Header Ads

Tony Romo reste le visage de la franchise


C'est fait ! Depuis hier les spéculations, les hypothèses les plus farfelues de certains journalistes peuvent cesser. Romo a été prolongé, et plus encore les dirigeants lui ont confirmé toute leur confiance. Il reste donc le visage de la franchise, avec une prolongation de 6 années pour 108 millions $ dont 55 millions garantis. 

Les débats sont certainement déjà ouverts aux états-unis, mais pour DCF il s'agit d'une excellente nouvelle. Sans entrer dans la discussion, qu'on aura probablement par ailleurs il n'y avait pas d'autre alternative. C'est le meilleur quarterback à disposition, et il reste encore du temps au club pour trouver son successeur. D'ailleurs les Cowboys n'en sont pas encore là et ils ont raison. Il reste à Romo des saisons devant lui, et on aimerait bien voir ce qu'il pourrait donner avec enfin un jeu à la course consistant, et une vrai ligne offensive.

Voici quelques réactions entendues outre-atlantique. Avec le commentaire de Dallas Cowboys France. 

Tony Romo : "Je suis très excité à propos de la prochaine saison et des changements qui ont été réalisés pour nous permettre d'être une meilleure équipe à l'avenir. C'est une organisation qui nous a toujours donné la possibilité de gagner, et c'est toujours le sujet principal ici. Nous n'avons pas eu le succès que nous voulions tous mais nous sommes sur la voie."

DCF : Certaines mauvaises langues diront que cela fait plusieurs années que l'on entend cela. Mais cette fois, Dallas semble avoir prit conscience qu'une défense était essentielle...

Ramiro Romo (le père de Romo) : "Merci à Jerry et Stephen de croire en Romo. Je prie qu'un superbowl soit la récompense ultime pour tout le travail difficile mené par Jones."    

DCF : Nous prions la même chose. Romo est un gars bien qui le mériterait, ce serait le point d'orgue d'une carrière hors du commun. Rappelons que Romo ne fut pas drafté. 


Jerry Jones : "Tony est voué à mener cette équipe au poste de quarterback pour les prochaines années. Il possède une grosse expérience, et connait parfaitement notre philosophie offensive, le head coach et le personnel autour. Il arrive dans une période où il peut maximiser ses qualités naturelles et développer sur son talent. Il sait comment mener une attaque et une équipe, il sait comment gagner les matchs, il et l'a fait dans des matchs et des conditions très différentes, et dans des circonstances souvent difficiles." 

DCF : C'est sûr que sans lui la saison aurait été terminée plus tôt l'année dernière. il nous a offert des comebacks exceptionnels qui prouvent qu'il est un QB "à part". Cependant il doit trouver la force mentale de réussir, et de ne pas se crisper dans les matchs décisifs. Mais pour cela il ne doit pas porter toute l'équipe comme un boulet sur ces épaules, comme ce fut trop souvent le cas.


Donovan McNabb : "Tony Romo, 6 ans 55 millions de prolongation. Non, sérieusement, avec seulement une victoire en playoff. Vous plaisantez ?"


DCF : On ressent comme une pointe de jalousie de l'ancien rival de Romo. Tony fait des envieux...

Pour conclure les Cowboys ont prit la bonne décision. Prolonger Romo évidemment cela ne faisait aucun doute. Mais prolonger Romo en le mettant dans les meilleures conditions, celle du meneur qu'il est devenu incontestablement ces deux dernières années. Celle d'un joueur qui peut ressentir la confiance d'une organisation derrière lui. Maintenant il pourra attaquer les entrainements sereinement et se préparer à gagner. La balle est dans son cas. 




4 commentaires:

  1. Un bel article pour un évènement majeur de l'inter-saison. Pas grand chose à rajouter si ce n'est que peut importe comment on retournait la chose dans sa tête, ça devait être fait.

    RépondreSupprimer
  2. C'était en effet la seule alternative pour les Cowboys mais le prix semble tout de même un peu élevé pour Romo vu sa productivité. Bien qu'il soit monstrueux durant la saison régulière, son manque d'efficacité lors des phases décisives aurait dû tirer son prix vers le bas sauf que dans la négociations avait l'avantage: 1/ Les Cowboys avaient désespérément besoin de cap space et 2/ si Romo ne signait pas d'extension et se retrouvait sur le marché en 2014, des équipes en grand besoin d'un franchise QB auraient vite fait monté les enchères pour obtenir Romo.
    Bref, pour moi c'est un bonne chose pour les 2 parties mais ça reste un peu cher,

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait, Romo avait la main dans les négociations et son agent a bien su en profiter... Romo possède de plus la qualité (trop souvent oublié) d'être quelqu'un qui ne fait aucune vague en dehors du terrain. Et il sait se faire apprécier par ses coéquipiers et ses dirigeants. Actuellement c'est un plus !
    C'est pas ça qu'il le fera gagner, mais ça aide dans la signature d'un contrat.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'attends pas grand chose de Romo, ou de la rénovation de son contrat. On a bien vu ce qu'il vaut, et quand on peut compter sur lui.
    Mais j'attends Jerry Jones dans sa gestion du Salary Cap et dans la gestion des lignes offensives et offensive.
    Histoire de changer la vérité des dernières années.

    David

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.