Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Costumes ajustés !


Pré-saison Week 3 : Bengals 18 - Cowboys 24


Les Cowboys ont été plutôt convaincants lors de leur quatrième match de pré-saison. Alors que les titulaires ont joué une grande partie du match, l'attaque a fait le boulot et la défense a brillé !


Un défense d'enfer


Cette semaine de pré-saison est surnommée « dress rehearsal », comprenez la « répétition générale ». En effet c'est traditionnellement le match durant lequel les titulaires ont le plus de temps de jeu. On a vu ainsi les titulaires jouer la première mi-temps, et la ligne offensive aller jusqu'au troisième quart-temps.

Le début du match fut assez difficile, une pénalité d'entrée force les Cowboys a jouer reculés dans leur 11 yards. Et sur le premier jeu offensif Romo accepte le sack sur ces un yards. Trois tentatives et punt.

Les Bengals récupèrent alors le ballon en position favorable, et atteignent assez tranquillement la red zone des Cowboys. C'est le moment que choisit la défense pour s'illustrer à nouveau dans cette pré-saison, avec ce qui devient une habitude, créer des trunovers. Cette fois c'est Church qui force Jones à lacher la balle après une réception de passe au milieu. Carr se couche et sécurise ce qui devient alors propriété de Dallas. Double récompense : la défense titulaire n'a toujours pas concédé de touchdown en pré-saison, et c'est le 9ème turnover crée en 4 matchs (dont trois par les titulaires qui n'ont joué que trois quart-temps à ce moment là). Cette nouveauté fait plaisir, et si elle pouvait subsister lors de la saison régulière ce serait le pied.

Maudit écran géant !


Ensuite l'attaque s'embrouille à nouveau. DeMarco Murray est même benché par jason Garrett après un fumble, heureusement récupéré par les blancs. Mais Chris Jones doit punter à nouveau. Son premier punt touche le toit, alors que les Bengals devaient repartir de leur camp. Mais la règle veut que le punt soit retapé si le toit est touché. Sur le deuxèime punt Ben Tate, démarra aussitôt le ballon dans ses mains. On le reverra rebondir dans la end zone des Cowboys pour un touchdown imparable ! Maudit toit trop bas... Et là on doit se sentir bête dans la tête de Jerry Jones.

Cela dit l'équipe spéciale n'en est pas à sa première bêtise dans cette pré-saison, il va falloir ajuster.

L'attaque en marche


Ensuite l'attaque se met en place et régale. Romo, Bryant et Austin font le spectacle avec deux drives solides. Le premier conclut par un joli catch en extension de Bryant, et le second vit Romo ressentir la pression derrière lui, remonter en haut de la poche et trouver Austin seul en fin de end zone. Du classique qui réjouit, qui impatiente même ! Entre temps B.W Webb s'était même offert sa première interception sur une troisième et 15 des Bengals.

Romo compléta 13 passes sur 18 pour 137 yards et deux touchdowns. La ligne offensive remanié cette semaine s'est montré consistante, même si deux sacks ont été cédés. L'un d'entre eux était surtout un « coverage sack ». Rappelons la ligne d'hier : Smith, Bernadeau, Frederick, Free, Parnell. Le placement de Free en guard droit a plutôt bien marché. Un bon signe si cette ligne devait protéger Romo lors de la week 1.

Elle à même pu dégager quelques belles courses, notamment en deuxième mi-temps lorsque Murray revint sur le terrain. Les 154 yards gagnés au sol sont satisfaisants, et rassurants.
Le match de hier soir fut donc très encourageant pour la suite. Les costumes semblent bien ajustés et les joueurs à l'intérieur de plus en plus affûtés. L'attaque retrouve des automatismes et les cadres assurent. Lorsqu'une équipe possèdent de tels atouts dans ce secteur, tout demeure possible.

Ensuite la défense montre un visage bien plus simple mais efficace que les années sous Rob Ryan. Certes les formations sont mois spectaculaires, moins imprévisibles mais les tackles sont assurés et par dessus tout la balle est récupérée. Ces turnovers seront probalement précieux pour changer la physionomie d'un match.

Évidemment tout n'est pas parfait et la ligne offensive semble encore parfois incapable de contenir certains blitz. De quoi s'attirer certaines frayeurs devant sa télé, dès le deuxième week-end de septembre à la vue de Jason Pierre Paul. Mais globalement les titulaires ont montré un spectacle sérieux, professionnel et par moment divertissant ! De quoi nous donner envie d'être aux premières loges début septembre, en espérant quitter le théatre le plus tard possible...


2 commentaires:

  1. super votre suivi de la présaison !!
    par contre je ne vois pas le "Dc talk , pour commenter les match en Live !! , mais je pense que vous avez prévu quelque chose !!

    Bravo encore pour votre blog !!!

    à plus

    RépondreSupprimer
  2. Concernant le DC Talk il fera effectivement son retour pour la saison régulière. En revanche, pour des questions de praticité, il aura maintenant lieu sur la page Facebook de DCF. Nous publierons un statut le jour du match et tout le monde pourra y aller de ses commentaires endiablés.

    Concernant la rencontre contre les Bengals, c'est vrai que pour la première fois cette saison, les Cowboys ont semblé maîtriser leur partition sur plus d'un drive. L'attaque titulaire à bien fait progresser le ballon malgré un jeu de course encore décevant. DeMarco Murray a d'ailleurs du se faire du mouron en se faisant piquer la première place par Phillip Tanner même s'il est revenu en forme plus tard dans le match. A l'entrée en jeu de Joseph Randle nous avons vu de belles choses au sol. Mais n'oublions pas que c'était avec l’escouade défensive numéro 2 des tigrés.

    Ensuite, comme le dit Hugues, défense de fer. C'est plutôt rassurant et même les remplaçants ont fait un boulot assez correcte. D'autant que les turn-overs sont presque tous provoqués et on sait que c'est l'objectif de Monte Kiffin.

    Pour finir, OL en progression oui. Ça cherche encore mais on approche surement de la configuration finale. Si pour la course ça semble encore assez fébrile, on a vu une protection de passe plutôt satisfaisante. Par contre, je prie pour que Frederick reste en forme. D'une part, son apport est énorme, d'autre part, Phil Costa me fiche toujours autant de sueurs froides...

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.