Header Ads

Quelques pensées après 49ers Cowboys

Après l'analyse complète de Maxime sur le match, je me permets de dévoiler quelques idées qui me viennent à l'esprit après cette très décevante entrée en matière. 


Tony Romo a probablement fait son plus mauvais match

Évacuons ça directement, c'est clair Romo a fait un match pourri. Il lui était arrivé d'avoir des passages à vide, parfois jusqu'à une mi-temps entière mais nous avions toujours droit à une renaissance. J'en veux pour preuve le Giants @ Cowboys d'il y a deux saisons, ou après un début de match affreux il s'était réveillé en fin de première mi-temps pour amorcer un come back presque victorieux (les phalanges de Bryant). Mais dimanche il n'y a eu aucun renaissance, aucun ressort, aucun Dr Jekyll. Au lieu de pointer les inquiétudes à la suite de l'opération au dos, il s'agit tout simplement de la démonstration que sans entrainements réguliers le rythme nécessaire au très haut niveau ne peut s'obtenir.

Murray, un Romo bis

Dimanche le jeu à la course a été excellent, tout simplement. La ligne offensive a montré qu'une construction à partir de la draft fonctionnait, et Murray a pu montré son talent avec un match à plus de 100 yards et un touchdown. Seulement à l'image d'un Romo qui parfois va gâcher son talent avec une interception mal venue, Murray commence à être également coutumier du fait. Son fumble sur la première possession de la partie vient ternir sa belle prestation, et a mis tout de suite l'équipe en grande difficulté. Mais rappelez vous c'était déjà le cas lors du dernier match des Cowboys, en janvier dernier lors de la finale de division contre les Eagles à un moment crucial aussi. 2 fumbles fâcheux en deux matchs.

Linehan s'est bien amusé

Le point positif de l'attaque de Dallas l'année dernière était son efficacité dans la red zone. 3ème de cette catégorie en NFL, c'était un point à souligner tant cela faisait défaut depuis quelques années, le mérite revenait certainement en grande partie à Bill Callahan (le playcaller). C'est pourquoi l'annonce d'un nouveau coordinateur et playcaller en attaque m'avait formidablement surpris en intersaison. L'inquiétude avait grimpé lorsqu'on pouvait lire que Linehan voulait que les passes sur playactions deviennent plus régulières. En effet Romo et toute l'attaque depuis l'ère Garrett n'a jamais été basée sur un tel système, sauf exceptionnellement. Dimanche tous les jeux de playaction ont été mauvais. Si la première passe pour Williams a fonctionné derrière on a eu trois interceptions et un sack (même si sur ce dernier c'est Romo qui a changé l'appel du jeu sur la ligne d'avantage). Mais après la deuxième interception je me suis dit, bon c'est le moment d'arrêter les playactions. Quelle fut mon désarroi, quand la troisième interception fut venue ! M. Linehan va falloir aussi ajuster votre système aux joueurs...

En rire ou en pleurer ?

Alors qu'est ce qu'on fait de ce match ? On vire Garrett ? On met sur le banc Tony Romo ? Jerry jones engage un Général manager ? Autant de questions, de propositions qui seront remises sur la table par les supporters les journalistes et affoleront les blogs. Est-ce que c'est questions dramatiques seront envisagées à Chicago, Indianapolis, Kansas City où Cutler, Luck et Smith ont perdu après avoir été interceptés plusieurs fois dans leur match d'ouverture ?

Dallas souffre simplement d'un manque de continuité ses dernières saisons. On regrette le départ Rob Ryan, on s'interroge sur l'intérêt du changement de coordinateur offensif... Pourtant certaines certitudes demeurent. Dallas n'a rien à voir aux autres villes de football. Des matchs horribles il y'en a eu bons nombres, et mille fois les Cowboys ont été enterrés en milieu de saison. Et aucun doute que Dallas, Romo en tête sortiront de grands et bons matchs cette saison. Alors l'erreur serait probablement de tirer trop d'enseignements de ce match d'ouverture, mais c'est ce qui sera produira. C'est comme ça à Dallas. On en rit on en pleure, c'est au choix. Mais on parle !  

3 commentaires:

  1. Le match était un désastre c'est vrai, pas de discussion possible. Mais au final, si on ne regarde que le score... Ca reflète pas un désastre. Si on ajoute à ça les ratés en red zone... On pourrait presque croire qu'on était pas loin. On prend cher sur les turnovers, on s'en relève pas. Mais finalement, en étant aussi nul, on ne se fait pas manger par une équipe réputée solide. Faut croire que y'a du bon à venir. (je force un peu pour y croire pcq si on commence à déprimer en week1...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle attitude positive c'est bien. Si on perd espoir dès la première semaine on a pas fini. Mais je pense que tu n'as pas tord, car finalement, on pourrait assez facilement retirer les 14 points donnés gratos aux 49ers et c'est pas le même match.

      Supprimer
    2. Je trouve aussi... C'était horrible à regarder, mais si on relativise... Ca n'annonce pas encore FORCEMENT un drame pour toute la saison !

      Supprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.