Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Répétition imparfaite

Présaison week 3 : Dallas Cowboys 20 - 25 Miami Dolphins

Romo et les titulaires en attaque ont déçu pour cette répétition générale

Les Cowboys ont perdu leur troisième match de présaison hier contre les Dolphins à Miami. Ce troisième match constitue la répétition générale puisque c'est la rencontre de présaison durant laquelle les titulaires jouent le plus grand nombre de minute. On a pu ainsi voir Romo et les autres titulaires jouer presque tous une mi-temps entière. Plusieurs enseignements ressortent de la représentation de hier soir, et si la défense a montré des signes encourageants, l'attaque fut en revanche très brouillonne.


Une défense qui s'éclaircit


Même si le résultat final reste en la défaveur de nos 'Boys on peut dire que le match des starters fut emporté par Dallas. Et le score de 6-3 à la mi-temps parle de lui-même, c'est bien à la défense qu'on doit ce succès. Alors évidemment inutile d'aller crier sur twitter ou autre que Dallas sera la défense numéro 1, ou même aller jusqu'à en faire sa fantasy défense. Ce serait très risqué pour votre réputation... Car la ligne défensive a été largement dominée par la ligne offensive des turquoises. Moreno le running back fraichement acquis par l'adversaire en a d'ailleurs profiter pour se faire briller, et accueillir agréablement par ses nouveaux fans. Décidément vraiment une équipe sympa ses Cowboys. Bon on rigole mois quand on prend conscience qu'il s'agit déjà de 67 yards concédés au sol uniquement en un premier quart-temps.

De plus dès la première série la défense concède de gros gains de 19 yards à la suite, un à la passe d'abord au centre puis sur une course de Moreno, sa première. Mais une fois dans leur 20 yards les Cowboys ont effectué les bons tackles aux bons moments, notamment par Church puis Carr sur L. Miller sur un troisième down. Et s'il on conçoit que la défense n'est que la continuité de celle souhaitée par Kiffin on sait que les Cowboys vont concéder des yards. Mais en évitant les gros gains adverses pour s'offrir des opportunités de sortir du terrian lors de troisième downs ou des turnovers. Alors il faudra juger cette défense avant tout aux nombres de points concédées.

Le gros point positif de hier soir fut justement une défense qui s'est montrée particulièrement performante sur les troisièmes downs adverses, en effet lors de la première mi-temps les titulaires ont stoppés 4 des 6 toirisèmes downs de Miami. Une condition sine qua none pour que ce système défensif réussisse.

L'autre élément important de cette défense est la récupération du ballon sur des turnovers. Ce qu'on a également vu hier sur la deuxième série des Dolphins. Sur une troisième tentative et 3, Tanehill complète une passe pour D.Sims et 6 yards et alors que ce dernier tentait de gagner quelques yards supplémentaires le cornerback D.Adams attaque tête la première le ballon et força un fumble recouvert par Barry Church. L'assaut de plusieurs défenseurs sur le ballon fut un point de satisfaction l'année dernière qui permit de récupérer des ballons, apparemment cette vertu demeure cette année.

Finalement cette défense pas toujours dominante hier a montré qu'avec une bonne couverture de zone pour éviter les gros gains pouvait limiter les points en étant performante sur les troisièmes downs et en créant des turnovers. Ces deux ingrédients seront essentiels car incontestablement des yards seront concédées à l'adversaire cette année.

Une attaque qui patine


Le troisième match de pré-saison est toujours le plus excitant puisqu'on sait que l'on verra les titulaires en action un maximum. Et à Dallas c'est côté attaque qu'on attend du jeu, du spectacle, de la folie. Romo, Witten, Bryant, Murray le tout épaulé d'une ligne offensive enfin costaude ! Les costumes sont ajustées, la distribution idéale. Pourtant la séance fut d'un ennui certain. L'attaque a semblait chercher en permanence son football. Alors pourquoi ?

La ligne offensive déjà a globalement déçue par rapport à ses précédentes prestations. Les blocks à la course ne sont pas assurés et Romo a rarement une poche propre devant lui. Il se fera d'ailleurs sacker deux fois, ce qui constitue à chaque fois une grande frayeur étant donné son retour de blessure au dos. Les troisièmes downs ne sont pas souvent convertis, et on voit (trop?) souvent Romo appeler une audible dans ce cas de figure compliquant indéniablement tout le processus de préparation du jeu sur la ligne d'avantage. Et faisant tourner la montre pratiquement jusqu'à son terme, parfois à l'origine de pénalités.

D'ailleurs on a vu les Cowboys se voir pénaliser lorsque les drives avançaient comme dans le dernier avant la mi-temps, où les Cowboys n'auront fait que reculer une fois la red zone atteinte. Comme si la nervosité prenait le pas une fois la end zone en vue. En bref, six points grace à un Dan Bailey encore impeccable et un Dwayne Harris toujours aussi explosif offrant une remontée de 51 yards sur un retour de kickoff. Heureusement on a pu encore une fois constater que Romo et Dez se trouve toujours avec autant de facilité, et que ce dernier est quasiment indéfendable en un contre un surtout sur les passes « backshoulder ». Sinon hier soir on a vraiment boudé notre plaisir.

Des remplaçants qui scintillent


Comme toujours les matchs de présaison livrent leur lot d'exploits, d'actions de jeu exceptionnelles venues de joueurs inconnus jouant leur vie pour obtenir une place dans l'effectif final. Et c'est aussi ce qu'on aime d'ailleurs à cette période. Hier n'a pas dérogé à la tradition, et c'est le cornerback Patmon qui s'est illustré avec deux interceptions. Dont une venue grâce une lecture du jeu absolument géniale sur une screen passe du QB adverse (Moore) pour un touchdown défensif jubilatoire.

Ensuite c'est au niveau des receveurs que l'attention s'est tournée, et si Newsome a encore montré ses bonnes mains et sa régularité, c'est Byrd qui réalisa la réception du match. Ce dernier qui avait pris l'avance sur son vis-à-vis, plongea en avant, bras en extension pour capter une balle de Weeden dans la end zone. Pourtant seulement un des deux receveurs devrait pouvoir accéder au roster final de 53 joueurs.

Enfin le running back Ryan Williams a encore prouvé qu'il voulait vraiment réussir à Dallas, avec ses 47 yards gagnés en 12 courses. Cependant les Cowboys oseront-ils conserver 4 running backs dans leur effectif ?


Vous l'avez compris, le temps de la préparation des titulaires est terminée. Du moins elle se poursuivra maintenant loin des projecteurs. C'est aujourd'hui la bataille féroce pour sa place dans l'équipe qui démarre. Ce sera d'ailleurs le sujet principal du quatrième et dernier match de présaison. Décidément les 49ers se rapprochent à grand pas du AT&T stadium, et même si les prestations des Cowboys ont été très irrégulières cet été on à hâte d'y être. À ce 7 septembre.  

1 commentaire:

  1. Défensivement c'est vrai que ça a été moins mauvais que prévue. C'est une surprise même si je suis d'accord avec toi, pas la peine de s'enthousiasmer outre mesure.

    Concernant l'OL, les Dolphins ont rapidement compris que le côté droit était plus faible, le T Doug Free a été pas mal dominé lors de cette rencontre. Et une fois les remplaçants en jeu, cela a confirmé ce que l'on savait depuis deux matchs : Les starters doivent rester en forme sinon c'est mort.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.