Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Un calvaire

Week 10 : Cowboys 17 - Saints 49 


Les Cowboys ont été dominés, humiliés, crucifiés par les Saints cette nuit dans tous les compartiments du jeu. Il faut remonter à loin pour retrouver une telle déculotté subie par Dallas. Cette défaite est synonyme d'inquiétude d'autant plus que le meilleur joueur de l'équipe Sean Lee s'est blessé dans ce match qu'il faudra réussir à digérer.


Un début prometteur


Pourtant le début de match commençait très bien puisque la défense arrivait à stopper Drew Brees lors du premier drive. Et même si l'attaque rendait la balle après un three and out, Dwayne Harris récupérait le fumble de Sproles sur le punt de dégagement. Les Cowboys avaient donc l'opportunité de marquer en premier. Et ce fut le cas. Mais trois points seulement, puisque Hanna commit un faux départ annulant le premier down qui allait être gagné par Murray. Le genre d'erreurs impardonnables face à une équipe qui ne l'est pas moins en attaque.

Brees se rattrapa dès le drive suivant en marquant un touchdown assez facile en se connectant avec Colston. Bon, après tout on était prévenu. Le drive suivant de l'attaque des 'boys fut un exemple d'attaque par le sol, avec des courses de Murray bien amenées par la ligne offensive. Un gain de 35 yards et un touchdown de 7 yards grâce à deux blocks superbes de Witten et Smith. Le résultat de ce drive est un temps écoulé important équivalant à un Brees sur la touche, et un avantage de trois points au début du deuxième quart-temps. Le plan de jeu de l'attaque des Cowboys fonctionne et c'est une chance puisque avancer au sol permet de tuer du temps, et donc de garder une défense fraiche.

La pire défense, c'est l'attaque


Mais cette défense sera vite refroidie avec la blessure de leur quarterback et meilleur joueur Sean Lee. Ce dernier se blessa sur un tackle. Diagnostic : Élongation aux ischios, la fameuse blessure des joueurs de Dallas dont souffre miles Austin, qui regarde toujours depuis la touche. Dès lors les lectures défensives devront se faire par Durant, qui se blessera également quelques jeux plus tards au même endroit ! Difficile à croire, et pourtant bien réel. Le cauchemar débutait alors. Drew Brees n'en demandait pas tant et comprit aussitôt que le jeu à la passe serait bien plus facile. Et il déroulait alors un fil d'une élégance rare tissé de passes délivrées aux bons receveurs, aux bons moments. Il enchaine notamment les conversions de Third-down, pour affichait un record dans l'histoire de la NFL de 40 first-downs. La défense orpheline de Dallas n'a pas de réponse, et se fait violenter dans les airs et au sol. Seule la déficience athlétique de nos défenseurs ressort, et le pauvre rookie Safety Heath en tête.

Ce match sera donc dans les tristes mémoires de la défense de Dallas, décidément cette année des records tombent... Hélas les mauvais. Mais le problème est que cette défense touchée en son centre, par la blessure de Lee, ne reçut aucune aide de l'attaque qui effectua un match tout aussi pitoyable. Cette attaque qui avait pourtant réalisé un drive intéressant au début, ne parvint plus à gagner les yards au sol. À la passe le match est catastrophique, et les Cowboys sont dans l'incapacité de convertir les third-down. Autant de ballon redonnés trop rapidement à Brees et compagnie. Il n'est d'aucune utilité de dégager une quelconque contre performance individuelle tant la totalité de l'unité offensive fut en dedans. Même Witten lâcha un ballon sur ce qui aurait dû être une des rares conversions sur troisième down.

En revanche si un espoir subsistait il se situait à la fin de la première mi-temps lorsque les Cowboys récupéraient la balle avec 1:32 au chronomètre, sans temps-morts et menés 21-10. Sur la première passe les Cowboys gagnent huit yards et font face à une troisième-et-deux, à 1:04 de la mi-temps la montre étant arrêté avec la passe incomplète de Romo pour Williams sur la deuxième tentative. Sachant que les Saints ont encore leur trois temps-morts on s'attend à une course, qui si elle ne permet pas le first-down obligera au moins les Saints à brûler un temps-mort. Pourtant c'est une passe qui est appelée comme si nous étions en fin de match. C'est une grossière erreur d'appel offensif de Callahan selon moi. Avec un temps-mort en moins les Saints auraient certainement été forcés de taper le field goal à 10 secondes de la fin. Au lieu de cela ils inscrivaient leur quatrième touchdown, limitant grandement les chances de Dallas.

Bref, la défense n'a reçu aucune aide de l'attaque aussi des joueurs sur le terrain que des coachs. Pourtant face aux Saints dans leur dôme on sait que bien souvent la meilleur défense est bien l'attaque.

Soyons pragmatiques, pas défaitistes !


On peut déjà lire certains articles espérant l'éviction de Monte Kiffin. Alors même s'il est vrai que la défense n'est pas glorieuse, on ne peut pas évincer le collectif dans les défaites de Dallas cette saison. Alors avant de tout remettre en cause, il serait bon d'atteindre les objectifs encore accessibles. Car malgré tout cette défaite ne coûte pas plus au niveau comptable que celle contre les Lions ou les Broncos. Et Dallas reste encore en tête de la NFC Est, une division décidément bien pâle. Philadelphie ayant gagné le nombre de victoires est le même que celui de Dallas, mais les Cowboys sont devants grâce à leur invincibilité dans la division. Et justement, il est ici le réel objectif de Dallas. Conserver cette invincibilité. Car malgré les déconvenues, si difficiles à admettre soient-elles, les Cowboys ont battu cette saison leur concurrents directs. Alors ils devront être capables de les battre une deuxième fois.


Les Cowboys doivent être conscients de leur lacunes. Les Cowboys doivent être conscients de leur progrès qui leur restent à accomplir. Incontestablement. Il ne s'agit pas ici de prétendre gagner un superbowl, mais d'atteindre un objectif sacrément motivant malgré tout. Les Cowboys doivent être conscients que gagner cette division représente plus qu'un défi, plus qu'un but. Cela représente une chose qu'il n'ont pas réussi à faire ces trois dernières saisons : concrétiser une opportunité et pas n'importe laquelle. Celle qu'il leur reste. C'est ce que ferait une équipe avec un peu de talent et beaucoup de caractère. Heureusement, les Cowboys entament leur semaine de repos et auront tout le temps d'y réfléchir.

3 commentaires:

  1. Je serais aussi extrêmement sévère envers nos deux lignes. L'OL a souvent craqué et alors qu'en face, la couverture de passe était très bien menée, il aurait fallut au contraire que les receveurs aient plus de temps pour effectuer des séparations.

    La ligne défensive, elle, a tout simplement été dominée tout le match et n'a réussi qu'à mettre très peu de pression sur Drew Brees. Il avait tout le temps du monde pour trouver des receveurs ouverts dans notre couvertures si riche en trous en tout genre. En plus, connaissant Brees, il est déjà excellent en lançant en moins de 1.7 secondes alors imaginez avec 4 ou 5 secondes devant lui...

    RépondreSupprimer
  2. Jerry Jones est assez confiant pour un retour avant 3 semaines d'après ce qu'on sait. Mais bon, Lee (et Durant) n'ont toujours pas repris l'entrainement donc... on en sait trop rien finalement.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.