Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Henry Melton s'offre un casque étoilé

Henry Melton signe chez les Cowboys
Henry Melton rejoint les Cowboys. Enfin un recrutement de haut niveau à Dallas en 2014.
On vous en parlait dès l'annonce du cut de Jason Hatcher, le DT Henry Melton faisait parti des cibles prioritaires des Cowboys. La grosse et bonne nouvelle de la nuit est tombée : Melton a décidé de rejoindre l'America's Team. C'est un renfort de première classe pour une DL en chantier et cela permet de retirer un peu de pression sur la Draft à venir.

Annoncée par le joueur lui même sur son twitter, voici une nouvelle qui devrait mettre de bonne humeur toute la Cowboys Nation.


Reconstruction obligatoire


En perdant ses deux meilleurs linemen, les Cowboys ont généré pas mal d'inquiétude. Dans l'état actuel du cap, chaque décision coûte très cher et c'est un vrai casse tête que de dénicher des joueurs assez talentueux pour combler des besoins bien réels, mais dont les prétentions salariales sont mesurées. Après tout, si Jerry Jones n'a pas sorti le chéquier pour Ware et Hatcher, hors de question de craquer sur Julius Peppers par exemple.

Les ajouts de Terrell McClain et Jeremy Mincey ne pouvaient constituer le noyau dur de la nouvelle DL. Les fans restaient dans l'attente d'un mouvement plus fort de la part du front office Texan. Le recrutement de Henry Melton pourrait bien répondre à ces attentes.

Un enfant du pays


Born and raised in Texas comme on dit. Melton est né à Desoto, TX. Après ses années au lycée de Grapevine, TX, il entre dans le prestigieux programme des Longhorns à Austin. Visiblement, le football sudiste coule dans ses veines ainsi que la bannière du Lone Star State.

Sans être mauvaise, sa carrière universitaire n'est pas non plus à crever le plafond. Quelques démêlés avec la justice et notamment une arrestation pour DUI (Conduite en état d'ivresse) le font chuter au quatrième tour lorsque les Bears le draftent en 2009.

Titulaire dès sa première saison, il attendra vraiment son niveau en 2011 en enregistrant 7 sacks pour 18 tackles. En 2012, il établie sa saison référence avec 6 sacks seulement mais pas moins de 32 tackles. Pour un DT qui n'est pas forcément classé dans les meilleurs runstoppers, ce n'est vraiment pas si mal. En effet, le gaillard fait plutôt partie de la branche athlétique des linemen, préférant souvent la vitesse à l'opposition pure et dure.

Blessé en 2013 aux ligaments, il ne jouera que très peu cette saison là. C'est probablement ce qui va conduire les Bears à le laisser partir. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'en prenant le pari d'une remise en forme complète, les Cowboys s'offrent la possibilité d'ajouter un joueur de 27 ans qui est encore loin d'avoir atteint son niveau potentiel à prix défiant toute concurrence. Quand on a peu de cap, les paris sont indispensables et certains analystes parlent là d'un des meilleurs coups de la Free Agency. Pour ma part, je pense qu'effectivement, si le paris est gagnant, nous avons là un excellent remplaçant à Jason Hatcher.

Notons que Melton a signé un contrat d'un an avec une option de trois ans supplémentaires s'il est encore dans l'effectif au début de la saison 2015. Belle soupape de sécurité.

Enfin, ajoutons que Melton retrouve à Dallas Rod Marinelli, le coordinateur défensif, qui était en poste à Chicago en... 2012. Oui oui, l'année référence de Melton. Peu de doute donc sur sa capacité à s'intégrer au schéma mis en place par Marinelli.

Une ligne défensive pas encore tirée d'affaire


On vient de le dire, Melton devrait donc trouver sa place comme DT titulaire. Toutefois, il nous reste quand même un gros trou au niveau defensive end strong side. Si, officiellement, les Cowboys sont toujours sur l'affaire Jared Allen, peu de personnes semblent encore y croire. L'ancien Viking est reparti chez lui pour discuter de son avenir en famille mais il est peu probablement que, financièrement, les Cowboys soient suffisamment attractifs. Pourtant, je ne pense pas que nous pouvons totalement exclure que le profil de Melton le conduise à jouer DE, comme pendant son année de senior à Texas. Je ne serais pas surpris que ce soit le recrutement futur qui conditionne son positionnement, même si j'ai malheureusement l'impression que nous venons d'avoir notre seul est unique gros coup de la free agency.

Si quelques petites signatures ne sont pas à exclure, il va probablement falloir attendre la draft pour trouver un autre starter à notre DL et donc, un alignement probable. Mais la bonne nouvelle, c'est que Dallas va pouvoir se concentrer sur un seul poste au lieu de deux. Quelques noms circulent déjà, nous y reviendrons bientôt.

Enfin, je terminerais sur une petite remarque. Jerry Jones a souvent été critiqué pour ses erreurs de casting et sa capacité à donner de gros contrats à des joueurs en fin de carrière, plombant ainsi la capacité de reconstruction des Cowboys depuis quelques années maintenant. Je tenais donc à souligner le fait qu'il est pour l'instant exemplaire dans sa gestion des choses. Oui ça fait mal au ventre de voir partir Ware et Hatcher, mais ne sommes-nous pas content de voir les Cowboys enfin se lancer dans une nécessaire remise en cause ? C'est toujours un crève cœur de voir partir des figures emblématiques d'une franchise. Mais si on ne commence pas à reconstruire après la pire saison, défensivement parlant, de l'histoire d'une équipe, je ne vois pas à quel moment cela serait plus judicieux. Well done Jerry.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.