Header Ads

La Saga 88

Un contrat qui met tout le monde d’accord.

Que cette négociation fut longue, fastidieuse, éreintante et fatigante. Notre impatience de voir le contrat signé se transforma peu à peu en inquiétude. Entre les changements d’agents, les rumeurs sur une vidéo, le nouvel agent qui s’explique ne pas avoir de nouvelles des Cowboys, le joueur décidé à ne pas se présenter, tout était réuni pour partir à la confrontation. Mais les Dallas Cowboys et Dez Bryant ont encore cinq ans ensemble. 

Le clan des 88: Michael Irvin, Dez Bryant et Drew Pearson

 

Tout n’est pas si facile

 

On connait tous Desmond Demond Bryant. Drafté en 2010 par les Cowboys, il a hérité du numéro 88. La responsabilité était grande. Etre choisi au premier tour de draft par les Cowboys passe encore, mais le numéro 88. C’est l’histoire de cinq Superbowls qu’il portera sur les épaules. Depuis, tout semble facile pour lui, entre 2013 et 2015 il est passé de la place 35 à la quinzième place au classement annuel fait par les joueurs de la NFL. En 2012 il a été “Most Improved Player of the Year” . Si une blessure ne l’avait écarté du Pro-bowl cette année, son nombre de participation serait passé à trois. En 2014 et avec 16 touchdowns il est le premier receveur de la ligue. Ses 16 touchdowns lui ont permis de faire sa marque sur le numéro 88. Dans une franchise avec Michael Irvin, Drew Person ou Terrell Owens comme receveurs, aucun n’avait marqué autant de Touchdowns sur une saison pour la franchise. Tout semble réussir à Dez, au lycée Lufkin au Texas, il avait marqué 41 Touchdowns en 31 matchs
Dez sous son maillot de Lufkin High School


Et pourtant au départ cela n’a pas toujours été aussi simple. Sa mère avait 15 ans quand elle l’a mis au monde. Elle admet avoir vendu de la drogue pour nourrir son fils. Elle est passée par la case prison. Les solutions d’hébergement du jeune Desmond étaient entre le domicile d’une tante ou chez des amis. A l’école il était dans les classes éducation spécialisée. Le genre de profil qu’on voit dans les films.

Vous pouvez imaginer la frilosité des franchises de NFL devant un joueur pareil. Une éthique de travail déjà présente, mais un passé assez trouble. Un certain Jeff Ireland des Dolphins se permit de poser une question très perturbante sur sa mère. Et pourtant je suis certain que Jerry Jones n’a pas réfléchi deux fois avant de choisir Dez Bryant au vingt-quatrième choix. Jerry Jones ne pouvait pas laisser passer Dez Bryant comme il a fait avec Randy Moss. Ce soir-là, Dez Bryant était chez son conseiller personnel, David Wells. David Wells avait déjà travaillé avec Michael Irvin.

 

La vie de professionnel

 

Après cette nuit du 22 avril 2010, la carrière de Dez était commentée à la fois dans pages sportives mais aussi dans la rubrique fait-divers. Des bagarres dans des boites de nuit, un penchant pour la fête, et un appel à la police suite à une bagarre entre Dez Bryant et sa mère faisaient planer beaucoup de doutes autour de sa capacité à mener une carrière professionnelle.
L'ancien conseiller de Dez Bryant, David Wells

Beaucoup de journalistes faisaient état d’un encadrement spécial qui avait été mis en place autour de Dez Bryant avec David Wells et Eugene Parker, son agent. Le but était de le tenir éloigné de tout problème et de le préserver de relations qui lui voulaient du mal. Le jeu médiatique était tel qu’on lui prêtait des crises de colères sur le terrain et des altercations avec Demarcus Ware ou Jason Witten, et vidéo à l’appui. 

Sauf que lorsque les micros ont révélé la teneur du discours de Dez Bryant, la situation était autre. Dez arpentait la ligne de touche pour motiver ses collègues. Un peu à la manière d’un Michael Irvin en son temps. La polémique est vite partie. Dez Bryant est là pour gagner et il compte bien le faire savoir à ses collègues et à son staff. 

Dez Bryant qui a si souvent dû subir le changement, aujourd’hui est acteur de sa vie. Au cours de la saison 2014, Dez Bryant change d’agent. Il arrête sa collaboration avec Eugene Parker pour travailler avec Tom Condon et Roc Nation. Oui, Roc Nation, l’agence de Jay-z. Jamais le mot Show-Business n’a aussi bien était défini.
Jay-Z et son maillot de Quincy Carter

Les articles parlaient d’un agacement de la part de l’organisation de Valley Ranch. Les Cowboys n’avaient pas confiances sur les plans de carrière de Roc Nation pour Dez Bryant. A l’époque les rumeurs disaient qu’un accord avait presque été trouvé entre le futur agent libre et sa franchise avant le départ pour Roc Nation. Ajouter à cela qu’au mois d’avril, David Wells s’est vu spécifier l’arrêt de sa collaboration avec Dez Bryant par une lettre d’avocat. C’est clair Dez Bryant veut voler de ses propres ailes.

