Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

L'heure de vérité

Week 15 : Cowboys @ Eagles 


Witten et Dallas jouent leur place en playoff face au rival de Philadelphie


Les Cowboys se déplacent demain chez le leader de la division, les Eagles deux petites semaines après avoir perdu contre eux dans le match de Thanksgiving. Même si la rencontre n'est pas officiellement à élimination directe elle constitue évidemment un tournant puisque le gagnant prendra un avantage crucial, dans une course aux playoffs extrêmement disputée cette année. Mais au delà de la division, gagner ce match contre une des meilleures équipe de la conférence serait un signe que les Cowboys peuvent avoir de l'ambition. Perdre, serait un coup d'arrêt, un retour en arrière même.


Les Cowboys restent sur une belle victoire à l'extérieur contre les Bears, conquise à l'aide d'une attaque basée sur un jeu au sol performant et un Romo d'une précision décisive. Alors que l'attaque avait justement déçu lors du match aller, il sera indispensable de rester sur cette dynamique.

Contenir McCoy


Lors de la première rencontre la défense n'avait eu aucune réponse face aux courses de McCoy. Pourtant c'est lorsque McCoy est maintenu sous contrôle que l'attaque des Eagles est nettement moins explosive. Souvenez-vous en octobre dernier les Cowboys avaient réussi à contenir McCoy en le limitant à 55 yards, et les Cowboys avaient gagné 17-3. McCoy était à l'époque le meilleur running back de la ligue et Dallas la pire défense. Parvenir à le museler est donc bien chose possible.

Difficile de pratiquer le même type de défense que contre Matt Forte des Bears. En effet McCoy est largement plus mobile et attiré vers les extérieurs que le coureur de Chicago. Les Cowboys auront interdiction de se livrer, la ligne défensive devra contenir l'extérieur et les linebackers garder un œil sur les changements rapides de direction de McCoy vers l'intérieur. De ce point de vue la blessure de Josh brent n'est pas forcément un mal. Malgré sa bonne prestation contre Forte, il aurait probablement manqué de mobilité pour bloquer McCoy. On devrait donc voir au poste de nose tackle Terrell McClain qui possède une meilleure capacité de pénétration dans le champ arrière.

Evidemment les Cowboys ont regardé la performance de la défense des Seahawks et ont certainement envie de s'en inspirer, maintenant difficile de comparer la secondaire de Dallas à celle de Seattle. Dans tous les cas les Cowboys devront réagir et jouer vite, en étant excellents dans les tackles. Si McCoy est contenu le match deviendra beaucoup plus dur pour Sanchez qui on l'a vu, a commis des erreurs contre Seattle.

Empêcher les routes transversales


Un des élément intéressant établi par la défense de Seattle fut la façon de gêner les routes transversales des receveurs adverses, notamment en troisième-down. Ce qu'a idéalement fait Byron Maxwell dans le slot, contre le receveur rookie des Eagles Jordan Matthews quand il essayait de courir à l'intérieur juste derrière la ligne défensive. Maxwell n'a jamais permis à Matthews d'accélérer verticalement, et était en parfaite position pour détourner la balle lorsque Sanchez essayait de se connecter avec lui à l'intérieur. Lorsque Matthews attrapa le ballon Maxwell était juste derrière pour le tackler avant les sticks. On peut supposer qu'Orlando Scandrick fasse ce genre de boulot pour les Cowboys.

La défense sera mise au défi, mais lors de la première rencontre l'attaque avait fortement déçu en n'inscrivant que 10 petits points. Comment faire mieux demain ?

Un meilleur Romo


Il est sûr que si Murray fait le genre de match qu'il vient de réaliser contre les Bears, l'attaque des Cowboys devrait être performante. Et avec 10 jours de repos la ligne offensive devrait être en pleine possession des ses moyens pour y parvenir. On le sait, cette ligne est une arme essentielle pour Dallas. Or une ligne fatiguée comme au match aller, c'est une ligne moins puissante. Ce repos supplémentaire est un plus indéniable pour prendre le pas sur l'excellente ligne défensive des Eagles.

Ce repos devrait aussi être bénéfique pour Romo qui avait réalisé un match très décevant en octobre. Avec des passes imprécises et deux turnovers, il ne semblait pas dans son assiette. Demain espère voir le Romo de Chicago qui a su bénéficier de chaque espace laissé par les défenseurs. Il faudra surveiller les duels favorables comme lorsque Dez sera face à Brandon Fletcher qui est un cornerback qui manque de puissance contre Bryant. Si en plus les Eagles ne placent qu'un seul safety en couverture, il faudra prendre sa chance. Comme cela avait été le cas sur le gros gain du match aller. De toute façon attaquer la secondaire de Philadelphie est un bon plan, surtout si la ligne offensive permet à Romo d'avoir du temps.

Enfin nul doute que Dallas voudra également garder Beasley impliqué un maximum dans le match. Vue sa performance contre les Bears, c'est un atout considérable surtout si les Eagles décident de doubler les couvertures sur les extérieurs pour contenir un Bryant par exemple. Beasley risque alors d'être une solution idéale grâce à sa vitesse en un contre un, ou sa capacité à trouver de l'espace lors d'une défense en zone. Beasley, Bryant, et pourquoi pas un réveil de Williams ? De toute façon Romo à les armes, et lorsqu'il atteint un rating de 100 ou plus les Cowboys sont invaincus avec 7 victoires. Il est aujourd'hui le deuxième quarterback de la ligue le mieux noté avec 108,8 derrière Rodgers, et Dallas aura besoin de lui inévitablement.


Ce sont des Cowboys confiants de leur forces qui se rendent donc à Philadelphie. Persuadés que cette saison n'est en aucune commune mesure avec les précédentes, ils devront le montrer sur le terrain là où ils sont le meilleurs. À l'extérieur. Cette victoire serait un avertissement, une preuve de la capacité des Cowboys à jouer un rôle dans la conférence. Car si elle constitue une ouverture vers les playoffs, cette rencontre est surtout un véritable test pour deux équipes qui se pensent intérieurement capable de bien plus. Et bien messieurs sous une pression digne des plus grands matchs il est l'heure. L'heure de savoir où vous en êtes.

coup d'envoi : Lundi 2h30 (heure française)

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.