Header Ads

Cap à l'Est


Week 7 : Cowboys @ Eagles



Les Cowboys se rendent cet après-midi au Lincoln Financial Stadium, la première place de la division en vue. Les Cowboys devront trouver la solution pour gagner leur premier match de la saison à l'extérieur et enchainer ainsi deux succès pour la première fois de la saison. Mais l'opposition sera rude, dans un duel de rivaux qui sent déjà la poudre.


Alerte « Big plays »


Le profil des deux équipes est assez similaire. Deux attaques qui fonctionnent plutôt bien, et deux défenses qui concèdent des yards et des points. Philadelphie possède l'attaque la plus explosive de la ligue avec 42 actions au delà de 20 yards soit 8 de plus que la deuxième équipe dans ce domaine. Cela correspond à 7 plays de plus de 20 yards par match. Espérons que Dallas puisse en éliminer la maximum. Et pour cela il va falloir avant tout limiter l'impact de McCoy, le running back des Eagles. Autrement dit la ligne défensive pourtant décimée par les blessures aura un sacré rôle à jouer. Alors qu'on s'attendait à une ligne composée de Ware, Ratliff, Hatcher et Spencer avant la saison ; il se pourrait qu'aucun ne dispute le match de cet après-midi bien qu'Hatcher devrait être apte.

Voici donc une première clé du match : cette ligne défensive contre McCoy. Ils avaient plutôt bien réussi contre les Redskins mais il s'agit encore d'un niveau au dessus. Si Foles joue à la place de Vick au poste de QB (ce qui devrait être le cas) Dallas n'aura pas à se soucier du « read option ». Mais McCoy aime prendre les extérieur et étirer la défense, les linebackers de Dallas devront donc être rapides et réactifs. Le match parfait de Lee de la semaine dernière dans ce domaine est encourageant. Mais qu'en sera-t-il de Carter et Durant ? 

Les Eagles représentent donc un vrai défi pour cette défense si irrégulière. Car à la passe les Eagles ne sont pas maladroits et possèdent les armes dans la profondeur pour faire mal à notre secondaire parfois absente. Les receveurs Jackson, Avant et Cooper chercherons la moindre faille. Ainsi on peut s'attendre à ce que Dallas concède des yards, il faudra alors absolument éviter les big plays pour touchdown. Mais Dallas sait aussi récupérer la balle et même si c'est la dernière défense en terme de yards concédés, elle est 21ème en nombre de points encaissés. Merci aux trunovers créés. Il me semble que la bataille des turnovers sera primordiale ce soir.

Marquer en attaque


Le match ne se gagnera probablement pas en dessous des 30 points marqués. Or Dallas a eu du mal a être efficace offensivement à l'extérieur, à Kansas City d'abord (16 points) et à San Diego (21 points) ensuite. La défense de Philadelphie est le candidat idéal pour permettre aux Cowboys de développer leur attaque. Les Eagles sont en effet dernier en nombre de yards concédés par match avec 420,2 ; et 29 ème en nombre de points encaissés avec 29,8.

La ligne offensive base de toute réussite en attaque est en nette progression avec l'ajout notamment de Waters en guard droit qui joue tout simplement à son niveau de six fois pro-bowler. De quoi faciliter la tâche de Joseph Randle, rookie qui devra assurer le rôle de titulaire qui lui sera donné au poste de running back. Si son jeu à la course ne devrait pas être une inquiétude on peut se demander comment il assurera les passes courtes que Romo a l'habitude de lancer à Murray lorsque les receveurs sont marqués dans la profondeur. C'était d'ailleurs le cas du premier drive de l'attaque contre les Redskins.

À la passe les receveurs ont montré que Romo pouvait compter sur toutes ses cibles et au delà de Bryant et Witten, les Beasley et Williams ont de quoi faire tourner en bourrique la secondaire de Philadelphie. 

Ce duel qui s'annonce explosif offensivement est alléchant. Les Cowboys doivent maintenant franchir un cap. Ils ont certainement l'équipe la plus complète de la division, mais doivent concrétiser sur le terrain. Dès que le vent semble souffler dans leur dos, ils ont tendance à virer de bord... Cette habitude fâcheuse doit changer. Il faut maintenant être capable de hisser la grand-voile et planter le drapeau étoilé sur une division sans patron.  

Coup d'envoi : 19h (heure française)

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.