dwayne Harris comme cela. Si les retours de ces deux joueurs ont été plutôt bons, on s'est malheureusement rappelé surtout des qualités de plaqueur de Dwayne Harris sur les retours adverses.

En effet juste après le premier touchdown superbe de Romo pour Williams, l'équipe spéciale venait stopper toute célébration en concédant un touchdown sur le retour du coup d'envoi, lors d'une couverture affreuse. Tout les Cowboys ayant été aspirés vers l'axe du terrain laissant Wilcox en un-contre-un contre le porteur de balle. 99 yards et un mal de tête pour Jason Garrett.

En effet si la solution sur les retours a éventuellement été trouvé avec Dunbar et Beasley, il reste parfois de gros trous dans les couvertures. Bailey devra le plus possible essayer d'envoyer la ballon en fond de end zone sur les coups-d'envoi au risque de se faire surprendre en attendant que la couverture progresse.

Football poubelle


Ce n'est pas la chose chose qui fit mal au yeux. La seconde mi-temps entière laissait à désirer tant sur le plan du jeu que de la discipline. L'attaque menée par Dustin Vaughan n'a absolument rien réussi. Lui qui pouvait tirer profit de démarrer son match derrière la ligne offensive titulaire, n'a pas saisi l'opportunité. Dallas ne marquera plus. Après un match déjà difficile la semaine dernière, l'intérêt de sa place dans les 53 se pose sérieusement. Ses cinq passes complétées sur 13 pour seulement 38 yards l'atteste. Dallas ne marquera plus.

Mais en plus les deux équipes ont été de nombreuses fois pénalisées hachant un match déjà pénible à suivre. 11 ont été attribuées au Cowboys. On se doit néanmoins de saluer la prestation solide du troisième QB des Vikings Heinicke qui compléta ses huit tentatives et assurant la victoire à son équipe. La comparaison avec Vaughan était d'autant plus difficile. Les trois genoux posés à terre en fin de match par Heinicke nous redonnait le moral. Match terminé.

On retiendra de cette troisième rencontre la bonne prestation des titulaires des deux côtés du ballon, qui ont réussi leur répétition générale. Avec un jeu au sol notamment bien plus convaincant et un Romo en pleine forme. On a eu l'impression de retrouver enfin les cowboys que l'on connait et le football qu'on aime. De quoi d'abord nous rassurer sur les perspectives de cette saison, et ensuite de nous rendre totalement impatients de revoir ces titulaires fin prêts pour l'ouverture de leur saison. Notre saison.  

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.