Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Romo-numental !


Week 13 : Eagles 33- Cowboys 38

Photo: Michael Ainsworth/Staff Photographer (dallasnews.com)
Les Cowboys gardent leur saison en vie, avec une victoire obtenue non sans difficultés face au rival de Philadelphie. Alors que l'attaque en général et Romo en particulier ont été très performants, la défense a souffert mais réussit à conserver l'essentiel. On retiendra du match la performance de Romo en deuxième mi-temps, et son record du nombre de touchdowns lancés par un QB des Dallas Cowboys.

Un début poussif


Les Cowboys ont encore réalisé un début de match mou, et c'est une nouvelle fois menés au score qu'il rentraient au vestiaires. Ce sont nos artères qui souffrent. Pas vraiment soucieux de la santé de ses supporters les 'boys.
Le premier drive des Eagles commence avec une grosse pression de Ware sur Foles qui finit le casque à terre, après avoir libéré sa balle au sol. Bon signe, pourtant les Eagles convertissent sur ce premier drive deux troisièmes tentatives et 10 et 12. Foles semble jouer dans son jardin, et ne reçoit aucune pression devant lui, il à le temps de regarder ses différentes possibilités avant de lancer. On se dit alors que la défense va encore souffrir. Faut dire que sans Ratliff, Lee et Carter forcément c'est plus dur. Mais le drive est sauvé et aucun point encaissés.

Quant au premier drive de l'attaque, pas mieux. Murray gagne un premier first down sur sa première course. On se dit que vraiment le jeu à la course n'est pas le même avec lui. Mais voilà sur la première tentative de passe, Romo se fait sacker. Punt. De quoi nous inquiéter encore plus. Surtout que sur le drive d'après les Eagles scorent un touchdown sans aucune difficulté, 3 passes et 4 courses dont celle pour franchir la ligne blanche. Easy !

L'attaque des Cowboys répond bien avec des courses et des passes courtes pour murray ou Witten. Mais une fois aux environs de la red zone, les mauvaises habitudes se répètent. Et les Cowboys reculent de leur propre chef, à cause de pénalités de la Oline.
Free, il a rien compris. Encore une fois en grande difficultés, le holding était souvent le seul moyen pour lui de retenir son vis-à-vis. Résultat, seulement 3 points.

Les Eagles ajoutent en plus un touchdown en milieu de deuxième quart temps. 14-3. Il est temps de se réveiller. A la fin du quart Romo commence à trouver ses receveurs, et alors qu'ils attaquent sans huddle car la mi-temps approche, Romo délivre son jeu, et le drive est conclut par un touchdwon à la course de Murray. Ouf, de bon augure avant de rentrer aux vestaires. 14-10. Mais voilà qu'alors avec seulement 30 secondes de jeu la défense se fait surprendre et encaisse trois points avant la mi-temps. Décidément on assiste à des Cowboys sans défense... On se dit que le premier drive de la seconde mi-temps sera primordiale. 17-10

Romo parfait en deuxième mi-temps.


Justement ce drive sera réussit et conclut par un touchdown de Romo, qui sorti de sa poche pour éviter la pression, trouve Bryant au centre avec le terrain ouvert. C'est le 166ème touchdown de Romo à la passe pour les Cowboys. Soit une passe de plus que Aikman. Romo devient alors le recordman du nombre de touchdowns lancés pour les Cowboys. En seulement 6 saisons et demi, c'est une performance d'exception. On est heureux de vivre ce moment historique pour la franchise, surtout que les Cowboys avaient besoin de ces points 17-17.

Ceci était en fait le début d'une prestation tout à fait monumentale de Romo en seconde mi-temps. 10 passes complétées sur 10 tentées, 165 yards et 3 Tds. Chapeau bas. Et il fallait bien cela. Car la défense continue de subir et encaisse à nouveau un touchdown, dans ce troisième quart-temps. Heuresuement elle sera solide ensuite en n'encaissant qu'un field goal. De toute façon Romo était trop fort. Bien épaulé par Bryant qui enchaine son troisième match d'affilée avec deux touchdowns, et semble avoir réellement trouver l'équilibre. Il est au top et c'est au meilleur moment. Austin inscrit également un touchdown et démontre qu'avec de l'espace dans l'axe il est une arme de destruction de tackles.

Même si les Cowboys se sont fait peur en encaissant le retour de punt pour TD, l'essentiel avait été assuré, lorsque deux minutes auparavant Claiborne récupérait le fumble du running back des Eagles pour 50 yards et un touchdown.

Murray, inestimable.


En conclusion, Romo effectua son meilleur match de la saison. Et alors que la défense a souffert durant la majeure partie du match, c'était essentiel. Or il s'agissait également du retour de Murray et d'un jeu à la course efficace, avec plus de 100 yards obtenus au sol. Ce n'est certainement pas une coincidence et la play-action pour Witten dans l'axe en est le témoin. Avec en plus des cibles comme Austin et un Bryant tout puissant, l'attaque des Cowboys peut avoir un bel avenir. Cela sera nécessaire, car la défense décimée par les blessures est à la peine.

La saison des Cowboys reste donc ouverte, notamment grâce à la victoire des Redskins contre les Giants. Mais l'attaque devra prendre le pouvoir comme elle l'a fait dimanche.  

2 commentaires:

  1. Dallas n'a pas tout à fait son destin entre ses mains. Il va falloir que les Giants continuent à perdre pour ça (et il y a au moins deux matchs "perdables", Falcons et Ravens, dans leur calendrier). Donc rien n'est sur. Il faudra en outre se payer le scalp des Redskins pour le dernier match. Un coup de pouce du destin ne serait donc pas de trop...

    Concernant Murray et bien, oui, comme prévu, son retour a boosté le jeu au sol. Enfin de la course à Dallas, ça fait plaisir !

    RépondreSupprimer
  2. On a pas un calendrier des plus facile.
    Les Bengals, c'est une bonne équipe, les Saints restent dur à jouer, et si Big Ben revient, faudra jouer un gros match contre les Steelers.

    Sans parler des Redskins....
    Fin de saison très relève.

    Et c'est clair avec Murray c'est un autre niveau.

    Continuons avec Romo-numental.

    D.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.