Header Ads

Draft 2015 : Revue des prospects

Draft NFL 2015 Dallas Cowboys
Le 30 avril prochain s'ouvrira la Draft NFL 2015. Si la Free Agency aura déjà battu de son plein, la Draft reste la meilleure façon de construire une franchise dans la durée. En fonction des besoins et des philosophies de chaque front office, les stratégies peuvent varier. Certaines équipes voient en cette jeune promotion les réponses à leurs problèmes les plus urgents, d'autres, mieux pourvues préfèrent drafter un joueur particulièrement doué sans tenir compte de sa position en se disant que la plus-value sera de toute façon évidente.

Après 3 premiers choix de Draft dédiés à l'OL en 4 saisons, les Cowboys sont maintenant dotés d'une des meilleurs ligne offensive de la ligue. Ils sont enfin prêts à passer à autre chose. Quelques recrutements intelligents lors de cette inter-saison (McFadden, Hardy...) les libèrent également de quelques urgences. Mais les besoins à certains postes défensifs restent réels et le talent pure ne sera peut-être pas encore le seul critère du côté de Valley Ranch.

Voici donc un petit tour d'horizon, en toute subjectivité soyons clair, de quelques prospects qui, selon moi, serait un bon choix pour les Cowboys. Mon principe ici sera de tenir compte des besoins immédiats et de ne pas faire de sélection sur le talent pur. De plus, je garde à l'esprit que les Cowboys ne disposent que du 27ème choix au premier tour. Donc sans être devin, et en sachant que rien n'indique que les joueurs que je vais vous présenter seront encore disponibles, j'élimine forcément d'office les top 10 players comme DE Leonard Williams (USC) qui est annoncé partant dans les 3 premiers choix dans tous les mock draft que j'ai pu voir.

Il n'y a pas d'ordre particulier dans les prospects je l'ai ai juste regroupés par poste.

Au premier tour


Arik Armstead, DT (Oregon)


Arik Armstead Draft NFL Dallas Cowboys
Arik Armstead, Oregon
Ce n'est pas du 100%, mais Armstead pourrait bien glisser jusqu'à nous. Moins imposant qu'un pure nose tackle, Armstead est plus taillé pour une défense en 4-3 comme celle de Marinelli. Puissant mais avec une bonne marge de progression musculaire, l'ancien Duck est surtout très technique et se montre capable d'échapper aux blocks pour produire l'effort supplémentaire qui peut tuer une action dans l’œuf. Il manque un peu d'explosivité et de réactivité, c'est d'ailleurs ce qui risque de faire qu'il se retrouve au choix 27.

Mais avec un peu de boulot et un bon allié à côté de lui, il devrait progresser vitesse grand V. En bonus, il a montré de bonnes capacité à filer vers le backfield pour couvrir les passes, ce qui dans une défense à 3 linebackers est un vrai plus.

Eddie Goldman, DT (Florida State)

Eddie Goldman Draft NFL Dallas Cowboys
Eddie Goldman, Florida St.
Là, on est sur du beau bébé de 320 livres avec les qualités athlétiques qui le transforme en véritable rempart contre la course. Honnêtement, je me demande ce qu'il pourrait donner dans une équipe qui va devoir affronter DeMarco Murray deux fois par saison.

Très physique il est pourtant très réactif et engage son vis à vis avec énormément de vélocité. Difficile à bouger, il est capable de dominer beaucoup de bloqueurs de la ligue. En revanche, il n'a pas vraiment montrer de qualités de pass-rush. Il s'intégrerait donc dans une ligne défensive où la menace extérieure (et/ou de l'autre DT) serait suffisamment efficace pour qu'il puisse se concentrer sur la destruction des tentatives au sol intérieures. On parle donc ici d'un joueur assez typé mais j'avoue que j'ai un vrai feeling pour lui.

Owamagbe Odighizu, DE (UCLA)

Owamagbe Odighizu, UCLA
C'est le joueur qui ressort le plus souvent dans les mocks drafts que j'ai vu. Pourtant, ce n'est pas celui que je citerais en priorité. C'est surtout ses excellentes performances au combine qui ont fait remonter sa côte un peu basse il y a encore quelques semaines.

Physiquement, c'est un athlète hyper impressionnant. Loin des DL un peu ventripotents il est presque aussi élancé qu'un linebacker. Disposant d'une explosivité rare il a néanmoins quelques lacunes techniques lorsqu'il s'agit de faire tourner en bourrique un tackle expérimenté. J'aurais d'abord dis que la signature de Greg Hardy invalidait une sélection de Odighizu mais si d'aventure les Cowboys venaient à perdre Spencer, son intérêt remonterait clairement.

Kevin Johnson, CB (Wake Forest)

Kevin Johnson Draft NFL Dallas Cowboys
Kevin Johnson, Wake Forest
Ok, si choix défensif il y a pour le premier tour de cette Draft, je pense qu'il s'agira clairement d'un DL. Mais puisque les cornerbacks à Dallas sont dans un état franchement incertain, impossible de ne pas en citer au moins un.

