Header Ads

Cowboys-Steelers : L'histoire d'une rivalité unique


Les Cowboys et les Steelers se retrouvent demain, pour jouer leur 31ème rencontre l'un contre l'autre et ainsi écrire une nouvelle page de cette rivalité historique.

Terres de Football


Aussi bien la Pennsylvanie que l'état du Texas sont connus pour être des foyers de football à tous les niveaux. Les matchs de football des lycées (highschools) réussissent à réunir des milliers de supporters et sont reliés par de nombreux journaux et émissions locales. Les affaires sur place s'arrêtent fréquemment pour ces matchs, et en font un lieu privilégié de réunion pour de nombreuses communautés.

Le football universitaire dans ces deux régions est très populaire, et a donné naissance à des équipes de renoms. Quatre des 12 équipes de la « Big 12 conférence » sont localisées au Texas. On pourrait citer des équipes comme Pitt Panthers, Penn state Nitanny lions ou encore West Virginia Mountainers pour ce qui est de l'aire de Pittsburgh. Les Texans Longhorns ont toujours eu au moins un joueur drafté dans les 71 drafts NFL depuis 1938. Penn State quant à eux, avait réussit cet exploit 53 années d'affilées, avant que la série prenne fin en 2005. Ceci témoigne de la réussite de la formation de joueurs dans ces deux états, où football est légion. Religion même. Aujourd'hui de nombreux Hall of famers sont issus de ces universités.

Des échanges démographiques


De plus il y a souvent eu des échanges démographiques entre les deux régions ce qui contribua à ce que de nombreux fans des Cowboys vivent à Pittsburgh, et inversement. Lorsque l'industrie de l'acier déclinait dans les années 80, de nombreux habitants de Pittsburgh partirent chercher du bouleau ailleurs, et notamment au Texas. Dans les années 2000 l'inverse se produisit. Lors de la découverte d'une couche sédimentaire particulière (Marcellus formation) pouvant contenir du pétrole dans tout le nord est de l'Amérique, de nombreux Texans et habitants de l'Oklahoma furent recrutés pour leur expertise.

La naissance d'une rivalité



La rivalité entre les deux équipes débute lors de l'année 1960. Cette année là les Cowboys viennent de naitre à Dallas et le premier match de leur histoire fut joué contre les Steelers. Il subirent une défaite 35-28 au Cotton Bowl, qui sera la première d'une saison sans victoire. Les deux équipes se retrouvèrent une nouvelle fois lors de l'ouverture de la saison suivante, et les jeunes Cowboys remportaient la première victoire dans l'histoire de la franchise face à des Steelers expérimentés. Les deux équipes auront ensuite des destins opposés. Les Cowboys se hisseront deux fois jusqu'à la l'équivalent de la finale de conférence (inexistante à l'époque), toutes deux perdues contre les Green Bay Packers de Vince Lombardi, dont le célèbre Ice Bowl. Les Steelers déclineront peu à peu durant cette décennie.

L'âge d'or de la rivalité


C'est dans les années 70 que la rivalité deviendra majeure.
Lors des « seventies » les Cowboys vont apparaître aux deux premiers superbowl de cette décennie, et en remporter un lors de la saison 1971. Les Steelers commencent à progresser. Mais les deux équipes présentent à cette époque deux fortes identités de jeu. Les deux équipes sont très fortes en défense. Avec la défense « steel curtain » des Steelers d'un côté et la célèbre « Doomsday defense » de Tom Landry, basée sur son schéma de « flex » defense.

Du côté offensif, ça n'a rien à voir. Chez les Cowboys l'attaque est fondée autour de son Quarterback Roger Staubach qui attaque à la verticale. Bien connu pour ses remontées lors des derniers quart-temps il sera surnommé « Captain comeback ». Les Steelers tournent leur attaque vers le jeu au sol, mené par le running back Franco Harris. Aussi bien lui et Roger Staubach sont aujourd'hui au Hall of fame.

Ces deux équipes vont se retrouver pour la première fois en playoff lors du superbowl X. Les deux équipes peuvent rejoindre les Packers et les Dolphins en obtenant un deuxième succès dans le match suprême. Les Steelers gagnent ce match 21-17 après que Glen Edwards, safety de Pittsburgh interceptait Roger Staubach dans la end zone pour sceller la victoire. La tension était palpable dans ce match, avec notamment une altercation entre Harris (cowboys) et Lambert (steelers) après un field goal raté de Pittsburgh.

