Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

De justesse...

Week 7 : Cowboys 19 @ Panthers 14


Certains dirons qu'à la 7ème semaine il n'y a pas vraiment de "must-win". Pourtant, ne vous y trompez pas, cette rencontre en avait tout l'air. De retour d'une semaine de bye où la prestation contre les Ravens a permis aux sceptiques de tous poils d'écrire des lignes et des lignes, Dallas se devait de briser ce début de dynamique de défaite suite à des rencontres mal gérées face à Chicago et Baltimore. C'est donc chose faite. Les Cowboys repartent de Charlotte avec la victoire. Quant à le faire avec la manière, c'est un autre problème.

Pourquoi faire simple...


Soyons honnête. Défensivement, l'équipe a encore fait une belle prestation. Mais la force des Panthers c'est les Big Plays. Et en la matière, on en a laissé filer de biens beaux. Mais à la limite, ça, c'est normal face à un playmaker comme Cam Newton. Mais ce qui m'horripile déjà beaucoup plus, c'est que l'on commet encore et toujours beaucoup trop de fautes en zone rouge. Que se soit offensivement ou défensivement. Quand Ratliff se permet de perdre son sang froid alors que la défense a réussi à contraindre l'attaque de Carolina à se contenter d'un Field Goal à 19 yards de la end-zone, leur offrant ainsi une nouvelle série (série qui bien évidemment aboutie à Touchdown...), c'est tout simplement intolérable. M'est avis que Jason Garett lui a collé une soufflante des familles, star de l'équipe ou pas star de l'équipe.

Idem de l'autre coté du ballon. Trop de false starts, de holding bref, d'erreurs qui, même si elles sont moins nombreuses, arrivent toujours dans des moments critiques, transformant une situation de touchdown en obligation de field-goal voir de dégagement. Je ne sais pas si c'est dû à la jeunesse de l'OL, mais cela conforte l'idée que l'attaque de Dallas n'est décidément pas au niveau cette saison.

Une attaque qui patine


Le retour du jeu de course qui ne fonctionne pas. 2.7 yards par tentative, là où l'adversaire est à 5 et quelques. Ça ne peut pas fonctionner. L'absence, certes déplorable, de DeMarco Murray ne suffit pas à elle seule à expliquer ce manque d'efficacité. Felix Jones doit être un leader. Phillip Tanner a les moyens d'être un backup décisif. Ce n'est pas un problème de runningback. C'est un problème d'ouverture. Une OL qui a peiné à ouvrir des passages et à bloquer efficacement. Pourtant, les progrès de cette escouade encore jeune sont évidents en protection de passe. Reste à trouver une solution pour le jeu au sol.

Il y a d'ailleurs une chose qui commence à m'inquiéter car elle devient récurrente. Si l'on excepte le touchdown marqué par Miles Austin, les passes longues semblent clairement manquer de précision. Que se soit à cause d'un ballon mal lancé ou bien d'une incompréhension entre quarterback et receveur. Cela commence à devenir une manie et c'était flagrant contre les Panthers. Le taux de complétion reste élevé, 70% dans le dernier match, mais le jeu manque cruellement de bigs plays verticaux. Si on observe les chiffres, rien d'inquiétant car Romo gagne 7.4 yards par tentative, là où RGIII (le meilleur en la matière) aligne 8.47 yards. Il n'y a donc pas le grand canyon entre les deux, mais quand même, au feeling, j'ai l'impression que ça joue de plus en plus petit bras.

Revoilà les Giants


Le prochain match c'est la revanche de la première semaine. La victoire 24 à 17 contre les Champions en titre me semble vraiment très loin. Car l'euphorie du moment passé, le retour à la réalité nous est revenu au visage. Manque de lucidité et de contrôle, une attaque hors du rythme, une ligne offensive en formation... Même si la o-line a fait des progrès en protection, sera-t-elle capable de protéger Romo correctement ? Les G-Men sortent d'un match piège contre Washington où Eli Manning a montré tout le sang froid et le métier dont il était capable. Clairement, cela contribue à donner une impression de sérénité après la tempête en provenance de New-York, d'autant que leur deux seuls défaites sont contre Dallas et Philadelphie, deux rivaux de division. Les Giants ne peuvent se permettre une autre défaite en NFC Est s'il veulent en sécuriser la tête. De son coté Dallas cherche toujours les bons réglages offensifs et, rappelons le, nous venons d'apprendre qu'une pièce maitresse de la réussite défensive des Cowboys, Sean Lee, manquera le reste de la saison. La confiance risque de ne pas être de notre coté.

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.