Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Draft 2013 : Stephen Jones confirme la possibilité d'échanger leur 18ème choix


Le vice président Stephen Jones n'avait pas parlé beaucoup en conférence de presse lundi. C'est surtout son père qu'on avait entendu. Il s'est rattrapé ce mardi et nous en a dit un peu plus, et notamment sur l'éventualité que les Cowboys échangent leur 18ème place, surtout dans le cas où les cibles qu'ils désiraient ne seraient plus disponibles.




« je pense qu'on ne saura que lorsqu'on verra quels joueurs nous restent», disait jones à la radio texane.
« Je pense que c'est très possible que nous échangions notre choix en fonction de ce qu'il reste.
C'est une draft vraiment unique, en 22 ans de ligue, je crois que je n'ai jamais vu une draft avec un tel manque de talentueux joueurs au départ. »

Jones voulait parler de joueurs avec de grosses capacités aux postes de QB, de running back de wide receiver, en attaque et de pass-rusher et cornerback en défense.

« Il y en a quelques uns mais pas autant qu'il y a eu par le passé, donc cela devient plus un jeu de dé pour savoir qui sera effectivement sélectionné. Je pense qu'il y a autant de chance que nous échangions notre choix ou que nous le gardions. »

Jones voulait-il dire échanger pour obtenir un choix antérieur à la 18ème place (comme ce fut le cas pour obtenir Dez Bryant et Morris Claiborne) ? Jones nous disait qu'il « ne voyait pas forcément cela mais qui ne l'excluait pas ». Merci M. Jones.

Le seul joueur qui pourrait correspondre au profil de grand talent nécessitant un échange pour obtenir une place antérieure est Tavon Austin de West Virginia, un Wide receiver jouant dans l'axe (slot receiver). En effet ces tests au combine furent impressionnants. Mais il y a de fortes chances que Austin parte avant le 15ème choix et on voit mal les Cowboys effectuer un échange audacieux pour aller chercher un slot receiver, alors que les besoins sont ailleurs.

En effet la ligne offensive à besoin d'être renforcée, et Stephen Jones a été interrogé la-dessus.

« Avec l'engagement que nous avons placé sur Tony Romo, ce que vous voulez c'est qu'il puisse tenir et rester éloigné des blessures. Si la situation se présente de pouvoir aider à le protéger alors nous le feront. Mais d'un autre côté si vous n'avez pas la meilleure ligne offensive, alors vous prenez des mecs capables de se démarquer rapidement, alors c'est quelque chose que nous pourrions regarder. »

Hmm, bluff ou pas c'est le genre de phrase qu'on aime pas entendre, Romo non plus j'imagine. On peut déjà imaginer la déception des supporters (et de certains journalistes, tiens nous par exemple), si les Cowboys sélectionnaient un wide receiver sur leur premier choix. Mais il y en a un qui vient de West Virginia, petit, rapide qui à l'habitude de se démarquer rapidement...

Cette année encore le premier choix de draft des Cowboys semble bien difficile à prédire. Réponse dans la nuit.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.