Header Ads

Chicago glace Dallas

Week 14 : Cowboys 28 - 45 Bears



Les Cowboys ont été sévèrement défaits hier par des Bears qui donnaient l'impression de dérouler tranquillement leur plan de jeu, face à une défense de Dallas totalement inefficace. Alors que la température sur le terrain atteignait des sommets vers le bas, Chicago a refroidi les espoirs des Cowboys pour la fin de saison qui s'annonce dès lors très compliquée.


La course le seul point positif


Honnêtement Dallas a été dominée dans tous les compartiment du jeu, et la défaite est largement méritée. Difficile même de retirer quelque chose de positif du match, pourtant le jeu au sol a formidablement bien fonctionné. Et ce fut assez rare cette année pour que ce soit signalé. Certes Chicago est loin d'être la meilleure défense à la course, mais les blocks ont été effectifs et Murray a su exploser dans les brèches ouvertes devant lui. Au final Dallas a gagné plus de 200 yards au sol, c'est tout de même respectable. Ce qui l'est moins est de réussir à perdre avec une telle statistique. 

Attendez, dans ce même match Romo a lancé 3 touchdowns, sans être intercepté. Et oui, c'est également véridique. Mais le dernier touchdown n'a que peu été défendu puisque les Bears souhaitaient davantage faire tourner la montre, plutôt que de défendre les points à tout pris.

Mais cette attaque s'est éteinte au pire moment. Elle n'a pas réussi à placer de points en fin de première mi-temps, dans ce two minute drill ou d'accoutumé elle excelle. Puis ce fut silence radio dans le troisième quart-temps, enchainant les « three and out ». Mettant fin aux moindres espoirs de remontée même sur ce drive qui commençait à la moitié du terrain grâce à un bon retour de Harris sur un kickoff. Au final l'attaque finit avec un match un peu décevant, mais de toute façon qu'est qu'elle aurait bien pu faire ? Le poison était situé de l'autre côté du navire et aller gagner l'ensemble de l'équipage inévitablement.

Dallas sans défense


La défense des Cowboys bat des records cette saison. Les mauvais records. Cette défense avait concédé 40 firstdowns à la Nouvelle Orléans, elle était pas loin de battre son propre record en donnant cette fois 33 firstdonws à Chicago. Une nouvelle fois, elle fut incapable de stopper les troisième down adverses. Que ce soit des 3ème et 2 ou 3ème et 10, à chaque fois le résultats était le même. Quatre nouvelles tentatives. Cela devient une habitude, mais quelle frustration de voir s'enchainer les drives adverses en voyant cette défense dépassée, et s'imaginant l'adversaire se persuader que de toute façon le troisième down sera le bon.

Les raisons ? Une ligne de quatre de devant incapable de mettre la moindre pression sur le quarterback adverse qui avait des allures de MVP. Et il ne s'agissait même pas de Cutler mais de son remplaçant : McCown. Jugez plutôt : 27/34, 348 yards, 4 Tds pas d'interception et un touchdown à la course. Encore une fois Dallas devient spécialiste dans la valorisation des QB de la NFL ! Ensuite les couvertures en un contre un ne pouvaient contenir les assauts de Jeffery et Marshall. Surtout qu'elle n'a pas réussi à créer de turnover, la seule chose qu'elle sait faire. 

De toute façon le système de Kiffin ne tient pas la route si la pression devant ne fait pas effet. Mais après ce match les inquiétudes grandissent pour la suite. En effet les Cowboys auront à faire avec Rodgers, Griffin III et Foles qui ont tous déjà de fortes propensions à passer la balle. De quoi effrayer les nuits d'un supporter des Cowboys espérant voir son équipe jouer un match mi janvier. Honnêtement la solution est difficile à envisager, mais cela ne peux plus durer.

Le temps est venu pour Kiffin


Quel bilan tirer de ce match ? Difficile, c'est la deuxième défaite la plus cuisante de la saison derrière celle à la Nouvelle Orléans, il y a trois matchs. La course a bien fonctionné, de la à y voir un lien avec la signature du fullback dans la semaine. Je vous laisse juge. Mais une nouvelle fois la défense au delà d'être responsable de la défaite, a tout simplement fait peine à voir. Le système semblait totalement inefficace, développé par des joueurs manquant de talent ou en dessous de leur niveau (je pense à Demarcus Ware notamment). Mais de voir cette Tampa 2 continuellement appelée, alors qu'aucune pression n'est placée par les quatre de devant. A quoi bon ?

