Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Austin : Le jour où tout a commencé



Certains des plus grands matchs de l'histoire des Cowboys peuvent être le fait d'un seul joueur. Il y a le « Clint Longley game » avec son lancé de la remontée incroyable pour Drew Pearson, un thanksgiving de l'année 1974. Jason Garret a son match aussi en battant les Packers 20 ans plus tard jour pour jour. Même Emmith Smith possède son match où il fut héroique contre les Giants en 1993. Et sans aucun doute Miles Austin est inclus dans cette liste de matchs entrés dans l'histoire grâce à la performance d'un joueur. Le « Miles Austin Game » avait eu lieu à l'endroit où se rendent les Cowboys dimanche. À Kansas City. Souvenirs.


Ce 12 Octobre 2009 Miles austin faisait alors son premier match en tant que titulaire. En effet Roy Williams, le receveur n°1 s'était blessé les côtes lors du match précédant à Denver. A ce moment de sa carrière Austin avait joué 41 matchs, mais avec seulement 23 réceptions pour 436 yards et 4 touchdowns.

Seulement trois heures plus tards, Austin avait réalisé le record de la franchise avec 250 yards de gagnés en un seul match, pour 10 réceptions et deux touchdowns. Dont un de 60 yards en proongation qui libérait alors les Cowboys d'un match qu'il devaient absolument gagner pour revenir à une fiche positive de 3-2 en ce début de saison 2009.

« Juste à la fin nous marquons et tout le monde se jette sur moi... » se souvient Austin. C'était un moment important de notre saison et évidemment un moment important pour moi et dans ma vie. Je crois que c'était une belle victoire d'équipe, et j'étais content d'en faire partie. »

Mais Austin en faisit plus que partie, il était la raison de cette victoire.


Pourtant cela avait mal commencé pour lui, en droppant une balle en pleine end zone. Mais plus tard il marqua le touchdown salvateur de l'égalisation dans le dernier quart-temps. Puis en prolongation il réalisa une réception le long de la touche et réussit à éviter le premier tackle de Brandon Flowers et glissa le long de la touche comme un funambule pour aller marquer le touchdown de la victoire (voir vidéo). Avec 250 yards il cassait donc le record Bob Hayes (246) pour le nombre de yards gagnés en un match, et fut le premier receveur à compter autant de yards pour sa première titularisation.

Le head coach des Cowboys sait ce que c'est que de produire un match qui reste dans les mémoires, il a eu son moment lors de sa victoire contre Green Bay en 1994 où il devait remplacer le grand Troy Aikman. Mais il reconnaît que le match d'Austin à Kansas City était quelque chose aussi.

« C'était vraiment une des meilleures journées que j'ai connu dans le football, en tant que joueur et coach réunit. », alors qu'il était coordinateur offensif à l'époque. « Miles Austin provent de Monmouth university en tant que rookie free agent. Quand quelqu'un comme lui vient d'où il vient et réussit une telle sensation quand l'opportunité s'offre à lui... Quand je repense à ce jour ça me remet la chair de poule. »

« C'est ce que l'on attend. C'est un plaisir à coacher. C'était une grande journée pour nous. C'était une grande journée pour l'équipe. »

Les Cowboys entrèrent dans leur semaine de repos après le match avec 3 victoires et 2 défaites. Ils enregistreront après la bye week trois victoires consécutives, pour terminer la saison avec 11 victoires et 5 défaites. C'était aussi la première fois qu'ils gagnaient un match en playoffs depuis la saison 1995.

Mais si cette performance d'Austin était la plus mémorable de sa carrière, celle qui suivit contre Atlanta ne fut pas moins impressionnante. Austin a su confirmer avec 170 yards en 6 réceptions et deux touchdowns de plus. Terrel Owens parti à l'intersaison était définitivement oublié. Ansi dans ces 41 premiers matchs, Austin enregistrait 436 yards pour 4 touchdowns. Lors de ses deux premières titularisations, il enregistra 420 et 4 touchdowns !



« J'ai eu de la chance que les deux équipes était des équipes de un-contre-un. Ils n'avaient pas de film sur moi. » Nous raconte Austin. Montrant sa modestie et sa connaissance du jeu.

Austin ira au pro bowl en 2009 et en 2010, et empochera une grosse extension de contrat valant 54,1M$ sur sept ans. Les ischios l'ont largement diminué ces deux dernières saisons, mais le camp d'entrainement de cet été s'est bien déroulé le laissant hors des blessures. Il commença sa campagne 2013 en égalant son record de réceptions dans un match avec 10, ce qui est de très bonne augure. Même s'il n'a pas terminé avec 250 yards au compteur ses déplacements ont permit des connexions précieuses à l'intérieur. Lorsqu'un joueur collectionne les réceptions à deux chiffres le prochain adversaire est averti, et prévoit un plan. Toujours. 

Mais encore une fois, vu le dernier voyage d'Austin à Kansas City le plan devait être déjà établi...

1 commentaire:

  1. Superbe article Hugues. C'est toujours passionnant de se plonger dans l'histoire de notre franchise.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.