Header Ads

Un classique

Week 4 : Saints @ Cowboys


Il s'agit déjà du quatrième match de cette nouvelle saison. Les Cowboys arrivent à ce stade avec une fiche positive. Pourtant il n'ont jamais réussi ces trois dernières années à dépasser les 50 % après quatre match. En effet avec deux victoires et deux défaites à chaque fois, le premier quart de la saison reflétait l'image du reste de la saison qui allait défiler. Comme si quatre matchs suffisaient pour dicter le sort de l'équipe. Aujourd'hui on espère à nouveau du changement et un nouvel élan qui pourrait sortir l'équipe de cette spirale de médiocrité. En recevant les Saints les Cowboys doivent s'affirmer comme équipe légitime, dans une affiche devenue classique.


Une affiche offensive


Ces dernières saisons les deux équipes se sont affrontées à de nombreuses reprises, en prime-time et souvent le match fut spectaculaire. On se souvient de 2009 lorsque les Cowboys avaient infligé une première défaite au futurs champions NFL au quatorzième match de la saison. Le problème est qu'il s'agit de la dernière victoire des Cowboys face aux Saints.

Depuis il y eu le thanksgiving de 2010 aux AT&T, qui fut disputé jusqu'au bout. Jusqu'au fumble de Roy Williams après une longue réception qui allait scellé au minimum le field goal égalisateur. Le match était alors perdu 30-27. Deux saisons plus tard les deux équipes s'affrontent lors de l'avant dernière journée, toujours au AT&T et le match est gagné par les Saints en prolongation. Celle-ci avait été arrachée par les Cowboys sur un touchdown de Romo pour Austin, dans les dernières seconde sur une quatrième tentative ! La défaite 34-31 était amère, mais le match avait régalé les esprits neutres.

La défaite de l'année dernière était beaucoup moins disputée, et reste à ce jour certainement la pire performance d'une défense des Cowboys. 49 points avait été encaissés dans la douleur, Sean Lee s'était à nouveau blessé, et l'échec de cette défense devenait une évidence aux yeux du pays entier. Pour le plus grand bonheur de Rob Ryan depuis deux ans du côté de l'ennemi. Le pays s'attend à un nouvel affrontement offensif avec un tableau d'affichage qui déborde, à l'image d'un Cowboys-Broncos de la saison passé. Pas si sûr.

Match enfin référence en attaque


C'est clair que les deux équipes possèdent leurs meilleurs atouts en attaque. Mais les Cowboys n'ont pas encore établi un match référence de ce côté-ci. Inutile de revenir sur le match des 49ers, lors du deuxième match à Nashville les Cowboys ont établi un match énorme au sol, mais la ligne offensive était incapable de protéger Romo. Ensuite contre les Rams cette fois c'est la course qui a peiné, et il a fallu un match énorme de Romo et un peu de réussite sur les décisions d'arbitrage pour ramener une victoire précieuse. Pourtant pour gagner contre les Saints, il sera utile de courir bien pour laisser Brees hors du terrain. Mais il faudra certainement être capable de passer par les airs en cas de points à remonter au cas où les Cowboys seraient menés, comme face au Rams. Surtout que la défense dans les airs reste le point faible de la défense de Rob Ryan.

Les Cowboys devraient d'abord établir un jeu au sol, mais les Saints vont s'y attendre. A Linehan et Romo d'être malins et de voir les opportunités s'ouvrir pour un receveur ou un Witten. Mais le temps de possession sera crucial et il serait suicidaire d'afficher un temps de possession aussi faible que contre les Rams en première mi-temps. Murray est aujourd'hui le meilleur coureur de la ligue en yards et le seul à dépasser les 300 yards, ce qui a de quoi faire peur à l'adversaire. Rob Ryan ne pourra donc pas uniquement établir un plan anti-Romo.

Carnage en défense


Pour gagner contre les Saints il faut d'une façon ou d'une autre réussir à stopper Drew Brees, et ses multiples cibles. Qui est le receveur numéro un de Brees ? Quel est le receveur star des Saints, leur Dez Bryant ? Tout simplement il n'y en a pas. Brees à l'habitude de scanner le terrain dans toute sa largeur est toucher 6 voire 7 receveurs différents en un match. Dans ces conditions, difficile de doubler les couvertures sur un receveur en particulier. Même si Jimmy Graham devrait recevoir une attention particulière des défenseurs texans. D'ailleurs Scandrick ayant chippé la place de titulaire à Claiborne, qui se retrouvera à couvrir le tight end dans le centre ? J'imagine mal Claiborne après une telle semaine recevoir un travail si compliqué. À mon avis si Graham se place dans l'axe alors Scandrick le suivra. Sterling Moore l'autre cornerback qui avait réalisé une excellente prestation contre les Titans pourrait aussi avoir une telle responsabilité.

En tout cas le match devrait se jouer dans cette couverture des receveurs, défavorable a priori à Dallas. C'est donc la pression sur Brees qui détiendra les clés de ce match. Le retour de Spencer on l'espère sera un plus pour ce secteur. Sans pression le QB des Saints finira par trouver un receveur démarqué.

Enfin la défense des Cowboys a montré qu'elle était capable de récupérer la balle avec déjà quatre interceptions, alors que l'unité de Rob Ryan en compte aucune.


L'affiche est belle, et constitue le premier vrai test pour la défense à la passe des Cowboys. L'attaque quant à elle à l'opportunité d'enfin placer son match référence à domicile. Si l'on en croit les statistiques des saisons précédentes cette rencontre scellera le destin de notre équipe favorite qui finit la saison comme elle termine son premier quart. Classique.   

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.