Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Draft 2014 : choix de raison

A la fin des deux premiers jours de draft, les Cowboys ont récupéré deux joueurs potentiellement titulaires dès la saison prochaine à deux postes qui nécessitaient du renfort. Alors que la tentation d'un choix bien plus clinquant s'était présentée dès le premier jour, Jerry Jones avait adressé un signe fort en déviant son regard de la tentation, pour sélectionner le Guard Zach Martin. La raison l'avait emporté devant la romance Jonnhy Football, démontrant la philosophie régnant à Valley Ranch. Retour sur ces deux premiers jours.



Avec le 16ème choix les Cowboys ont sélectionné... Zach Martin


Zach Martin - Guard
Le premier jour de draft fut un succès télévisuel au Etats-Unis, et a même atteint des records au moment du choix des Cowboys. Il faut dire que le scenario était idéal. L'Homme le plus scruté de la draft Johnny Manziel, évoluant au Texas en université n'a pas encore été choisi. L'équipe la plus regardée de l'Amérique a la possibilité de faire encore parler d'elle avec un choix audacieux, presque déraisonné tant la masse salariale est déjà compliquée. Mais on se dit que dans le monde de Jerry, on s'en sort toujours... Alors que le choix aurait certainement fait couler beaucoup d'encre et déchainer les réseaux sociaux, c'est avec un léger soulagement que Goddell venait annoncer la sélection de Zach Martin, un guard excellent qui ne pourra que renforcer la ligne offensive intérieur de Dallas toujours un peu fébrile. Le regard de Johnny Manziel en disait long sur sa destination rêvée... Zach Martin quant à lui devra l'assumer, il restera le joueur choisi à la place de Manziel. « Ca ne me pose pas de problème. Je peux vivre avec. » Disait-il aux journalistes.


Johnny Manziel - Visiblement déçu

Ce choix était évidemment le bon. En effet les Cowboys qui désirait partir sur un joueur de ligne défensive avait vu tout leur premiers souhaits Jadeveon Clowney et Anthony Barr se faire sélectionner. Zach Martin s'avérait alors un très bon choix. Ce dernier apparaît comme un titulaire en puissance, en effet le joueur de Notre Dame est aguerri et constituait un des choix les plus sûr de cette draft. Même s'il effectua sa saison au poste de left tackle, il devrait être aligné au poste de guard, position plus naturelle pour lui. Mais sa polyvalence constitue un atout considérable.

Ce choix démontre que les Cowboys ont compris que le sport se joue de plus en plus devant, et c'est le troisième joueur de ligne offensive sélectionné en premier sur les quatre dernières drafts. Au vue de la progression de ce secteur de jeu, cela leur réussit plutôt bien.

Agressifs au deuxième jour


Lors du premier tour la war room se sentait en position confortable avec le 16ème choix. En effet même si les premiers prospects de ligne défensive était parti ailleurs, le recrutement de Zach Martin est tout à fait intéressant. Cependant le réel besoin de Dallas se situe en ligne défensive, c'est ainsi que la war room à tout de suite essayer d'échanger leur place contre un meilleur choix.

Ils échangèrent donc leur 16ème choix au deuxième tour et au troisième tour, contre le deuxième choix du deuxième tour (soit le 34ème au total) aux Redksins. Le but était d'avoir une grande chance de pouvoir ramener au Texas le defensive end Demarcus Lawrence. Ce fut en effet le cas. Les Cowboys avaient évalué Lawrence en troisième pass-rusher de la draft, donc un prospect pouvant partir en premier tour ou début du deuxième. Les Cowboys aurait-ils pu obtenir un joueur équivalent sans céder leur troisième tour ?

Demarcus Lawrence - DE


Ils auraient en effet pu choisir les defensive end Timmy Jenrigan ou encore Konny Ealy, mais aucun d'entre eux ne pouvaient se positionner à droite de la défense, là où se situe le vrai besoin de Dallas. Alors l'échange fut certainement la meilleure solution. Ce que justifiait Jerry Jones.

« Nous aimons vraiment ce joueur. C'est un candidat au poste de right end, et il y a seulement que quelques joueurs à ce poste dans cette draft. Nous avions besoin de ramener un joueur capable de faire la différence dans notre front-seven, et ce genre de joueur partent vite. Nous savions qu'il fallait le faire au premier ou au deuxième tour. »

Demarcus sera donc un atout pour aller à l'assaut du quarterback adverse, même s'il n'est pas très rapide il est très agile et puissant. Le joueur de boise state, a montré qu'il était capable de sacker et d'obtenir des tackles for loss. La crainte se situe dans la capacité à stopper la course adverse ce qui pourrait limiter son temps de jeu lors de deuxième et troisième downs. À voir. Quant au prénom de ce joueur, qui n'aura pas noter l'ironie ? Ce n'est certainement pas un cadeau pour lui d'ailleurs...


Au terme de ces deux premières journées de draft les Cowboys ont tenu leur ligne de conduite qui menait au renforcement de secteurs de jeu fébriles. Même si le diable n'a pu s'empêcher de tenter Jerry Jones, les Cowboys ont fait preuve de sang-froid. Les deux lignes de Dallas se voient donc supplémentées de deux jeunes joueurs qui pourraient bien s'imposer comme de véritables atouts dans la durée, à l'image de choix récent comme Smith ou Frederick. Avec la séparation de joueurs de renom mais en déclin comme Ware ou vieillissant comme Hatcher; et l'ajout de jeunes joueurs anti-stars un vent nouveau semble souffler du côté de valley Ranch. 

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.