Les Cowboys gagneront le superbowl deux ans plus tard et retrouveront les Steelers pour le superbowl XIII. Ce dernier est considéré comme un des plus grands superbowl jamais joué, constitué de 20 joueurs, coachs ou manager qui furent nommés au Hall of Fame- panthéon du football. Un record. Les Steelers finirent une nouvelle fois vainqueurs 35-31 dans ce match, après une tentative d'onside kick manqué par les Cowboys.

Logo du Superbowl XIII

Les deux équipes se rencontraient à nouveau lors de la saison régulière en 1979, lors d'une victoire des Steelers 14-3. Ce match était considéré pour beaucoup comme un avant goût du superbowl XIV. Mais les Rams empêchèrent les Cowboys de rejoindre les Steelers pour cette réunion, en battant les Cowboys 21-19 lors du tour de division, mettant fin à la carrière de Staubach. Le superbowl XIV appartenait aux Steelers.

Roger Staubach lors du Superbowl XIII

Les années noires


Après la domination de ces deux équipes sur le pays, les années 80 seront des années difficiles pour les deux équipes. La saison 1986 sera la première depuis 1965 où aucune des deux franchises ne sera représentée aux playoffs, ce fut à nouveau le cas les deux saisons suivantes. La une de « sport illustrated » en 1988 est révélatrice. Elle montre les deux coachs emblématiques Tom Landry et Chuk Noll avec la question en substance : « les deux hommes ont-ils perdu leur savoir-faire? » Le tout nouveau propriétaire des Cowboys Jerry Jones se séparera du coach légendaire après la saison 1988.

Retours aux sommets


Même si cette décision due probablement être dure à prendre, Jerry Jones fut approuvé par le future de son équipe qui remportera trois superbowls. D'un autre côté les Steelers redeviennent également compétitifs sous la houlette de Bill Cowher. La rivalité était renouée, mais contrairement aux années 70 ce sera les Cowboys qui prendront la mesure de leur rival en remportant les quatre matchs les opposant lors de la décennie. Un Cowboys-Stellers III était pressenti pour le superbowl XXIX, lorsque les deux équipes si hissèrent en finale de conférence. Les Cowboys avait dominé leur saison, et la fameuse « blitzburgh » défense de pittsburgh annonçait un superbowl dantesque. Mais celui-ci n'aura pas lieu puisque les Cowboys chuttaient face aux 49ers, et les Chargers surprenaient les Steelers.

Le Cowboys-Steelers III viendra l'année suivante. Comme les deux premières fois le match est serré mais cette fois remporté par les Cowboys 27-17. Le cornerback des Cowboys Larry Brown interceptait à deux reprises O'Donnell et fut nommé MVP du match.
Depuis les Steelers sont restés compétitifs même après les années 1990, et remportèrent deux superbowls supplémentaires le XL et le XLIII. Ils ont échoués face au Packers lors du superbowl XLV. Tous ceci dans les années 2000, avec Roethlisberger aux commandes. Pendant ce temps les Cowboys n'ont plus accédé au superbowl et ont seulement gagné deux matchs en playoffs depuis leur dernier titre en 1996. Ainsi aujourd'hui les Steelers possèdent 6 Lombardi trophées dans leur vitrine, soit un de plus que les Cowboys. Néanmoins les matchs de saison régulière entre eux sont toujours très suivis, et disputés depuis le 21ème siècle. Les Steelers ont battu les Cowboys deux fois, gagnant 24-20 en 2004 et 20-13 en 2008.

Ces deux équipes se retrouvent à nouveau demain le 16 décembre 2012...


4 commentaires:

  1. Merci pour le texte.
    Go cowboys.
    D.

    RépondreSupprimer
  2. Superbe article Hugues, surtout que cette rivalité fait souvent moins parler du fait que les équipes ne sont pas dans la même division.

    RépondreSupprimer
  3. Juste un point:
    "Les Steelers finirent une nouvelle fois vainqueurs 35-31 dans ce match rendu célèbre par la naissance de l'expression Hail Mary après une passe de Staubach. "

    L'expression "Hail Mary" vient du match contre les Vikings, non?

    D.

    RépondreSupprimer
  4. Oui tu as raison. Je vais corriger ça ! C'était face aux Vikings lors de l'année 1975. Or ce superbowl était celui de la saison 1978, joué en janvier 1979.
    Merci pour la remarque.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.