Header Ads

Sortir le grand jeu

WEEK 6 : Cowboys @ Ravens




Les Cowboys entament dimanche une série redoutée de 4 déplacements en 5 matchs. Dur ! Et ce long périple commence par Baltimore. Dur, dur.
Tout équipe qui se rend à Baltimore n'est pas favorite. Les Cowboys n'échappent pas à cette règle. Baltimore reste sur 13 victoires d'affilée dans son stade. Mais loin de moi l'idée de vous décourager d'y croire ou même de regarder le match. Car après tout Dallas a des possibilités - et probablement plus u'on le croit, de battre les Ravens.

Flashback


D'abord un petit flashback. La saison dernière, les Cowboys sont à 2 victoires et deux défaites, après que Romo lançait trois interceptions en deuxième mi-temps face aux Bills pour une défaite in extremis rageante. C'est sur cette désillusions qu'il abordait leur bye week comme cette année. Les doutes émergeaient à nouveaux sur Romo, et pourtant il fallait se rendre à Foxborough pour le prochain match. L'antre imprenable des Patriots. Lors du premier drive des Cowboys Romo lançait une interception, avant de se reprendre et d'établir un match d'une grande qualité, avec 66% de passes complétées, un touchdown, et plus de 300 yards au compteur. La résilience est une des grandes qualité de Romo, donc on peut compter sur lui pour être au rendez-vous demain. Lors de ce match DeMarco Murray s'était révélé, et les Cowboys étaient à deux minutes et un drive défensif de ramener une victoire exceptionnelle.

Cette année la défense de Dallas est capable de stopper une attaque délivrant son dernier assaut. Les armes offensives restent les mêmes, l'exécution sera primordiale.

Tenir son rang autour de Romo


Romo le disait après la défaite contre Chicago, il a essayer d'en faire trop, et il ne peux plus se le permettre. On doit se réveiller, se révéler même autour de lui. L'identité offensive de Dallas s'établit autour de quelques joueurs réalisant les actions importantes, comme Witten lors des troisièmes down dans l'axe, et Murray usant la ligne défensive adverse, pour libérer les big plays vers Austin et Bryant. Dallas avec Romo est une attaque de Big Plays, elle l'a montré face aux Giants cette année, elle doit le rester.

Le plan de jeu devra permettre aux Cowboys de prendre des yards lors de la première tentative, ce qui devrait être faisable au sol, face à une défense vieillissante. Mais éviter absolument les troisièmes tentatives longues qui pourraient engendrer des passes dangereuses dans les couvertures. Ed Reed, et sa défense expérimentée sauraient en profiter. Simplifier le plan de jeu me semble une solution. Les big Plays pourront toujours arriver par un Romo sortant de la poche ou une course de Murray. Un mot d'ordre gagner du terrain, ne serait-ce que deux ou trois yards lors du premier down.
Les Cowboys ont eu deux semaines pour préparer ce match, ils ont probablement déjà en tête leur premier drive offensif du match, ce qu'on appelle le « script ». Il sera intéressant d'observer ce script, pour avoir une idée du plan de jeu de Garrett dans ce match.

Un sacré défi pour la défense


De l'autre côté de la balle, la défense de Dallas est confrontée à un vrai test. L'attaque de Baltimore est très équilibrée. Elle possède un corps de wide receveurs sous-estimé, avec Torey Smith qui est rapide et athlétique, Aquan Boldin capable de faire des ravages après réception et Jacoby Jones, un reveur vraiment polyvalent. La secondary devra montrer qu'elle n'est pas la meilleure défense à la passe par erreur. Ensuite, devant il faudra stopper Ray Rice, qui est autant impliqué dans la course que dans les passes.Tout le monde connait ses courses, mais il totalise en moyenne 7 yards par réception.

Je pense que si la secondaire ne laisse pas d'espace pour les receveurs, alors Flacco sera forcé de lancer à Ray Rice. Ce qui à mon avis est le meilleur moyen de stopper ce dernier. Les Cowboys, confiant dans leur secondaire pourront alors boucher les espaces au centre, et éviter de se faire surprendre au centre par une passe au running back.

Dallas a ses chances, mais devra sortir le grand jeu. Celui qu'elle a montré en ouverture face aux Giants. L'excellence se situe dans le détail et la moindre balle droppée, la moindre petite mésentente pourrait faire basculer le match. On a hâte, on espère car on sait Dallas capable de le faire, mais la crainte demeure tant les certitudes dans le jeu sont encore faibles.

Remarque : le match ayant lieu à 19h demain heure française, je vous propose de le vivre ensemble sur DC Talk.  

12 commentaires:

  1. avec la super défense de Baltimore, et celle de Dallas, on risque de voir ce match très serré, le moindre petite erreur en attaque va couter le match au deux équipe !!

    RépondreSupprimer
  2. On est bien d'accord ! Tu sera présent demain sur le "tchat" ?

    RépondreSupprimer
  3. oui , c'est bien de faire de commentaires en direct, je me suis bien amuser la dèrnier fois.
    bon pas au début, à partir de 20 h !!
    pour commenter un direct notre victoire !!

    on peut toujours rêver, et c'est gratuit !!
    Go Dallas !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Cool ! La dernière fois je pouvais pas être avec vous, donc heureux d'être la cette fois. Pour la victoire !

    RépondreSupprimer
  5. En plus, la diffusion à 19h heure française va permettre à ceux qui ne peuvent pas d'habitude (genre au pif... moi^^) de regarder le match en direct !

    RépondreSupprimer
  6. entre 10 et 15% de chances que Dallas gagne à peu près ?
    C'est sur que Dallas peu le faire, mais je ne les sens pas trop en ce début de saison...

    RépondreSupprimer
  7. En NFL, y'a jamais moins de 10% qu'une équipe gagne, même la plus mauvaise. Regarde ce qu'il s'est passé jeudi soir entre les Titans et les Steelers. Franchement une victoire des Titans, qui y croyait ?

    Dallas n'est pas favorite, c'est sûr mais si l'on doit raisonner en terme de %, je dirais qu'ils ont au minimum 35%

    RépondreSupprimer
  8. Avec le renfort défensif (si y'en avait besoin...) de Ratliff et Spencer, le Front-7 devrait être monstrueux et particulièrement gênant. Pour moi, le plus grand ennemi de Dallas c'est elle même. L'attaque s'englue trop souvent dans des jeux forcés qui aboutissent à beaucoup trop de turnover. Un peu de rigueur offensive, voir de lucidité dans certain cas, et la victoire pourrait bien être au bout match.

    J'ajouterais que les Giants ont toutes les chances de perdre à Frisco et qu'une victoire serait une bonne opération pour les rattraper au classement.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai peur que Spencer ne joue pas héals... À voir il est questionnable.

    RépondreSupprimer
  10. Je confirme, je suis en train de regarder ESPN et ils viennent d'annoncer que Spencer est out pour ce soir :(

    RépondreSupprimer
  11. JE propose que pour parler du match on se retrouve sur DC talk. Ce sera plus simple pour voir les nouveaux commentaires...

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.