Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Quel premier choix de Draft 2013 ?

Jonathan Cooper North Carolina
Photo : Bob Donnan-US PRESSWIRE
Comme tous les fans des équipes qui regardent les playoffs sans que leurs favoris n'ai leur mot à dire (trop souvent notre cas d'ailleurs ces 10 dernières années...), nous regardons vers l'avenir avec anxiété. Pour les Cowboys, l'inter-saison est déjà là et les premiers mouvements dans le staff ont déjà fait couler beaucoup d'encre. Le limogeage du running back coach avait ouvert les dossiers, mais c'est sans aucun doute le renvoi du coordinateur défensif, Rob Ryan, et l'embauche du très médiatisé Monte Kiffin qui a, pour l'instant, marqué les esprits.

MAis quittons un peu ce domaine pour nous intéresser à ce qui constitue toujours l'un des points les plus chaud chaque année : la Draft. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux besoins des Cowboys et plus particulièrement à leur possibilité de choix au premier tour.

Des besoins principaux assez ciblés


On le sait déjà depuis quelques temps, les Cowboys disposent du 18ème choix global. Nous allons partir du principe que, pour l'instant, aucun trade up n'est annoncé et nous poser la question de quoi faire avec ce choix. Les Mock Drafts commençant à fleurir parmi les spécialistes, le profil de ce premier tour 2013 commence donc à se dessiner.

Un premier tour, en théorie, devrait toujours permettre de mettre la main sur un joueur opérationnel immédiatement. Ce n'est pas un choix de développement futur, ce n'est pas de la stratégie à moyen ou long terme, c'est de l'immédiat. Alors certes, il y a toujours la position du "je prends le meilleur joueur dispo quelque soit son poste" mais ça, c'est une question qu'on se pose quand l'on a pas un secteur de jeu qui a tout simplement été catastrophique dans une (et même plusieurs...) saison. Et pour Dallas, il n'y a pas de nécessité plus impérieuse que de renforcer sa ligne offensive.

Bien sur, il y aura d'autres besoins. Au premier rang, la ligne défensive. Le changement de philosophie défensive induit par l'embauche de Kiffin, le passage d'une base de 3-4 à 4-3 (4 DL et 3 LB) va bouleverser la mise en place et forcer Dallas à recruter du monde à ce poste. Coté running back aussi. Car si l'échec du jeu au sol n'est pas uniquement imputable à ce poste, il est clair que DeMarco Murray a besoin de souffler en cours de match et que Felix Jones n'a jamais entièrement apporté satisfaction. Enfin, le départ probable de Mike Jenskins et la relative efficacité de Claiborne, va nous forcer à regarder du coté des cornerbacks. M'est avis que pour ce dernier point, c'est plutôt du coté de la Free Agency qu'il faudra regarder.

 

Une OL en perdition


Mais ne vous y trompez pas. Le premier (voir même le second) tour, ça sera du jeune, du frais et du costaud de la ligne offensive. Tout particulièrement l'intérieur. Les guards ont été épouvantables cette saison (ok... les tackles n'étaient pas folichons non plus...). Au sol, Dallas pointe à la 31ème place à la fin de la saison régulière pour les yards parcourus (1265), et à la 30ème pour le nombre moyen par tentative (3.6). La ligne a tout simplement été incapable d'ouvrir le chemin aux running backs. En protection de passe, ce n'est pas la joie non plus. Tony Romo a été sacké 36 fois ce qui le place 6ème de cette catégorie. Pour un joueur dont même les détracteurs reconnaissent sa capacité à s'échapper de la poche dans des situations improbables pour éviter les sacks, c'est très révélateur. Je ne parle pas des interceptions pour ne pas lancer de polémique, m'enfin ça n'aide pas à afficher un chiffre qui fait plaisir.

Le football se gagne dans les tranchées, on ne le dira jamais assez. Vous aurez beau avoir le meilleur QB du monde avec les receveurs les plus talentueux, il n'en fera jamais rien s'il se retrouve avec 3 pass rushers sur le dos en moins d'une demi seconde à chaque jeu. Idem pour le sol. Un coureur a besoin de deux choses pour être efficace. Des blocks et des gaps. Si ce n'était le talent de Murray, laissez moi vous dire que cela aurait été encore pire...

 

Quelques choix qui s'offrent à Dallas


Jetons donc un oeil sur les recrues qui ont des chances raisonables d'être toujours là au 18ème choix global.

G Jonathan Cooper (North Carolina)

Une large majorité de Mock Draft nous donne ce choix là pour les Cowboys. Avec 35 matchs comme titulaire il est le plus expérimenté de cette classe 2013. Redshirté lors de sa saison de freshman, il sort de l'Université comme un Senior costaud comme on aime dans ce genre de poste. S'il est toujours là au moment du 18ème choix, ce membre de la All-America Selection 2012 est définitivement une grosse option à prendre.

G Chance Warmack (Alabama)

Un senior en provenance de l'équipe qui a, encore une fois, remporté le championnat national cette année. Buffle de 161kgs, Chance, associé à Tyron Smith, pourrait constituer un véritable rempart du coté aveugle de Romo. Le jeu au sol d'Alabama a tout simplement été brillant cette saison et quand on le voit "dévisser" ses opposants, on comprend pourquoi.

G/C Barrett Jones (Alabama)

Même université que Chance et grosse contribution a la domination flagrante de la ligne offensive du Crimson Tide. Drafter un OL capable de jouer center aurait du sens car c'est un poste miné par les blessures et particulièrement faible cette saison aussi. Toutefois, Jones a lui même été blessé cette saison, ce qui ne l'a pas empêcher de jouer lors du BCS Championship Game même s'il aura besoin d'une opération chirurgicale... Cependant, c'est un coup à jouer si les guards dispos au moment du choix ne font pas trop rêver les recruteurs.

Nous pourrions ajouter le versatile G/C Dallas Thomas (Tennessee) mais ce dernier a toute les chances d'être encore là au second tour. Tout dépendrait alors du premier choix de Dallas. D'autant qu'il est toujours possible que les Cowboys réalisent un trade up en cas de rush, probable, sur les offensive linemen (on parle du Tackle Luke Joeckel de Texas A&M comme premier choix global...). La Draft semble riche en OL cette année mais il ne faudrait pas laisser une pépite s'échapper. Ma conviction est que, quoi qu'il arrive, ce choix sera dédié à ce secteur et que Jerry Jones mettra tout en oeuvre pour mettre la main sur un joueur de talent.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.