Formé au man-to-man, Kevin Johnson ne serait pas le pire choix pour les Cowboys. Son excellente lecture des QB adverses lui donne souvent un temps d'avance en terme de placement. Malheureusement, il se fait encore trop souvent avoir par quelques moves bien sentis des receveurs. Toutefois, ça se travaille et Johnson a montré pendant ses années à Wake Forest qu'avec un bon coaching il pouvait rapidement progresser. Sa très bonne capacité d’accélération le rend particulièrement efficace sur les routes verticales, même si cette qualité se retourne parfois contre lui lorsqu'il perd en chemin son vis à vis. Enfin, même s'il n'est pas le tackleur le plus rugueux de la promo, il compense avec une très bonne technique de tackle dans les jambes.

Todd Gurley, RB (Georgia)

Todd Gurley Draft NFL Dallas Cowboys
Todd Gurley, Georgia
Dès l'annonce des difficiles négociations avec DeMarco Murray, le nom de Todd Gurley est sorti un peu partout comme un remplaçant potentiel. Quelques analystes se sont risqués à prédire un trade up des Cowboys pour choisir Gurley. Car ne nous voilons pas la face, même si sa blessure aux ACL a pu faire planer le doute, il n'y a aucune chance que Gurley soit encore sur le board pour le 27ème choix.

C'est simple, quand on parle de Gurley, pensez Marshawn Lynch. On parle d'un coureur puissant mais très technique, très difficile à amener au sol. Particulièrement à l'aise entre guards et tackles, il a aussi montré qu'il pouvait suivre efficacement ses bloqueurs. S'il revient au top physiquement, il n'y a aucun doute sur le fait que Gurley aura une longue et prolifique carrière. Même ses qualités de bloqueur sont à l'honneur. Gurley est le prototype du coureur NFL. Mais pour l'instant, tant qu'il n'aura pas repris le chemin du gridiron (Juillet à priori...), ce n'est qu'un prototype. Sachant qu'il a refusé que son genou soit examiné par le staff médical du combine... Bref, attention.

Melvin Gordon, RB (Wisconsin)

Melvin Gordon Draft NFL Dallas Cowboys
Melvin Gordon, Wisconsin
Pour moi, le choix de la raison par rapport à Gurley. Gordon est moins bulldozer, certes, mais il compense largement cela par son côté "rebondissant". Disposant d'un très bon spin move il se fait une spécialité de s'échapper dès le premier contact avec un défenseur. Son accélération et son explosivité compensent plutôt bien son manque de charge brute. Sa technique explique le fait qu'il ait réalisé deux saisons à plus de 7.5 yards de moyenne par course en 2013 et 2014.

Deux points d'interrogations tout de même. Pas très sollicité comme bloqueur rien n'indique qu'il sera suffisamment efficace dans ce domaine pour la grande ligue. Même chose concernant ses aptitudes à la passe qu'il doit encore démontrer. Certains parlent également d'un travail à faire sur le maintien de la balle.

Rapide coup d'oeil sur le second tour


Là, on commence à toucher à la divination tant les possibilités de trades divers peuvent changer du tout au tout les priorités du second  tour. Toutefois, je voulais vous présenter deux joueurs, pas forcément taillés pour le 1er tour, mais qui seraient des choix intéressants pour Dallas.

Jeremy Langford, RB (Michigan State)

Jeremy Langford Draft NFL Dallas Cowboys
Jeremy Langford, Michigan St.
Vous connaissez The Flash ? Le héro de DC Comics ? C'est lui. 4.42s aux 40 yards et bing, Langford sort de l'ombre avec le meilleur temps de la discipline. Mais si Langford est plutôt pressenti pour le second tour, c'est qu'il n'est pas encore assez rude.

Trop peu de tackles brisés pour être immédiatement impactant en NFL. Mais sa vitesse et sa technique sont déjà là et c'est ça qui est important pour un running back de développement. Les Cowboys disposent déjà de McFadden et Randle pour faire le job à plein temps. Langford serait donc un joker à développer et c'est pile ce qui lui faudrait pour exploser dans deux ou trois saisons.

Garrett Grayson, QB (Colorado State)
Garrett Grayson Draft NFL Dallas Cowboys
Garrett Grayson, Colorado St.
Senior et starter pendant ses deux dernières saisons à l'université, Grayson n'est pas encore totalement mûr pour prendre en charge une franchise. Mais avec un Romo qui ne va pas en rajeunissant, il est peut-être temps de lui donner à former son successeur.

Annoncé comme un mélange de Tannehill et Garoppolo (oui, mon favori de l'an passé, je pleure encore sa draft par les Pats), Grayson est le poket passer par excellence. Très bon jeu de jambes (bien qu'encore un peu lent), on dit de lui qu'il a une vision du jeu exceptionnelle. Il n'a pas non plus peur de baisser la tête pour encaisser les coups et Dieu sait qu'il en prendra dans sa carrière.

Son bras est tout simplement un des plus puissants de la promotion tant ses qualités de passeur longue distance sont soulignés. De plus, sa précision n'est jamais remise en cause. Ses principaux axes de développement tiennent dans sa rapidité d’exécution (il a un lancer un peu trop tardif) et sur ses talents d'évasions. C'est typiquement le joueur qui, s'il est propulsé titulaire d'une franchise en manque de QB risque de se planter complètement, alors que derrière un vétéran près à lui dispenser deux ou trois saisons de conseils, il pourrait clairement devenir un incontournable de son poste.

Son principal défaut ? Je me demande si deux ou trois franchises ne seraient pas prêts à aller le piocher au premier tour quand même...

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.