Header Ads

Pour l'instant, peu de changement dans le staff

Wes Phillips tight-end coach Dallas Cowboys
Wes Phillips, tight-end coach, seul départ marquant pour l'instant
Lorsque Jerry Jones avait annoncé à la fin de la saison 2012 qu'il souhaitait que tout le monde se sente "inconfortable" à Valley Ranch, sous entendu, que personne ne considère sa place comme acquise, on s'attendait à ce que, en cas d'échec en 2013, des têtes valses. Presque quatre semaines après la dernière rencontre des Cowboys, on ne peut pas dire que le vent du changement ait soufflé. On le savait, Jason Garrett n'avait que peu de chance d'être inquiété. Jones avait réaffirmé son engagement envers lui avant la fin de le saison régulière et, même si je faisais parti de ceux qui pensaient, sans le souhaiter, qu'il aurait tout de même du mal à conserver son job en cas de non-qualification en playoffs, les événements m'ont donné tord. Toutefois, le même engagement n'a pas été affirmé envers le coordinateur offensif, Bill Callahan  ni envers le coordinateur défensif, Monte Kiffin.


Des petits réglages


Malgré cela, les deux entraîneurs sont toujours présents. Ils assument toujours leurs fonctions et cela même si le carrousel des coachs a déjà commencé. Au lieu d'une grande revue des troupes, Jones a préféré faire quelques ajustements à la marge. Chris Boniol, le kicking coach n'a ainsi pas été renouvelé. Même chose pour l'assistant de Callahan, Dave Borgonzi. Rien de sensationnel. Rien à la mesure de la crise que traverse la franchise depuis maintenant plus de 4 ans.

Seul un nom marquera les esprits dans les départs pour l'instant, c'est celui de Wes Phillips. En effet, le fils du prédécesseur de Garrett au poste de Head Coach, Wade Phillips, officiait en tant que tight-end coach. Il est même considéré comme étant plutôt doué dans son job, à tel point que les Redskins lui on fait les yeux doux et qu'il ira exercer ses talents pour Washington en 2014.

Quelle est la stratégie ?


Jason Garrett Head Coach Dallas Cowboys
Jason Garrett sera toujours
Head Coach en 2014
Pas de révolution pour l'instant donc. On parle de départs mineurs voir un même, un peu contre-productifs, à mon avis, quand on en arrive à Wes Phillips. Alors à quoi peut bien jouer Jones ?

Comme souvent, les voies de Jerry sont impénétrables. On se demande même parfois si c'est clair pour lui-même... Mais on peut supposer qu'encore une fois, Jones veut jouer la carte de la pression. Il veut probablement mettre Garrett face à ses responsabilités alors qu'il entre en 2014 dans sa dernière année de contrat. Je fais partie de ceux qui peuvent comprendre cette stratégie car je n'étais pas en faveur du licenciement de Garrett. Avis parfois minoritaire, j'en ai conscience, mais pas toujours au regard du petit sondage en page d'accueil du blog. Mais je peux comprendre l'exaspération des fans devant ce qui ressemble à une dernière chance perpétuelle. A force d'entendre Jones parler de tenir les joueurs et les coachs "responsables" de leurs actions et de ne jamais entrevoir le bâton, on désespère de voir des mesures fortes être prises.

En revanche, je ne comprends pas qu'il ne mette pas officiellement fin à l'erreur qu'à été l'embauche de Monte Kiffin dès maintenant. Autant, virer Rob Ryan était une énorme bêtise qui est aujourd'hui irrattrapable (Seul un poste de Head Coach pourrait le faire partir de New Orleans... les Saints n'ont aucune envie de le lâcher), autant il est encore largement temps d'arrêter les frais avec Kiffin. Le légendaire fondateur de la Tampa-2 avait signé un deal d'une année. Je ne comprendrais pas qu'il soit encore parmi nous dans les mois à venir.

Un nouveau patron pour la défense


Monte Kiffin Coordinateur Défensif Dallas Cowboys
Il est temps de laisser
partir Monte Kiffin
Ryan avait coaché une défense classée 19ème en 2012. Ce n'est pas le Pérou, on est d'accord, mais il avait lui aussi bataillé avec un nombre effrayant de blessures. Kiffin se retrouve avec la 32ème défense de la ligue. 32ème. C'est aussi la pire défense de l'histoire des Cowboys, rien que ça. Dans quel univers on ne se fait pas sortir avec pertes et fracas à la seconde où la saison est finie ? Dans le Jerry's World bien sur. On trouvera toutes les bonnes raisons du monde à cet échec, et parmi les plus raisonnables figure le fait que Kiffin n'avait pas le personnel nécessaire à la mise en oeuvre de sa philosophie défensive. Même si cela est vrai, il est temps de tourner la page. Les Cowboys doivent maintenant se trouver un coordinateur défensif qui correspond à l'équipe, et non l'inverse. A défaut de faire venir Troy Aikman comme conseiller spécial, nous attendons désespérément un choix ambitieux et surtout, logique, pour le patron de la défense. Ce qui est inquiétant, c'est que les interviews ne semblent pas avoir commencé et avec un Head Coach dont le poste ne respire pas la sécurité, les prétendants ne se bousculent pas au portillon...

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.