Header Ads

Dans le dur

Week 14 : Cowboys @ Bears

Les Cowboys invaincus à l'extérieur espèrent ramener une victoire précieuse de Chicago.

Le mois de décembre est arrivé et comme souvent il apporte son lot d'inquiétudes pour un fan des Cowboys. Et bizarrement, sans préavis cette année n'échappe pas à la règle. La faute d'abord à une défaite dans un duel crucial avec les Eagles, et ensuite à une NFC soumise à un concurrence rude. Alors au moment où les Cowboys se rendent en terre bien hostile, la pression est maximale. Combien de matchs faudra-t-il gagner pour décrocher une place en playoffs ? Peut-on réellement passer une nouvelle fois à côté de l'évènement après un début si prometteur ? Voici les questions que tous les observateurs se posent. Pourtant une seule doit compter au sein du staff et des joueurs : Comment retrouver de la consistance et notamment en attaque ?


Mais où est passée l'attaque ?


Si la défense avait réalisé un début de match catastrophique contre les Eagles, elle s'est quelque peu rattrapé en forçant des punts, ou des field-goal en défendant dans leur propres 10 yards. C'est plutôt donc en attaque que la performance fut largement insuffisante. En plus d'un fumble dévastateur en fin du mi-temps, il s'agit également de troisièmes tentatives manquées lors du premier drive de la seconde, ou la non conversion en touchdown de la récupération d'un ballon dans les 15 yards adverses. Bref, on n'a pas vu l'attaque qui avait marché sur les Seahawks ou déroulé contre les Saints. Et au final les petits 10 points inscris l'attestent. Sans conteste. Alors comment retrouver un rythme en attaque qui avait fait danser toute l'équipe ?

Il s'agit probablement d'un tout, évidemment Romo fut beaucoup moins précis dans ses passes. Le play-calling de Linehan s'émousse peut-être un peu. On peut parler également de la disparition de la circulation du receveur Terrence Williams. Tout commence probablement par la ligne offensive. C'est en effet la véritable révélation de l'année et pour une fois Jerry Jones semble être unanimement salué pour ses choix. En effet lorsque celle-ci est moins en forme, comme contre les Eagles les performances des joueurs-clés chutent. Le snap envoyé à Romo trop tôt par Frederick n'était que l'illustration parfaite du match de cette ligne offensive. Sa jeunesse peut éventuellement expliquer qu'elle soit passée au travers, ou encore la fatigue. Face à une ligne défensive des Bears largement contrôlable et une vraie semaine de repos, tout devrait rentrer dans l'ordre. Du moins on y sera particulièrement attentif.

Ils auront à créer les brèches pour murray face à une solide défense à la course (10ème) qui ne concède que 105,5 yards par match au sol. Si Murray gagne les yards au sol alors les Cowboys devraient pouvoir profiter du point faible de la défense des Bears : celle à la passe. Il s'agit de la troisième plus mauvaise, avec 270,7 yards d'alloués par match. Alors avec des Beasley, Bryant et on l'espère des Williams qui se retrouveraient en un-contre-un, ce serait l'idéal. Mas pour avoir l'occasion il faudra étendre les drives au maximum.

Convertir ses troisième-downs


À nouveau les troisième-downs seront primordiaux. D'ailleurs pourquoi parle-t-on autant de troisième-downs cette année ? En fait, avec un jeu basé sur plus de courses sur premier et deuxième down, l'attaque de Dallas rencontre de fait plus de troisième-downs. Même si grâce à la belle saison de Murray en général ces troisième-downs sont courts, il méritent tout de même d'être convertis. Et à l'image du toss pour dunbar appelé sur une 3ème et 3, lors du premier drive de la seconde période contre les Eagles les conversions ont largement chuté les cinq derniers matchs.

33 % de 3ème downs convertis contre les Eagles (4/12), 40 % (4/10) contre les Giants, 30 % (4/13) contre les Jags, 27 % (3/11) contre les Cardinals, et 41 % (5/12) contre les redskins. Soit une moyenne de 34 % de troisième down converti sur ces 5 matchs, alors que les Cowboys possèdent 49 % de réussite à l'année. Et on le répète, dans leur plan de jeu l'efficacité dans l'exercice est primordiale. Une fois encore l'importance de la ligne offensive est essentielle. Donc le baromètre de l'attaque se situe devant, sur cette ligne qu'on a particulièrement plébiscitée. Si elle prend le pas sur l'adversaire alors l'attaque aura une chance de retrouver sa puissance, et ainsi laisser la défense un maximum hors du terrain.

Les tranchées encore et toujours


Ces derniers temps celle-ci à d'ailleurs semblé moins efficace. Elle a commencé le match contre les giants en encaissant 3 touchdowns sur les trois premiers drives. Et le match contre les Eagles en concédant 2 touchdowns sur les deux premiers drives. Mais dans les deux matchs elle a su (et c'est ce dont elle était incapable l'année dernière) rectifier le tir durant le match, en laissant à chaque fois une opportunité à l'attaque de remporter le match. Ce qu'elle à d'ailleurs fait à New York.

Le principal danger de l'attaque médiocre des Bears (20ème de la ligue) constitue le running back à tout faire Matt Forte et les deux receveurs Marshall et Jefferey. Avec des cornerback de Dallas plus qu'inconstants depuis le début de saison nul doute que Cutler et les Bears ont pour but de les trouver en profondeur. Alors pour les aider rien de tel que réussir à mettre la pression sur Cutler. La encore le rythme de la défense est souvent dicté par la qualité de la ligne défensive. Si celle-ci se laisse dominer complètement comme contre les Eagles, Gore sera largement capable d'établir un match à plus de 100 yards au sol et donc, forcer la défense des Cowboys à laisser les corners en un-contre-un derrière... Bref, vous avez saisi le cercle vicieux. Donc comme en attaque le match des tranchées sera le moteur du vaisseau Cowboys.

En définitive, Dallas se déplace demain pour reconquérir de la confiance, de la constance et renouer avec la gagne. Pas si facile car le déplacement à Chicago de l'année dernière est un très mauvais souvenir. Mais Dallas n'a pas encore perdu cette année loin de ses bases. Surprenant ? oui, mais finalement pas tant que ça. Puisqu'à l'extérieur plus que tout les équipes insistent sur les fondamentaux, et notamment sur le point névralgique du jeu : les tranchées. Alors maintenant dans le dur, il est certain que les Cowboys vont se recentrer sur ce qu'il fut leur force : une attaque qui domine devant.


Coup d'envoi : Vendredi 2h25 du matin

3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je pense que Hugues voulait parler de Matt Forte... J'ai corrigé cette petite coquille merci de ta vigilance ! ;)

      Supprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.