Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Se placer au dessus

Week 8 : Redskins @ Cowboys 


Cette saison les performances de Dallas leur permettent de se centrer uniquement sur eux-même. Cependant avec ce match en décalé ils ont pu observer la défaite de leur principal rival de division, les Eagles. La réception de Washington en prime time est donc une belle opportunité de continuer l'épopée et de prendre de l'avance non seulement dans la division mais également dans la conférence. Mais face à des Redskins décomplexés, la tâche pourrait s'avérer piégeuse...


Murray devrait encore avoir du succès


Ce qui est nouveau cette année c'est que les Cowboys ont de réelles certitudes. Comme le jeu au sol. Murray a réalisé un début de saison historique, en enchainant 7 matchs à plus de 100 yards. Ahurissant ! Évidemment ce succès semble bien indépendant de la défense qui se présente en face, mais si on y regarde de plus près Murray réussit encore mieux face aux défense 3-4 (3 linemens, et 4 linebackers). Or c'est le cas de Washington.

Ce fut le cas contre les 49ers, les Titans, les Saints et les Texans, Murray a porté 106 fois la balle pour 570 yards. Mais comme le souligne Murray, c'est aussi les hommes qui font le schéma de jeu, et les Redskins défendent plutôt bien au sol. Ils sont 11ème de la ligue avec 103,3 yards encaissés par match, et 8ème avec 3,8 yards alloués par courses. Mais la ligne offensive de Dallas domine en général son adversaire, et Murray avait réalisé une grosse performance même contre ce qui reste la meilleure défense au sol aujourd'hui : Seattle.

Mois de Romo = Plus de Romo


L'autre certitude des Cowboys est que le succès n'est pas dépendant du sol, mais au contraire sa fondation. Derrière le jeu à la passe peu se développer moins systématiquement que les années précédentes mais avec plus d'efficacité. Cette saison Romo passe 30,6 fois dans un match, contre 40 fois l'année dernière. Mais il est deuxième de la NFL en pourcentage de passe complétées (69,2%), et premier en terme de yards par tentative avec 8,4. Enfin les 14 touchdowns à la passe le place dans un rythme tout à fait soutenu. Bref, finalement Linehan a trouvé l'équilibre parfait qu'on attendait depuis 2007, avec un Romo qui lance moins mais mieux. Bravo à lui.

Ce match contre un rival de division pourrait encore une fois avoir des allures de piège et rester plus disputé qu'on pourrait s'y attendre, et se jouer en deuxième mi-temps. Or là aussi Romo se montre particulièrement efficace avec le temps qui avance dans le match. Ses 9 passes complétées sur 9 pour un touchdown pal semaine dernière contre les Giants en est l'exemple le plus récent. On pourra compter donc sur lui si le match devenait tendu. Il pourrait notamment s'appuyer sur un Bryant en pleine forme.

Dallas possède donc forces dont ils sont sûrs, et notamment celle de donner le ballon à ses meilleurs joueurs. Murray et Bryant sont impliqués dans presque 50 % des actions de jeu de Dallas. Un nouveau point pour lequel Linehan doit être remercié. Alors pourquoi Dallas pourrait perdre ce match ?

Adversaire décomplexé


L'adversaire n'arrive pas sans arme. Tout d'abord son Quarterback Colt McCoy retrouve du temps de jeu à un moment ou sa carrière était dans un creux qui semblait définitif. Drafté en 2010 par les Browns, il n'a jamais réussi à s'imposer dans la longueur, malgré le manque de concurrence au poste. Relancé la semaine dernière par les Redskins, en milieu de match alors que Cousins passait une nouvelle à côté, il ramena une victoire avec 11 passes sur 12 complétées et un touchdown. Le petit truc en plus est que McCoy est Texan, et qu'il pourrait se transcender sur ses terres devant les siens.

La motivation ne manquera donc pas pour McCoy et des Redskins qui de toute façon se font un honneur de mettre à mal les rivaux de Dallas dans leur stade. La défense de Dallas est prévenue.

La première chose sera de stopper la course. Alfred Morris n'est pas le même que l'année dernière avec seulement 62 yards par match. Si les Cowboys stoppent la course, alors le match deviendra beaucoup plus compliqué pour les Redksins. Il faudra bien sûr surveiller les extérieurs avec les deux receveurs stars Jackson et Garçon. Si Jackson pourrait subir une double couverture, Garçon devra être tenue en contre un soit par Scandrick soit par Moore. Des duels à regarder avec attention.

Enfin McCoy et Washington aiment s'appuyer sur leurs tight-ends à la passe dans l'axe, Jordan Reed et Niles Paul. Les deux ont accumulé 8 réceptions la semaine dernière. Les linebcakers devraient donc être mis à contributions, ils avaient parfaitement répondu contre les Giants.


Il s'agit donc pour les Cowboys en prime-time d'enchainer, avec toute la confiance engrangée sur un jeu qu'ils ont bâti maintenant depuis plusieurs semaines et qui leur donnent de nombreuses garanties. Face à un rival totalement décomplexé et sans pression le chemin sera sans aucun doute parsemé de piège à éviter. Alors sereins, et surtout puissants face à l'adversité les Cowboys ont l'occasion de montrer à l'Amérique qu'ils sont bien aujourd'hui la meilleure équipe de la NFC.  

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.