 Demain on rase gratis

 

Mais encore une fois, tout n’est pas si facile dans le monde médiatique autour de Dez Bryant. En février dernier, Mike Florio, on ne va pas se gêner pour le citer, est venu donner son explication sur les négociations difficiles entre le joueur et la franchise. Les Cowboys auraient connaissance d’une vidéo pire que celle de Ray Rice. Les menaces de la voir sortir au grand jour font reculer les Cowboys. 
Le big foot aurait vu la vidéo

On ne va pas vous faire un dessin. Si la vidéo est pire que celle de Ray Rice, on n’ose imaginer la violence d’une telle vidéo. Mais cette rumeur a lancé d’autres histoires. La vidéo était dans les mains d’anciens amis de Dez Bryant. Son ancien agent payait pour que la vidéo ne sorte pas. Tous les jours, les tabloïds américains annonçaient sur twitter que les images allaient sortir aujourd’hui ou demain… ou après-demain, mais avant la fin de semaine. 

Mais quelle semaine ? Car la seul vidéo est celle d’un parking Walmart avec la copine de Dez Bryant forcée de sortir d’une voiture immatriculée au nom de Dez Bryant, avant qu’une autre voiture immatriculée au nom de Dez, vienne la chercher. La police, appelée sur les lieux, n’a pas donné suite. Les Cowboys ont toujours nié l’existence de cette vidéo.

 

Pas d’accord, pas de Dez

 

Cependant les choses sérieuses n’étaient toujours pas réglées, les Jones et Roc Nation n’ont toujours pas trouvé un accord. Dez ne s’est pas entrainé avec l’équipe lors des entrainements volontaires malgré sa présence pour la réunion du dernier jour. Dez Bryant a expliqué qu’il ne participera pas aux camps d’entrainements, ni aux premiers matchs de la saison si un accord n’était pas trouvé avant le 15 juillet. Chaque fan des Cowboys avaient le 15 juillet en tête. Les deux camps avaient jusqu’au 15 juillet 15 heures, heures de Dallas, pour trouver un accord. Après la perte de Demarco Murray pour un rival, il était impassable de voir notre 88 ne pas signer son contrat. 

Tom Condon expliquait au mois de juin que personne des Cowboys était venu parler avec lui pour négocier un début de contrat. Le marché des receveurs était particulier avant que Dez ne signe. Après le contrat de Calvin Johnson aux Lions, la valeur d’un Receveur numéro 1 était floue. Demaryius Thomas des Broncos était en attente pour son contrat également, des franchises comme les Flacons avec Julio Jones ou les Bengals avec AJ Green attendaient le dénouement de la saga Bryant. Le contrat de Dez Bryant allait servir d’échelon.
Tom Condon, l'agent de Dez Bryant

Depuis twitter se contredisait. Nous avions des personnes proches qui avançaient qu’un accord autour des 100 millions de Dollars allait être annoncé avant la fête du 4 juillet. D’autres toutes aussi proches du dossier avançaient que l’accord allaient être présenté juste après ce week-end de fête américaine. Et d’autres avançaient des fortes réserves sur la signature d’un contrat. Bref aucunes véritables informations.

 

Deadline makes deal 

 

La date limite approchait. Nous ne comptions plus les jours, mais les heures. Nous avions des discussions pour calculer le décalage horaire entre Paris, Montréal ou Dallas, pour gagner une ou deux heures. La phrase de Jerry Jones « Dealine makes deal » avait intérêt à fonctionner.
A moins de deux heures avant la limite, l’accord était confirmé. Le contrat est de 70 Millions avec 40 Millions de garantis et 20 millions de bonus sur 5 ans. Enfin la saga Dez est derrière nous. Suite à cette annonce, la « Cowboys Nation » pouvait relâcher la pression. Dez Bryant a encore de beaux jours devant lui avec l’étoile bleue sur son casque.
Le jeune Dez Bryant et Jerry Jones quelques jours après sa draft.

 

Trop tôt pour parler du futur ? 

 

Les photos sont prises, Dez Bryant signe son contrat avec sa famille dans le bureau de Jerry Jones. C’est Charlotte Jones, la fille, qui se charge de faire signer le contrat. Jerry Jones était à New-York dans les locaux de Roc Nation pour valider les derniers points. Dez voulait être sûr du montant garanti sur son contrat. Les Cowboys voulaient des engagements sur les intentions de Roc Nation  et de Dez Bryant.

La conversation entre Dez Bryant et Jerry Jones au téléphone a été filmée. Le sujet du SuperBowl est vite devenu une promesse de Dez Bryant mais Jerry Jones lui a répondu de façon claire, « Allons gagner 5 superbowls à la suite.» Maintenant c’est clair, Dez a pris son envol, il a son contrat et son équipe. Il fait partie de ses leaders. Jerry Jones donne avec ce contrat la responsabilité des vestiaires à Dez. Depuis ces dernières années la mentalité des Cowboys a changé. Dez est l’un des moteurs de ce changement, plus de travail et moins d’autosatisfaction. Un appétit pour gagner est enfin retrouve à Dallas.

 
La End Zone en Approche

 Il est là ! 

 

Depuis ces derniers jours, des photos de Dez Bryant fêtant son contrat agitent les réseaux sociaux. Dez Bryant ne fête pas seulement ses millions. Il met un point final à une enfance de galère, à une adolescence fastidieuse, à un début de carrière plein d’embuches. Il est maintenant seul maitre de son destin. Il est l’un des piliers d’une franchise pleine d’ambition. 

Il reste maintenant à continuer le livre de sa carrière professionnelle avec son statut enfin assumé. Ne vous laisser pas avoir, Dez Bryant était dans les installations de l’équipe pour s’entrainer. Il est prêt à débuter son nouveau chapitre avec nous. Et ce chapitre sera plus exigeant sportivement et il commence le 30 juillet prochain. Vous pouvez regarder cette date sereinement. Le 30 juillet commencera les Training Camp, et Desmond Demond "Dez" Bryant sera là.


Throw Up The X.



Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.