Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Etoiles et notes de la semaine : Week 3

Ascenseur émotionnel lors de cette rencontre entre les Cowboys et les Rams. Depuis la rage du 21-0 jusqu'à la victoire 34 à 31, notre sang de fan a eu largement le temps de bouillir. Il est temps maintenant de donner des bons points à ceux qui ont pu rendre possible ce retour. Car s'il s'agit bien d'une performance d'équipe qui restera dans les records de la franchise, nous nous sommes, comme toujours, attaché à trouver trois joueurs dont la performance à construit cette victoire peut-être un petit peu plus que les autres.

Les étoiles

Note : Mes excuses, pas de visuels cette semaine à cause d'un petit soucis de photoshop...

1ère étoile : Tony Romo

Ok, une interception retournée pour un touchdown après une passe complétement idiote. Mais alors ensuite, quel plaisir de la voir jouer. Solide, bonne prise de décision, un leadership retrouvé bref, le Romo qu'on aime. Et vu l'échec du jeu de course, c'est bien grâce à lui que ce come-back a pu avoir lieu.

2nd étoile : Bruce Carter

La ligne défensive a souffert pendant que les linebackers sauvaient ce qu'ils pouvaient dans le front-7 avec un certain succès. Anthony Hitchens aurait pu obtenir cette étoile, mais le sack de Bruce Carter a fait pencher la balance. Déjà un atout quand McClain jouait, Carter a prit la défense à son compte pour palier son absence.

3ème étoile : Dan Bailey

Parce que mince, 28 field goals d'affilés pour battre le record de la franchise, ça se salut et ça se respecte. Mine de rien, ces 3 points là ont déjà fait la différence et continueront de le faire surtout lors de match plus serrés.

Vous l'aurez compris, pas d'étoile pour Murray même avec 100 yards. C'est la sanction (je suis sur qu'il en souffre mais tant pis, on est comme ça chez Dallas Cowboys France) pour ce troisième fumble en trois matchs. Surtout que, comme je le soulignais dans l'analyse du match, ces 100 yards sont un trompe l'oeil qui cache assez mal l'échec de la course face à Saint Louis.

Les notes

Note : Hugues et moi-même mettons nos notes chacun de notre côté (pas d'influence), et ici le chiffre correspond à la moyenne de ces notes. Ce qui explique les décimales...

Attaque :

QB : 7.5/10 - Tony nous lance encore une interception retournée en TD c’est ce qui limite ça note. Mais une prestation globalement très solide et qui progresse de semaine en semaine.
RB : 6/10 - Le fumble qui semble devenu forfaitaire à chaque rencontre commence à être fatiguant même lors d’un autre match à 100 yards.
WR : 7.75/10 - Dez Bryant moins sollicité mais auteur d’un splendide TD. Prestation également très convaincante de Terrance Williams.
TE : 7.5/10 - Jason Witten reprend son statut de filet de sécurité pendant qu’Escobar capte bien les ballons.
OL : 6.25/10 - La ligne a beaucoup souffert en protection de passe face à une DL des Rams très en forme.

Défense :

DL : 5.75/10 - Des bons moment dans la seconde partie du match, mais décidément, les Rams contrôlait les tranchées.
LB : 7.5/10 - Le coeur de la défense. Gros match de Carter et Hitchens et bonne prestation de Wilber qui comblait le trou béant laissé par Rolando McClain.
CB : 5/10 - Scandrick assure la moyenne pour son retour, mais Carr et Claiborne n’étaient pas dans le rythme. L’INT de Claiborne a beau sceller le match, sa prestation n’est vraiment pas à la hauteur.
S : 6/10 - Barry Church retrouve un peu du poil de la bête mais c’est J.J. Wilcox qui continue de m’étonner tant il se bonifie. J’ai hâte de le voir face au jeu des Saints.

Equipe Spéciale :

7.75/10 - Note un peu gonflée car, même si l’équipe spéciale était plutôt solide, on retiendra surtout le record de Dan Bailey, 28 field goals d’affilés, nouveau numéro 1 de la franchise.


Attaque
Défense
Equipe Spec.
SemaineQBRBWRTEOLSemaineDLLBCBSSemaineS/T
S12,507,507,005,505,25S16,007,003,753,00S16,00
S26,009,008,007,004,00S25,008,007,507,00S29,00
S37,506,007,757,506,25S35,757,505,006,00S37,75

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.