Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Camp d'entrainement 2015 : Épisode 4

On continue notre feuilleton sur le camp d’entrainement avec les journées de mercredi et de jeudi, ce vendredi ayant été une journée de repos. Dans cet épisode, on revient sur le poste de running, on parle de Romo, de Dez (qui nous fait peur), et d’une histoire comme on les aime.  


Randle seul dans la compétition 


La compétition pour conquérir le poste de running back titulaire devait être farouche et passionnante. Pourtant elle n’a toujours pas vraiment commencer. La faute aux blessures. En effet McFadden n’a toujours pris un seul snap dans ce camp, et c’est maintenant Lance Dunbar qui a dû quitter le terrain. 

Ce dernier s’est mis à boiter lors de l’entrainement de mercredi et s’est fait aider pour gagner la touche. Selon Stephen Jones, le General Manager vice président, la blessure ne doit pas être sérieuse. En ajoutant tout de même qu’il est trop tôt pour en être sûr. 

Il reste donc trois running back actifs à ce jour, Joseph Randle, Lache Seastrunk et Gus Johnson. Cependant McFadden devrait les rejoindre très vite. Il pourrait probablement jouer d’ores et déjà mais les Cowboys le veulent à 110%. Toujours est-il qu’avec tout ça Randle joue la plupart des snaps de l’équipe première et montre toute ses qualités. Notamment sa vitesse, et point extrêmement important il a prouvé qu’il pouvait bloquer et contenir les blitz de la défense lors de l’entrainement de jeudi notamment lors d'un beau block Damien Wilson. 

Romo au meilleur de sa forme


C’est le premier camp depuis deux ans que le quarterback n’est pas limité par une opération au dos. Et après avoir profité de la demi-journée de repos des vétérans mercredi après-midi il est revenu en totale forme. Et c’est le general manager qui le dit lui même : « Je ne me souviens pas avoir vu un camp avec un Romo jouant aussi bien, paraissant aussi bien, me faisant me sentir si bien, ou faisant sentir ses coach si bien quant à ce qu’il doit réaliser pour nous faire gagner. »

Effectivement les observateurs donnent raison au boss, puisque ces derniers relatent souvent les bons entrainements de Romo notamment dans les phases représentant les deux dernières minutes de chaque mi-temps. Il taut dire que les receveurs sont là pour l’aider. 

En plus de Dez et Williams, Romo a encore su trouver le petit et rapide Cole Beasley à plusieurs reprises, qui réalise aussi un très bon camp. Il semble capter toutes les passes lancées en sa direction. Mercredi on l’a vu dominer les exercices en équipe complète et en plus faire deux jolies réceptions lors des un-contre-un. Jeudi c’est Williams qui s’est fait remarquer en dominant à plusieurs reprises Brandon Carr d’abord et Morris Claiborne ensuite. 

La frayeur Dez


Mais ces derniers jours la peur est venue lorsque Dez fut pris en charge par l’équipe médicale. Une minute avant on pouvait le voir dunker au dessus de la barre transversale pour célébrer un touchdown, et plus tard c’était allonger que Dez essayait de se mouvoir. Il s’agirait en fait d’une élongation aux ischios qui serait apparue pendant ou juste après la célébration. Mais on peut imaginer la frayeur du staff. 

Dez s’est d’abord assis dans le coin de la end zone, puis a quitté le terrain en boitant. Il n’est pas revenu après dans l’entrainement du jeudi mais tout le monde s’est entendu pour dire qu’il s’agissait d’une mesure de précaution. Nul doute donc qu’il pourra revenir très vite. 


Dez Bryant en observation par le staff

l'histoire Lucky Whitehead 


À chaque intersaison, chaque camp d’entrainement, chaque matchs de pré-saison il existe l’histoire qui ressemble au rêve américain. L’histoire de ce joueur inconnu qui se forge un nom au prix d’une lutte acharnée, d’un block spectaculaire, d’une détermination qui a mené certains à continuer une action sans casque sur la tête. Ce joueur ne finit pas toujours dans le roster final, mais marque le coeur des supporters et force le respect de tous. 

Qu’en sera-t-il de Lucky Whitehead ? Son histoire nous le dira. Celle-ci a commencé jeudi avec Dez qui n’a pu terminer l’entrainement et Devin Street qui était à l’infirmerie à cause d’une cheville, c’est lui qui se retrouvait alors au milieu de Romo et Witten dans le Huddle.

Celui -ci n’avait pas eu le moindre snap avec l’équipe des titulaires sur l'aile, et ses prestations en tant que receveur central n’avait pas donné grand chose. Il fallait alors à l’attaque 10-12 yards pour mettre le kicker Bailey dans de bonnes conditions de field goal. « Romo a alors fait un ajustement » disait Whitehead. « Il m’a dit de couper ma route et de faire un changement de direction serré et d’aller en touche s’il le ballon arrivait. » Le receveur réalisa une course et une reception parfaite concluant une action réussie. Scott Linehan lavant même un « Hey, c’était impressionnant ». Ce rookie non drafté, avait été surtout intéressant pour ces retours de punt. A suivre donc. 

Lucky Whitehead profite de la moindre opportunité dans le camp d'entrainement
Enfin Randy Gregory le deuxième tour de draft continue d’impressionner par sa vitesse, et la compétition est rude avec le free agent Greg Hardy. Ce qui est une bonne nouvelle pour ce secteur en difficulté (la ligne défensive). Et de l’autre côté de la ligne Doug Free semble parfois battu par son vis-à-vis, effet encore de la blessure ou simple difficulté ? Difficile à dire. 


Les Cowboys ont maintenant en ligne de mire le premier match de la pré-saison jeudi prochain contre les Chargers. D’ici là on espère voir l’attaque première continuer à dérouler un jeu solide et Darren McFadden faire ses début dans ce camp jusqu’ici sans problème majeur. Que cela continue.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.