Header Ads

Rolando McClain : un pari gagnant ?

Rolando McClain Crismon Tide Alabama Dallas Cowboys
Rolando McClain sous l'uniforme de l'Alabama Crismon Tide
En signant mardi dernier l'ancien linebacker des Raiders, Roland McClain, les Cowboys réalisent un mouvement que pas grand monde n'avait vu venir. Le passé compliqué et les déclarations du joueur ne laissaient pas présager d'avenir pour lui en NFL. Les Jones père et fils ont-il signé un bust ou une pépite sous-évaluée ? Seule l'épreuve des premiers matchs nous le dira.

Nouveau mais déjà un rôle clef


Dans tous les cas, le recrutement d'un joueur au poste clef de middle-linebacker était devenu une absolue nécessité. Après la blessure de Sean Lee dès le début des mini camps, la place ne semblait acquise pour personne. Anthony Hitchens, le remplaçant désigné, ne semble pas encore prêt pour ce genre de responsabilités et les autres options envisagées, comme recentrer DeVonte Holloman ou Justin Durant, ne se faisaient qu'au détriment du côté faible. 

Dans une défense 4-3, le MLB est constamment sollicité. Toujours présent au sol il est aussi un pivot fondamental de la défense aérienne. Cela demande une grande versatilité ainsi que des qualités de meneur et d'organisateur. La réponse que le Front Office a choisi d'apporter à tout cela se trouve en la personne de McClain.

Un parcours atypique


Après trois années passées à la prestigieuse Université d'Alabama, McClain renonce à son année de senior pour se lancer dans le grand bain professionnel. Fort de son Lambert Award (meilleur linebacker) décerné en 2009 ainsi que d'un titre national BCS la même année, il attire forcément l'attention. Ainsi, les Oakland Raiders choisissent d'utiliser leur premier choix (8ème choix global) pour le drafter.

Malheureusement, la mayonnaise (ou la sauce BBQ...) ne prend pas. McClain réalise des performances correcte mais n'a pas apporté le déclic escompté. A cela s'ajoute pas mal de problème extra sportifs qui se sont traduit par de multiples arrestations pour conduite dangereuse, résistance à arrestation etc... Mais la plus grosse affaire, celle qui lui colle à la peau, a eu lieu en 2011. McClain est arrêté pour agression, menace et décharge d'arme à feu. Après une première condamnation, le jugement est finalement cassé en appel lorsque la victime choisi de retirer sa plainte. Les mots "accords financiers" sont partout dans la presse.

Une carrière qui n'a pas encore commencée ?


En 2013, coupé par les Raiders, McClain signe avec les Baltimore Ravens. Presque immédiatement après, il surprend tout le monde en annonçant sa retraite. C'est donc un trade très surprenant que nous propose les Cowboys avec cette entente. Si les détails des tours échangés sont liés à tout un tas de paramètres qui font qu'il est tout à fait probable que Dallas ne donne rien en échange, les faits sont là : McClain est, pour l'instant, un Dallas Cowboys.

Ne nous voilons pas la face. L'état de forme de McClain reste un mystère. Le garçon n'a plus joué de match officiel depuis 2012. Mais étant donné que l'échange est définitivement bon marché, pourquoi ne pas tenter le coup en effet. Après tout, McClain était un tel linebacker à l'Université, que l'espoir est permis de le voir enfin éclore en NFL. A presque 25 ans, il pourrait bien enfin lancer sa carrière si les coachs de la défense trouvent le moyen de le révéler.

A l'image de Henry Melton, le defensive lineman recruté il y a peu, les Cowboys tentent à nouveau le pari de recruter un joueur à fort potentiel théorique mais avec tellement de petites questions sur la qualité effective de son jeu que la valeur marchande en est drastiquement réduite. En regardant les autres signatures récentes, il semble bien que ce soit la thématique de cette inter-saison. Reste à voir si ces paris seront payants.

1 commentaire:

  1. Encore un move qui va alimenter la discussion autour de la personne de Jerry Jones. Mais avec le training camp qui arrive très vite on sera fixé !

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.