Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Deux linemen défensifs signent à Dallas

Terrell McClain Jeremy Mincey Dallas Cowboys NFL
Terrell McClain (à gauche) et Jeremy Mincey (à droite), les deux nouvelles recrues de la DL des Cowboys
Après le départ fracassant de DeMarcus Ware, déjà signé par Denver pour 3 ans en moins de 12 heures, Dallas a visiblement décidé de ne pas perdre de temps et d'utiliser le cap nouvellement libéré pour recruter deux joueurs à deux postes critiques. On le sait, la ligne défensive sera un des grands enjeux de cette intersaison et ça y est, nous y sommes.

Terrell McClain, le transfuge texan


4 années d'expérience pour ce joueur de 25 ans issu de South Florida University. Drafté en 2011 (3ème Tour, 65ème choix) par les Carolina Panthers, McClain a navigué par New England avant de jouer pour deux saisons chez les cousins de Houston. Dans sa dernière année, il avait réussi à se dégoter une place de titulaire et à joué les 16 matchs de saison régulière.

S'il s'agit d'un nose-tackle, son profil est celui d'un pass-rusher. Lors de son parcours universitaire il a déjà travaillé avec Rod Marinelli (notre Coordinateur Défensif fraichement nommé). Si ses chiffres sont très loin d'être affriolants (8 tackles, 0 sacks en 2013...) il parait qu'il pourrait apporter un peu de compétition autour des spots de la ligne défensive. Wait & see comme on dit.

Jeremy Mincey pour remplacer Ware


Seconde signature dans la foulée, le defensive end de 30 ans issu de Florida (décidément, c'est le nouveau pipe state des Cowboys !) Jeremy Mincey. Drafté au 6ème tour par New England, il n'a jamais joué pour les Patriots. Coupé, il fut récupéré immédiatement par Jacksonville où il jouera presque toute sa carrière avant d'être à nouveau coupé mais cette fois pour raisons disciplinaires en décembre 2013 et d’apparaître dans deux rencontres de Denver.

Sa saison référence était en 2011 avec 57 tackles et 8 sacks. Des résultats honorables pour le pass-rusher mais qui n'ont fait que décroître depuis. Pas vraiment taillé pour remplacer Ware, il reste à espérer qu'il rebondisse pendant les camps.

Il semble donc que Dallas travaille pour l'instant son banc. Sans être de mauvais joueurs, nous n'avons pas ici de starters indiscutables. Mais le cut de Miles Austin au 1er juin offre une marge de manœuvre intéressante pour continuer à recruter et il ne faut pas non plus oublier que la classe de draftees 2014 est plutôt riche en linemen défensifs. La reconstruction est lancée, j'ai l'impression que nous allons beaucoup en parler d'ici août.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.