Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Sur un fil

Week 1 : 49Ers @ Cowboys 


C'est aujourd'hui le début d'une nouvelle saison. Dallas marche depuis 3 années sur un fil étroit de saisons à 8 victoires et 8 défaites, et chaque année cet équilibre pourrait basculer inévitablement de façon non contrôlée. Si l'année passée on espérait voir la balance pencher vers le pôle victoire, il semble qu'aujourd'hui nous soyons plus dans le brouillard. L'exercice de funambulisme nous tend davantage un peu plus chaque saison, et certains prédisent que la chute est proche. Ce premier match devrait déjà nous en dire un peu plus...


Équipes sans défense


Dallas ouvre sa saison à domicile contre un rival bien connu et respecté, celui des années 90 les 49ers de San Francisco. Or si l'on regarde les résultats des dernières saisons, San Francisco semble un cran au dessus avec un superbowl joué mais perdu il y a deux ans et une finale de conférence perdue l'année dernière. Pourtant avec un peu de réussite les Cowboys affronteront une équipe de San Francisco largement diminuée en défense. Sans Aldon Smith, NaVorro Bowman, Glenn Dorsay et même peut-être Ray McDonald. Il s'agit donc d'une défense expérimentale dont Romo et compagnie devront profiter. Cette année il semble évident que l'attaque aura obligation de jouer au niveau dont elle est capable, car on sait que la défense des Cowboys est très approximative. Ainsi il va falloir que le jeu au sol de Dallas soit puissant et efficace pour permettre de garder l'attaque le plus longtemps sur le terrain.

En effet la défense de Dallas risque d'avoir du mal à contenir les assauts des Kaepernick, Crabtree le tight end Davis et les courses de Gore... Des yards risquent d'être concédés, mais des deux côtés. De nombreux observateurs s'attendent à une boucherie, en tout cas on pourrait constater deux équipes sans défense.

Résister dos au mur


Ok la défense de Dallas risque d'être menacée, malmenée, retournée mais elle devra résister absolument dans ses derniers 20 yards. On a pu voir en pré-saison qu'une fois dos au mur les Cowboys parvenaient régulièrement à éviter le touchdown, soit par un turnover soit par un field goal. Si les yards sont gagnés assez facilement pour les deux équipes alors le match se jouera sur l'efficience en red zone. Les Cowboys devront être meilleurs que leur adversaires dans ce domaine des deux côtés du ballons.

C'est aussi le premier match où l'on devrait voir Melton jouer, et c'est avec beaucoup d'impatience qu'on attend de voir son impact sur la ligne défensive. De toutes façons les Cowboys risquent de partir à l'assaut de Kaepernick à 3 ou 4 grand max, puisque il est très bon contre le blitz avec le troisième meilleur ratio en NFL dans l'exercice. Vous avez compris qu'ainsi la couverture devra être assurée derrière et le manque de Scandrick pourrait faire défaut.

Dallas commence bien


Pour se donner de l'entrain, sachez que Dallas réussit bien ses matchs d'ouverture en général. Avec 67,6 % de victoires les Cowboys sont en tête de l'histoire en NFL. 36 victoires, 17 défaites et un match nul pour être précis, et une victoire demain serait la troisième consécutive. On se souvient de la victoire l'année dernière contre les Giants 36-31 dans un match qui pourrait ressembler à celui de ce dimanche.

Mais lorsqu'on pense à San Francisco on se souvient forcément du deuxième match de la saison régulière de 2011. À ce moment où Romo se blesse aux côtes sur un sack et disparaît dans les vestiaires alors que le match continue de se dérouler sous nos yeux. Kitna assura l'intérim plutôt pas trop mal, mais les Cowboys vont rester derrière tout le match. Dans le dernier quart temps Romo va revenir sur le terrain malgré la blessure, une côte cassé. Les Cowboys sont menés de 10 points et ce dernier ramènera les deux équipes à égalité grâce à deux drives prodigieux joués dans la douleur. En prolongation sa longue passe pour Jesse Holley restera dans l'histoire. Romo gagna alors le respect de ses pairs pour avoir joué si bien dans la douleur, et nous laissa des émotions inoubliables !


L'affiche pour une ouverture est donc attrayante, avec tant d'histoires nées de leurs différents affrontements. Romo avait décidé ce jour là de jouer pour gagner en dépit du risque d'aggraver sa blessure. Il avait choisi de grimper sur ce fil même si l'issue pouvait s'avérer terrible. Ce fil qui sert de support, depuis, à toute une équipe sur lequel elle vacille. L'équilibre viendra par se rompre certainement. Mais de quel côté ?   

Coup d'envoi : 22h25 (heure française)

2 commentaires:

  1. Romo, completement à côté de son match !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complétement. Mauvaises décisions après mauvaises décisions. N'hésite pas à venir discuter directement avec nous sur facebook pendant le match ;)

      Supprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.