Vous savez qu'il est assez rare ici qu'on prône une solution d'urgence mais aujourd'hui je ne vois pas comment Dallas peut continuer avec Kiffin. Ok, la ligne défensive à été décimé et on a du mal à comprendre pourquoi Ratliff portait le maillot des Bears hier... Mais encore une fois son système est dysfonctionnel. Alors il reste trois matchs. Soyons pragmatique. Sans coach, la défense aurait-elle était plus désastreuse ?

Dallas n'a pas grand chose à perdre en se séparant de leur coordinateur défensif, et à 73 ans on peut difficilement argumenter qu'on voulait installer son système défensif dans la durée. Alors il est temps de se séparer de Kiffin, pour qu'il se passe quelque chose de ce côté du ballon.


Voilà, encore une fois Dallas débute ce mois de décembre avec plus de questions que de certitudes. Hier il fallait braver les éléments, maintenant il faudra surmonter les statistiques. Mais à l'image de leur visages glacés qui regardaient les écrans impitoyables hier soir on se demande bien si les Cowboys parviendront à gravir ce qui s'annonce être un « mont » de décembre.  


5 commentaires:

  1. Les joueurs ne croient pas au système défensif. Ils manquent de la plus élémentaire agressivité et beaucoup errent sur le terrain sans conviction. Eux aussi attendent que ça change et pas mal doivent espérer revenir dès la saison prochaine à une défense 3-4. En virant Ryan pour garder Garrett, Jerry Jones a commis une nouvelle erreur. C'était l'inverse qu'il fallait faire, renforcer le coordinateur défensif (ça marchait pas si mal) et trouver un vrai head coach. Mais c'était sûrement trop simple...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai arrêté de regarder à la mi-temps. J'étais trop dégouté de cette défense. La secondary est catastrophique. Carr n'est plus que l'hombre de lui même, Heat est vraiment trop léger, Wilcox était à la rue. Et même le front 7 était nul.

    Mais pour une fois, que les médias ne viennent pas dire que c'est à cause de Romo, le pauvre gars ne sait rien faire avec une telle passoire. La seule satisfaction est un running game pas trop dégeu, et un Bernadeau qui semble s'être amélioré. Le premier drive était magique! À croire que les coachs ont regardé l'épisode de ''a football life" sur "the wall of Dallas" :-)

    RépondreSupprimer
  3. Les média en sont revenus de l'acharnement sur Romo. Cette année est beaucoup plus soft que l'année dernière et les problèmes d'OL ou de défense sont beaucoup plus mis en avant. Même Sports Illustrated avait essayé de racheter l'image de Romo avec son titre "Why America's whipping boy deserves your unconditional love"

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement! Bon, je viens de regarder la 2ème mi-temps en "condensé". Ca va être compliqué de trouver 3 étoilles! :-D Allez, les miennes:

    1. De Marco Murray, 146 yards dont un premier drive qui m'a rappelé Emmith Smith.
    2. Randle, 1 TD et 5,9 yards de moyenne, pas mal il s'est amélioré (même si face à une autre équipe, ça serait une autre histoire...)
    3. Cole Beasley, des catchs importants pour une implication de plus en plus forte dans les jeux, surtout en 3ème down. Un joli TD (sur lequel Romo est incroyable pour ne pas être sacké). Je dois bien avouer que c'est un de mes chou-chou de cette année :-)


    Forcément, pas un seul défenseur dans le lot, logique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les étoiles ne vont pas tarder. On a du retard cette semaine car vous savez qu'on se met d'accord avec Hugues sur les étoiles et qu'on fait une moyenne de nos notes. Un emploi du temps chargé a fait que nous avons pris déjà 2 jours de retard sur notre petit planning habituel.

      Sans vouloir gâcher la surprise... nous n'avons pas de défenseur non plus^^.

      Supprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.