Header Ads

Défaite insupportable


Week 8 : Cowboys 30 - 31 Lions


Les Cowboys ont fini par perdre un match qu'ils devaient gagner. Alors qu'ils étaient tout proche du meilleur début de saison en quatre ans ils ont trouvé le moyen de perdre un match dans lequel ils menaient de 10 points à quatre minutes de la fin. Pire, les Lions sont parvenus à marquer le touchdown victorieux alors qu'ils n'avaient plus leurs temps-mort; 80 yards à remonter et seulement 60 secondes restantes au chronomètre. Que dire, que faire après un dénouement tellement isupportable ? Les Cowboys se sont une nouvelle fois donnés le baton pour se faire mal, très mal.


La défense en faillite


Jason Garrett disait comme après chaque match qu'il faut être capable d'aller au-delà de ce qui s'est passé en bien ou en mal et se concentrer sur le prochain match. Cette semaine cela risque d'être plus difficile à faire qu'à dire. Les Cowboys ont globalement été dominés incontestablement, mais c'est le scénario du match qui heurte le moral des supporters et probablement des joueurs également. Difficile de ne pas se sentir un looser maudit après un tel événement.

Car même dominés les Cowboys ont su (comme toujours seront tentés de dire) rester dans le match. Cette fois ce fut grâce à une défense qui trouvait le moyen de récupérer la balle d'une façon ou d'une autre. Encore quatre balles récupérées par cette unité, dont deux interceptions d'un Sean Lee au sommet de son art. De quoi masquer légèrement la défaillance terrible de cette escouade. Cette défense a battu un triste record hier, en concédant 623 yards ce qui constitue le pire total dans l'histoire de la franchise. Calvin Jonhson a détruit la secondaire de Dallas en gagnant 329 yards soit plus que le nombre de yards gagné par l'attaque des Cowboys. Brandon Carr qui avait bien contenu DeSean Jackson la semaine denrière n'a rien pu faire contre Megatron.

De toute façon cette défense est en passe de battre le record de yards concédées qui avait été battu l'année dernière. Les turnovers créés sont donc essentiels, même si reconnaissons-le dans ce domaine le travail effectué fut excellent.

Mais au delà des turnovers et des yards concédées c'est la possibilité de faire gagner l'équipe dans les moment cruciaux qui compte le plus. Et encore une fois cette défense en fut incapable, en concédant 24 points dans le dernier quart-temps ! Et c'est bien ça le plus inquiétant. Dans ce dernier drive les Cowboys avaient choisi de garder quatre pass-rushers, ce qui était une bonne idée puisqu'un sack aurait probablement tué le match. Mais derrière alors que Morris Claiborne n'était plus sur le terrain Dallas va concéder 80 yards en 4 actions, dont une passe de 40 yards pour Durham convert par Scandrick. La défense se montrait une nouvelle incapable de gagner pour l'équipe au moment qui compte le plus... Allez comprendre.

L'attaque penaude fait le boulot


L'attaque a quant à elle également souffert à l'extérieur. La ligne offensive a été dominée par la ligne de quatre des Lions. Elle n'a donc pas toujours su profiter des récupérations des balles de la défense. Même si ce fut le cas sur la remontée de l'interception de Lee, ou Romo trouva Bryant dans la end zone pour deux yards. Romo en tête s'est montré à la peine, avec seulement 14 passes complétées sur 30 entative soit son plus petit taux de complétions cette saison. 

Mais dans le dernier quart-temps il réussit à battre le blitz adverse provenant de sa droite en lançant justement à sa droite vers Williams qui courrait une slant. Ce dernier nous montra sa vitesse en allant marquer un touchdown de 60 yards. Sur le drive d'après Romo trouva Bryant qui scora un touchdown de 50 yards. Deux passes consécutives pour touchdown, donnant 10 points d'avance à quatre minute de la fin. Même dans un match moyen, à l'extérieur on peut tout de même considérer que le job a été fait par l'attaque et Romo. Au final 30 points de marqués lorsque la ligne offensive est en difficulté et qui plus est à l'extéireur, on prend chaque semaine.

À Dallas rien de nouveau


En conclusion l'attaque a fini par faire le job, la défense a brillé par ses récupérations de balle dans un premier temps. Mais la secondaire a une nouvelle fois montré son incapacité à finir le travail. Que c'est rageant ! La défense réalise un bon match malgré tout puis s'effondre invraisemblablement dans les derniers moments. Cette défense hier était la métaphore du comportement de cette équipe, frappée depuis maintenant plusiseurs année d'une irrégularité frustrante. Ou se mêlent excellence par moment, puis désâstre souvent. Espoirs et désillusions. Mais si vous suivez cette équipe depuis quelques années vous le savez déjà; et nous d'avoir ici l'impresssion de se répéter chaque année.

Ironiquement nous avons eu à nouveau un terrible exemple de la capacité de cette équipe à trouver un moyen de perdre. Ironiquement nous avons eu l'impression que certaines choses aurait pu changer cette inter-saison. Mais ironiquement l'équipe nous a prouvé hier que si tout pouvait sembler différent, rien n'avait changé. Ironiquement.

Image : Dallascowboys.com

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.